Coup de frein sur les introductions en Bourse

Publié le 27/09/2011 à 11:31, mis à jour le 27/09/2011 à 12:01

Coup de frein sur les introductions en Bourse

Publié le 27/09/2011 à 11:31, mis à jour le 27/09/2011 à 12:01

Par AFP

[Photo : Bloomberg]

L'accès de fièvre qui s'est emparé des marchés pendant l'été a provoqué un brusque coup de frein sur les introductions en Bourse, surtout en Europe et aux Etats-Unis, au moment où les sociétés se bousculaient pour être cotées, selon une étude publiée mardi à New York.


Sur le troisième trimestre, 55 entreprises ont fait leur entrée sur le marché dans le monde, contre 92 sur la même période un an plus tôt et même 125 au deuxième trimestre, selon les chiffres compilés par la firme de recherche Renaissance Capital.


Ces groupes ont levé 18,7 milliards de dollars entre juillet et septembre, ce qui représente à peine un tiers des sommes levées entre mars et juin.


"Quand la volatilité devient extrême, il est impossible pour les introductions en Bourse d'aboutir", a reconnu Kathleen Shelton Smith, fondatrice de Renaissance Capital lors d'une conférence de presse à New York.


Signe de la brutalité du ralentissement: "le flot de ces opérations s'est réduit à un filet à la mi-août, 87% des fonds ayant été levés pendant les six premières semaines du trimestre", a précisé Renaissance Capital dans son résumé trimestriel.


Plus de la moitié (32) des entrées en Bourse ont eu lieu en Asie-Pacifique au troisième trimestre, contre seulement 14 en Amérique du Nord et 6 en Europe. Aucune introduction n'a été enregistrée en septembre dans ces deux dernières régions.


Plus de 80% des fonds levés en Europe sur les trois derniers mois (6,4 milliards de dollars) proviennent de l'arrivée sur le marché en juillet des banques espagnoles Bankia et Banca Civica, qui cherchaient à "lever des actions pour se plier aux nouvelles exigences de capital", selon Renaissance.


"Le marché des introductions va repartir. Quand ce sera le cas, les sociétés les plus solides seront les premières", les investisseurs étant devenus plus regardants, a estimé Kathleen Shelton Smith.


Quelque 332 entreprises sont en attente de rentrer en Bourse dans le monde, ayant déjà engagé ce processus. C'est le nombre le plus élevé depuis dix ans, selon Renaissance.


À suivre dans cette section

Dans la jungle du réseautage
Édition du 25 Octobre 2014 | Les Affaires

Sur le même sujet

Bourse: Toronto et New York ferment au vert

24/10/2014 | AFP

Les marchés boursiers ont poursuivi leur ascension, aidés par les bons résultats ...

Métaux hebdo: l'or rechute sur de prises de bénéfices

24/10/2014 | AFP

L'or a brièvement continué sur sa lancée haussière en début de semaine, montant ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Procter & Gamble, ou ce qu'il faut Ă©viter de faire de son portefeuille

24/10/2014 | Philippe Leblanc

BLOGUE. Hier matin, le géant Procter & Gamble a annoncé qu’il comptait se séparer de sa ...

Les marchés doivent-ils craindre l'Ebola?

24/10/2014 | Pierre Czyzowicz

BLOGUE. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus importante depuis la découverte du virus en 1976. Au-delà de la tragédie humaine, quels sont les impacts financiers et économiques?

La marche est haute pour les Québécoises BRP et Uni-Sélect

Face Ă  leurs rivales Polaris et O'Reilly, la marche est vraiment haute pour BRP et Uni-SĂ©lect.