Les femmes changent le paysage entrepreneurial du Canada

Publié le 15/10/2012 à 09:53, mis à jour le 15/10/2012 à 14:08

Les femmes changent le paysage entrepreneurial du Canada

Publié le 15/10/2012 à 09:53, mis à jour le 15/10/2012 à 14:08

Par Olivier Schmouker

Barb Stegemann est PDG de The 7 Virtues. Photo : DR.

Au Canada, le travail autonome gagne en popularité, surtout auprès des femmes. On dénombrait 951 600 travailleuses autonomes l'été dernier, soit une progression de 20% en l'espace d'une décennie, selon Statistique Canada.


Ainsi, un nombre croissant de Canadiennes quittent le travail traditionnel pour grossir les rangs des entrepreneures établies à domicile. En 2009, une année de récession économique, le nombre de travailleuses autonomes a ainsi crû de 5,4% par rapport à l'année précédente, alors que le nombre de salariées a diminué de 1,1%, d'après Statistique Canada.


«Les nouvelles mères, les jeunes professionnelles pour qui il était difficile de se faire une place sur le marché du travail, bref, les Canadiennes en général, se tournent de plus en plus vers le travail autonome pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille», dit Ruth Todd, associée chez KPMG Entreprise.


Un exemple, celui de Barb Stegemann, PDG de The 7 Virtues, auteure à succès et mère de deux enfants : «En bâtissant ma propre entreprise, dit-elle, je me suis donné les moyens de faire ce qui me tient vraiment à cœur : être un agent de changement et inspirer les femmes à vivre pleinement. Parce que je suis entrepreneure, je peux faire tout cela, rester ouverte à de nouveaux projets et, surtout, passer du temps avec ma famille».


Cela étant, le travail autonome est un chemin parsemé d'embûches. KPMG Entreprise a dressé la liste des principales difficultés rencontrées auxquelles les travailleuses autonomes peuvent s'attendre à rencontrer, et quelques recommandations :

À suivre dans cette section

Dans la jungle du réseautage
Édition du 25 Octobre 2014 | Les Affaires

Sur le même sujet

Les jeunes entrepreneurs à l'honneur avec François Hollande et Philippe Couillard : à qui la chance ?

Édition du 25 Octobre 2014 | Géraldine Martin

Le 4 novembre, le président français François Hollande sera de passage à Montréal dans le cadre d'une visite ...

Des petits pains pour Harvard

Édition du 25 Octobre 2014 | Claudine Hébert

La fièvre d'entreprendre commence tôt à Thetford Mines. William Côté, 13 ans, d'Adstock, dans ...

OPINION Pleins feux sur les start-ups de Montréal
Édition du 25 Octobre 2014 | Matthieu Charest
L'avenir par le Nord, oui, mais un peu plus tard
Édition du 25 Octobre 2014 | René Vézina
Des villes de bâtisseurs
Édition du 25 Octobre 2014 | Matthieu Charest
Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Disparition des marques Jacob et Magnan : que le meilleur gagne

23/10/2014 | Stéphanie Kennan

Après une saga de quelques mois, Jacob disparaîtra définitivement du paysage commercial québécois.

Le Club Med signe avec le Cirque du Soleil

23/10/2014 | Martin Jolicoeur

Le Cirque du Soleil renforce ses liens avec le groupe Club Med, qui lance des séjours pour adeptes des arts du cirque.

Le pétrole met le huard à risque

23/10/2014 | lesaffaires.com

À son plus bas niveau depuis cinq ans, le huard pourrait descendre encore si les cours du pétrole ne remontent pas.