Quatre mythes qui menacent votre entreprise

Publié le 22/11/2011 à 09:50, mis à jour le 25/11/2011 à 14:03

Quatre mythes qui menacent votre entreprise

Publié le 22/11/2011 à 09:50, mis à jour le 25/11/2011 à 14:03

Vos efforts de développement d'affaires sont peut-être ralentis, voire, anéanties, par quatre mythes qui perdurent dans le monde des affaires.


C'est du moins l'opinion du consultant et conférencier Tony Schwartz qui utilise son blogue dans le Harvard Business Review pour pourfendre quatre grands mantras qui, à son avis, détruisent la valeur plutôt que la créer.


Le mode multitâche est essentiel à votre survie.


Si vous êtes du genre à surveiller votre boîte de courriels pendant un appel téléphonique, alors qu'en même temps vous composez mentalement une lettre à vos clients vous courrez à votre perte. L'être humain n'est pas capable de faire efficacement plusieurs tâches à la fois. En agissant ainsi vous multipliez les pauses de retournement, ce délai qui s'écoule entre chaque tâche. Une étude du psychologue David Meyer démontre d'ailleurs que ces pauses de retournement augmentent de 25 % le temps nécessaire à accomplir une tâche. Alors, concentrez-vous sur une chose à la fois et cessez de consulter votre portable pendant que vous lisez cette chronique.


L'anxiété est une excellente source de motivation.


À court terme l'anxiété peut être une source d'énergie et de motivation. Vous mettez les bouchées doubles pour recruter ce nouveau client ou vendre ce nouveau produit. Mais l'anxiété est aussi une source de stress et de confusion et à moyen et à long terme. Elle mine votre performance et vos relations avec vos collaborateurs et vos clients.


La créativité est un attribut génétique.


L'innovation n'est pas magique, ni innée. Elle se développe, s'apprend et se transmet. Pour ce faire, une organisation doit toutefois reconnaître autre chose que l'analyse froide et rationnelle et commencer à récompenser les comportements intuitifs ou émotionnels qui créent de la valeur pour l'organisation et ses clients. Le défi est d'utiliser votre hémisphère droit qui est le siège de la raison, autant que le gauche qui génère des idées originales.


En travaillant plus longtemps vous augmentez votre productivité.


C'est le mythe le plus destructeur pour vous et votre entreprise, car vous n'êtes pas des ordinateurs conçus pour fonctionner à haute vitesse pendant une longue période de temps. Les personnes les plus efficaces ont compris que ce ne sont pas le nombre d'heures travaillées qui font la différence, c'est l'énergie investie dans le travail. Alors plutôt que d'épuiser votre réservoir d'énergie par des tâches en continu, tout au long de la journée, donnez-vous quelques pauses. Idéalement, prenez une petite pause après 90 minutes de travail et laissez la poussière retomber.


Tony Schwartz dirige une firme de consultants et on peut également le suivre sur Facebook ainsi que Twitter.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

8 questions Ă  se poser pour faire progresser son entreprise

Mis à jour le 07/11/2013

BLOGUE. Lorsque vous décidez de garder le focus afin de faire croître votre entreprise, vous avez une ...

Savez-vous pourquoi on vous dit «NON»?

Mis à jour le 31/10/2013

BLOGUE. Comme toute personne désirant réaliser un projet qui lui tient à coeur, vous devez, en ...

OPINION Pourquoi le voyage est gagnant pour un entrepreneur
Mis à jour le 30/10/2013
Avez-vous une routine sur les médias sociaux ?
Mis à jour le 23/10/2013
Ugoburo, quand l'expérience rapporte !
Mis à jour le 18/10/2013
Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Dette: pas d'accord entre l'Argentine et les fonds «vautours»

20:05 | AFP

L'Argentine et les fonds spéculatifs ne sont pas parvenus à se mettre d'accord mercredi à New York ...

Bombardier reçoit une commande de cinq biturbopropulseurs Q400 NextGen

18:38

La valeur de la transaction est estimée à environ 168 millions $ US.

Barrick Gold affiche un bénéfice en baisse et déçoit les analystes

Le producteur d'or Barrick Gold a affiché un bénéfice ajusté de 159 M $US pour son deuxième trimestre.