Nos mentors, pas nos patrons


Édition du 08 Février 2014

À quatre ans, Hugo Germain a appris qu'il ne jouerait jamais plus à être le fils du patron. Son père Jean-Yves Germain et sa tante Christiane, coprésidents du Groupe Germain, étaient alors propriétaires d'un restaurant appelé le Saint-Ô à ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


À la une

Les nuages noirs s'accumulent pour l'économie mondiale

06:57 | AFP

L'économie mondiale pourrait avoir atteint «son pic de croissance».

10 choses à savoir jeudi

Tendance? Le homard cuit à la mari, Noël ne devrait pas coûter cher, comment écrire dans les airs... pour vrai.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

07:02 | LesAffaires.com et AFP

«Tant que les relations commerciales ne s'envenimeront pas plus...»