Capital de risque: ce que veulent les investisseurs


Édition du 08 Juillet 2017

Les investisseurs présents dans l'écosystème montréalais des start-up reçoivent chaque année des milliers de demandes d'investissement. Or, moins de 5 % de ces jeunes pousses réussissent à obtenir du financement. Qu'est-ce qui les distingue des autres ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Montréal, la 2e source de financement pour les start-ups

18/07/2017 | Denis Lalonde

La région montréalaise est au deuxième rang en ce qui a trait aux pôles d'importance qui attirent le capital de risque.

Start-ups, remportez un million de dollars

09/05/2017 | Matthieu Charest

De passage à Montréal le 2 juin prochain, la Tournée Fundica promet 1 M$ à la start-up «étoile» du Canada.

À la une

Big Brother est québécois

Dans le 1984 d’Orwell, Big Brother est fictif. En 2017, c’est une technologie québécoise bien réelle.

Le dollar canadien a monté vite, peut-être trop vite

Le huard se hisse à 80 cents US, mais plusieurs observateurs croient que l'ascension a été trop rapide.

Les pièges à aubaine font mal!

BLOGUE INVITÉ. Dure journée pour certains investisseurs dans la vente au détail. Attention aux mirages d'aubaine!