Pas de licence pour Ricardo


Édition du 13 Septembre 2014

Vous souhaitez faire perdre le sourire à Ricardo Larrivée ? Suggérez-lui de se contenter d'apposer son nom sur chacun des produits que Ricardo Media et ses filiales commercialisent.
C'est que son éthique de travail l'empêche d'adopter une telle stratégie, fait-il ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Ricardo passe à la vitesse supérieure

17/11/2017 | Martin Jolicoeur

Trois ans après l’ouverture de sa 1ère boutique, l’offensive commerciale de Ricardo Media passe à la vitesse supérieure.

«J'ai goûté à la formule hybride, et j'adore!» - Ricardo Larrivée, président du conseil de Ricardo Media

Édition du 11 Avril 2015 | Claudine Hébert

EN VOITURE AVEC... Ricardo Larrivée. En cuisine comme sur les routes, le populaire chef aime être aux commandes ...

À la une

Le camionneur TFI sur les rangs pour un achat opportuniste aux États-Unis

TFII a fait une offre pour les actifs de livraison au dernier kilomètre de l'Américaine BeavEx en faillite.

SNC-Lavalin dévoile une perte de 1,6G$, coupe son dividende

Mis à jour à 11:32 | Denis Lalonde

SNC-Lavalin a fait état d’une perte nette de 1,6 milliard $ (G$) au 4e trimestre, soit l’équivalent de 9,11$ par action.

À surveiller: Loblaw, Valener et Gildan

Que faire avec les titres de Loblaw, Valener et Gildan? Voici quelques recommandations d'analystes.