Standard Life cible l'Ă©pargne et la retraite

Publié le 18/09/2012 à 15:26, mis à jour le 18/09/2012 à 15:54

Standard Life cible l'Ă©pargne et la retraite

Publié le 18/09/2012 à 15:26, mis à jour le 18/09/2012 à 15:54

Les faibles taux d'intérêt, le vieillissement de la population, les déficits actuariels des caisses de retraite et le besoin de meilleurs rendements pour l'épargne personnelle orientent la démarche de l'assureur originaire d'Édimbourg, qui veut renforcer sa présence comme gestionnaire de placements et fournisseur de services collectifs au Canada.


« Nous observons quelques tendances dans le marché canadien sur lesquelles nous allons capitaliser », annonce Charles Guay, président et chef de la direction de la filiale canadienne de Standard Life.


La filiale canadienne de l'assureur a récemment délaissé l'assurance vie individuelle pour se concentrer sur les produits de retraite, d'épargne et d'assurance collective. Cette orientation repose sur quatre constats, explique Charles Guay.


« D'abord, la progression des régimes de retraite à cotisations déterminées » est un marché que Standard Life entend occuper plus vigoureusement. Ensuite, « depuis une décennie, la hausse de l'espérance de vie et les rendements en baisse, les bas taux d'intérêt, tout ça fait en sorte que l'épargne personnelle prend de plus en plus d'importance ».


Puis, « le vieillissement de la population nécessite des produits qui misent notamment sur la protection du capital, sur des produits de revenu régulier, fiscalement avantageux ». Enfin, les gens nécessitent de meilleurs rendements, notamment une hausse de l'alpha, et aussi des stratégies de placement élargies, notamment les placements alternatifs, l'immobilier », observe Charles Guay.


Quant à l'assurance de personne, elle s'inscrit de plus en plus dans une offre globale d'avantages sociaux. C'est pourquoi l'assurance individuelle a été mise de côté. « L'assurance individuelle requiert beaucoup de capital et d'investissements, au contraire des produits de placement», dit David Nish, PDG du groupe, qui rencontrait les médias ce matin (mardi).


À suivre dans cette section

Dans la jungle du réseautage
Édition du 25 Octobre 2014 | Les Affaires

Sur le même sujet

Quel sera le sort de l'Ă©quipe Standard Life au sein de Manuvie?

07/10/2014 | Marie-Claude Frenette

Le sort du populaire dirigeant Charles Guay et des employés ne sont pas encore fixés à 100%.

Achat de Standard Life: Manuvie se veut rassurante pour Montréal

Manuvie ne croit pas que son acquisition de Standard Life Canada entraînera des pertes d'emplois à Montréal.

OPINION Qui offrira le RVER au Québec?
Édition du 20 Septembre 2014 | Nathalie Vallerand
RVER: Pour faciliter la vie aux petites entreprises
Édition du 20 Septembre 2014 | Nathalie Vallerand
Vers une autre hausse du dividende de Manuvie ?
04/09/2014 | Guillaume Poulin-Goyer
Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Les marchés doivent-ils craindre l'Ebola?

24/10/2014 | Pierre Czyzowicz

BLOGUE. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus importante depuis la découverte du virus en 1976. Au-delà de la tragédie humaine, quels sont les impacts financiers et économiques?

Des résultats qui supportent la reprise boursière

24/10/2014 | Jean Gagnon

La reprise des marchés boursiers après la volatilité du début du mois d’octobre a ...

Bourse: Toronto et New York ferment au vert

24/10/2014 | AFP

Les marchés boursiers ont poursuivi leur ascension, aidés par les bons résultats ...