Développez votre employabilité au lieu de protéger votre emploi

Offert par Les Affaires


Édition du 29 Novembre 2014

Développez votre employabilité au lieu de protéger votre emploi

Offert par Les Affaires


Édition du 29 Novembre 2014

Par Diane Bérard

«On devrait développer son employabilité au lieu de protéger son emploi» - Fabio Rosati, pdg, Elance-oDesk

Fabio Rosati veut réinventer le marché du recrutement pour permettre aux entreprises de profiter du bassin sous-exploité des travailleurs indépendants. Le pdg d'Elance-oDesk a créé des places de marché virtuelles où les organisations peuvent trouver, recruter, gérer et rémunérer ces travailleurs. Elance-oDesk, dont le siège social est à Mountain View en Californie, sert 800 000 entreprises et plus de 2,5 millions de travailleurs indépendants.


Diane Bérard - Vous affirmez que «le marché de l'emploi est le plus inefficace de tous les marchés». Pourquoi ?


Fabio rosati - Il souffre de plusieurs maux : manque de transparence, asymétrie d'information, déséquilibre géographique, etc. Les chercheurs d'emploi ont peu d'idée des besoins des donneurs de contrats. Et les donneurs de contrats cernent mal l'offre et les besoins du marché. Cela crée des inefficacités inutiles. La technologie peut corriger cette situation.


D.B. - Vous avez créé un «nuage de talents», de quoi s'agit-il ?


F.R. - Nous avons créé un nuage public de talents et plusieurs nuages privés de talents. Dans les deux cas, il s'agit de réseaux sociaux qui permettent de recruter, de gérer et de payer en ligne leur bassin de travailleurs autonomes. Notre nuage public de talents compte 10 millions de noms. Il est accessible à tous. Les nuages privés de talents, eux, constituent un nouveau produit à croissance rapide. Ils sont liés à une entreprise spécifique. Certains employeurs ne veulent pas partager le nom de ceux avec qui ils travaillent. Ils y voient un avantage concurrentiel. Nous leur créons donc un nuage privé. C'est une façon efficace de gérer les relations avec les travailleurs indépendants en consolidant l'information. Certaines organisations possèdent plusieurs nuages privés, chacun correspondant à une région.


D.B. - Starbucks a popularisé le concept du 3e lieu, un refuge et un lieu de rencontre entre notre maison et notre bureau. Elance-oDesk offre aussi un 3e lieu, mais pour un autre type de rencontres. Expliquez-nous.


F.R. - En matière de recrutement, il existe des lieux pour trouver des emplois. Et des lieux pour trouver des employés. Il manquait un lieu dynamique qui rassemble les deux en temps réel. Un lieu où les entreprises et les travailleurs peuvent se rencontrer et collaborer. C'est ce qu'Elance-oDesk a créé.


À suivre dans cette section


image

Gestion de l'innovation

Jeudi 20 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

À la une

Entreprises québécoises: comment se conformer au RGPD?

Édition du 22 Septembre 2018 | Jean-François Venne

L’entrée en vigueur, en mai 2018, du Règlement général sur la protection des données (RGPD) dans l’Union européenne...

America inc. exhorte Trump à garder le Canada dans l'ALÉNA

19/09/2018 | François Normand

Les poids lourds d’America Inc. demandent aussi trois choses aux négociateurs.

ALÉNA: encore du travail avant de parvenir à un accord entre Washington et Ottawa

19/09/2018 | AFP

Beaucoup de travail reste à faire au cours des discussions de haut niveau qui ont repris mercredi à Washington.