Les femmes changent le paysage entrepreneurial du Canada

Publié le 15/10/2012 à 09:53, mis à jour le 15/10/2012 à 14:08

Les femmes changent le paysage entrepreneurial du Canada

Publié le 15/10/2012 à 09:53, mis à jour le 15/10/2012 à 14:08

Par Olivier Schmouker

Barb Stegemann est PDG de The 7 Virtues. Photo : DR.

Au Canada, le travail autonome gagne en popularité, surtout auprès des femmes. On dénombrait 951 600 travailleuses autonomes l'été dernier, soit une progression de 20% en l'espace d'une décennie, selon Statistique Canada.


Ainsi, un nombre croissant de Canadiennes quittent le travail traditionnel pour grossir les rangs des entrepreneures établies à domicile. En 2009, une année de récession économique, le nombre de travailleuses autonomes a ainsi crû de 5,4% par rapport à l'année précédente, alors que le nombre de salariées a diminué de 1,1%, d'après Statistique Canada.


«Les nouvelles mères, les jeunes professionnelles pour qui il était difficile de se faire une place sur le marché du travail, bref, les Canadiennes en général, se tournent de plus en plus vers le travail autonome pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille», dit Ruth Todd, associée chez KPMG Entreprise.


Un exemple, celui de Barb Stegemann, PDG de The 7 Virtues, auteure à succès et mère de deux enfants : «En bâtissant ma propre entreprise, dit-elle, je me suis donné les moyens de faire ce qui me tient vraiment à cœur : être un agent de changement et inspirer les femmes à vivre pleinement. Parce que je suis entrepreneure, je peux faire tout cela, rester ouverte à de nouveaux projets et, surtout, passer du temps avec ma famille».


Cela étant, le travail autonome est un chemin parsemé d'embûches. KPMG Entreprise a dressé la liste des principales difficultés rencontrées auxquelles les travailleuses autonomes peuvent s'attendre à rencontrer, et quelques recommandations :

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Les sept croyances à contre-courant de Peter Thiel, fondateur de PayPal

22/09/2014 | Julien Brault

Dans son livre Zero to One, Peter Thiel fait voler en éclats plusieurs principes érigés en vérités dans la Valley.

Ces étudiants montréalais ont obtenu 30 000 $ pour fabriquer du pot biosynthétique

19/09/2014 | Julien Brault

Nombreux sont les étudiants de 2e et 3e cycle qui expérimentent avec le pot. Deux Montréalais en ont fait une start-up.

OPINION Prospérité, entre l'envie et la honte
Édition du 20 Septembre 2014 | Robert Dutton
Mon idée va-t-elle fonctionner?
Édition du 20 Septembre 2014 | Premium
Pourquoi un inventeur devient-il un entrepreneur
Édition du 20 Septembre 2014 | Premium
Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

À surveiller: WSP, Canadian Solar et Gildan

Il y a 47 minutes | François Pouliot

Que faire avec les titres de WSP, Canadian Solar et Gildan? Voici quelques recommandations d’analystes.

Salaire: l'écart entre Y et boomers se creuse rapidement

Il y a 33 minutes | lesaffaires.com

L'écart de rémunération se creuse entre les jeunes et les boomers, s'inquiète le Conference Board.

Chine: grosse croissance, petits rendements

Il y a 42 minutes | Bernard Mooney

BLOGUE. Investir dans tel pays en raison de la forte croissance de son économie est une idée dangereuse.