Les femmes changent le paysage entrepreneurial du Canada

Publié le 15/10/2012 à 09:53, mis à jour le 15/10/2012 à 14:08

Les femmes changent le paysage entrepreneurial du Canada

Publié le 15/10/2012 à 09:53, mis à jour le 15/10/2012 à 14:08

Par Olivier Schmouker

Barb Stegemann est PDG de The 7 Virtues. Photo : DR.

Au Canada, le travail autonome gagne en popularité, surtout auprès des femmes. On dénombrait 951 600 travailleuses autonomes l'été dernier, soit une progression de 20% en l'espace d'une décennie, selon Statistique Canada.


Ainsi, un nombre croissant de Canadiennes quittent le travail traditionnel pour grossir les rangs des entrepreneures établies à domicile. En 2009, une année de récession économique, le nombre de travailleuses autonomes a ainsi crû de 5,4% par rapport à l'année précédente, alors que le nombre de salariées a diminué de 1,1%, d'après Statistique Canada.


«Les nouvelles mères, les jeunes professionnelles pour qui il était difficile de se faire une place sur le marché du travail, bref, les Canadiennes en général, se tournent de plus en plus vers le travail autonome pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille», dit Ruth Todd, associée chez KPMG Entreprise.


Un exemple, celui de Barb Stegemann, PDG de The 7 Virtues, auteure à succès et mère de deux enfants : «En bâtissant ma propre entreprise, dit-elle, je me suis donné les moyens de faire ce qui me tient vraiment à cœur : être un agent de changement et inspirer les femmes à vivre pleinement. Parce que je suis entrepreneure, je peux faire tout cela, rester ouverte à de nouveaux projets et, surtout, passer du temps avec ma famille».


Cela étant, le travail autonome est un chemin parsemé d'embûches. KPMG Entreprise a dressé la liste des principales difficultés rencontrées auxquelles les travailleuses autonomes peuvent s'attendre à rencontrer, et quelques recommandations :

Sur le même sujet

L'Effet A: des gestes pour stimuler l'ambition féminine

Édition du 31 Janvier 2015 | Marie-Claude Morin

Isabelle Hudon, Kim Thomassin, Isabelle Marcoux, Sophie Brochu et Marie-Josée Lamothe lancent un défi inédit.

Repenser la formule des modèles d'entreprise

Édition du 31 Janvier 2015 | Anne Gaignaire

Les incubateurs ou pépinières d'entreprises fleurissent au Québec. Bien des formules existent, des simples locaux ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Google déçoit et tente de désamorcer les doutes

29/01/2015

«Nous avons enregistré une solide performance en publicité», fait valoir le Québécois Patrick Pichette.

Corruption chez Bombardier?: le CA doit clarifier l'affaire

29/01/2015 | François Pouliot

BLOGUE. Nous avons de nouveaux détails sur les allégations de corruption chez Bombardier.Le CA doit clarifier l'affaire.

Couche-Tard sur les rangs pour 500 stations-service Esso?

29/01/2015 | Yannick Clérouin

Un analyste de Desjardins croit que la société lavalloise et sa rivale CST Brands seront intéressées.