Prospérité, entre l'envie et la honte

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Septembre 2014

Prospérité, entre l'envie et la honte

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Septembre 2014

Par Robert Dutton

Des citations comme celles-ci (voir ci-dessous), je pourrais en aligner plusieurs... Il n'en faut pas plus pour illustrer le malaise profond et ancien que la richesse provoque chez bien des gens. Les auteurs de ces citations ne sont pourtant pas des militants de gauche. Certains d'entre eux étaient prospères, voire riches - ou alors ils côtoyaient le pouvoir et la richesse à titre de conseillers.


« Le vice est caché par la richesse et la vertu par la pauvreté. » – Théognis de Mégare


« Le riche a honte de sa richesse et sait que, si le malheur se dresse, la richesse est une sablière qui s’effondre. » – Jacques de Bourbon Busset


« La prospérité révèle nos vices et l’adversité nos vertus. » – Francis Bacon


« Le cœur grossier de la prospérité ne peut comprendre les sentiments délicats de l’infortune. » – Chateaubriand


« La richesse illumine la médiocrité. » – Abel Bonnard


Certes, ce dédain apparent de la richesse n'est pas universel. Partout, des femmes et des hommes l'admirent et la recherchent. Dans certaines cultures, l'attitude positive prédomine, alors que dans d'autres, les citations ci-contre reflètent davantage l'attitude prédominante. Je crois que la culture québécoise appartient à cette dernière tendance : la richesse met mal à l'aise, et ceux qui réussissent se sentent parfois tenus de s'en excuser.


Un pourcentage étonnant de Québécois ne nourrit pas l'ambition de s'enrichir - ni individuellement ni collectivement. Il y a moins d'un an, un sondage mené par CROP auprès des Québécois révélait une opinion assez troublante ; 59 % des répondants étaient d'accord avec l'affirmation suivante : «Des richesses, il y en a suffisamment chez nous ; ce qu'il nous faut, c'est prendre les moyens pour mieux les répartir.» Ceci dans une des régions les moins riches - et les plus égalitaires - en Amérique du Nord ; une région qui se range résolument parmi les nantis de ce monde, mais qui s'est fait surpasser par nombre de pays d'Europe occidentale au cours des dernières décennies.


Autrement dit, pour un nombre élevé de Québécois, la richesse se prélève, plus qu'elle ne se crée. On semble postuler que la richesse existe, tout simplement. Et que s'il faut en créer, cette responsabilité incombe à «quelqu'un d'autre».


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Acquisition : Augmentez vos revenus sans faire fondre les profits

BLOGUE. C’est beau connaître une forte croissance lors d’une acquisition. Mais encore faut-il que la ...

Lancement de l'École des entrepreneurs de Montréal

29/11/2016 | Matthieu Charest

632 000$ pour la première école dédiée uniquement à l’entrepreneuriat dans la métropole.

À la une

Le secret du succès du Starbucks Germain-des-Prés

BLOGUE INVITÉ. L’entreprise de Seattle encourage les initiatives qui permettent de créer une relation avec les clients.

«Le véritable enjeu de la SAQ»... de 2005 à aujourd'hui

#90ansenaffaires | On parle beaucoup de la Société des alcools du Québec (SAQ) du Québec ces derniers jours...

Privatisation de la SAQ: des résultats au mieux mitigés

La privatisation de la SAQ aurait des résultats au mieux mitigés, révèle une étude commandée par le gouvernement.