Le paiement mobile : simplifier les achats pour multiplier les ventes

Publié le 23/10/2015 à 14:00

Par Rogers

Les consommateurs ont une multitude de types de paiement à portée de la main pour effectuer leurs achats. Sans parler des cartes-cadeaux ou des cartes de fidélisation qui se multiplient dans leur portefeuille et qui parfois ne servent qu'à l'occasion.


Une solution de plus en plus populaire consiste à consolider les méthodes de paiement et les renseignements concernant les comptes sur un seul appareil mobile. Cela permet de simplifier la vie des consommateurs, en plus d’augmenter la sécurité de leurs renseignements personnels et financiers.


Les avantages d’une solution consolidée


Quand vient le moment de payer un achat, le consommateur fait face à un problème récurrent. Il doit choisir parmi un éventail de solutions de paiement : cartes de débit, cartes de crédit, cartes prépayées, cartes-cadeaux... sans oublier les cartes de fidélisation. Chaque méthode offre certains avantages, mais représente un article de plus dans un portefeuille surchargé.


Cependant, la plupart des commerçants n’ont pas les ressources nécessaires pour développer leur propre système de paiement mobile et doivent donc passer par une tierce partie, soit les firmes spécialisées de paiement.


C’est ici que les solutions de portefeuilles mobiles entrent en jeu, puisqu’elles permettent au consommateur d’enregistrer les divers types de cartes qu’il possède et d’effectuer ses transactions quotidiennes à l’aide de son téléphone intelligent.


Le fait de consolider ces solutions sur un même support permet au consommateur d’éviter de chercher constamment ses cartes dans son portefeuille avant de se rendre compte que celle dont il avait besoin est restée à la maison.


Qu’il s’agisse d’une carte bancaire, d’une carte-cadeau ou d’une carte de fidélisation, le consommateur est assuré de les retrouver toutes au même endroit : dans son portefeuille mobile.


« La tendance est de faciliter au maximum la tâche aux clients, dans l’espoir d’augmenter le nombre de transactions », explique Chamseddine Talhi, professeur adjoint à l’École de technologie supérieure de Montréal.


Une opportunité de dialogue entre l’entreprise et ses clients


Une fois intégrées dans une application mobile centrale, les cartes servent de lien entre le commerçant ou l’institution financière et le consommateur.


Grâce un téléphone équipé de la technologie Near Field Communication (NFC) compatible, le consommateur peut payer un commerçant en approchant son téléphone d’un terminal dans un point de vente doté de cette même technologie.


À l’heure actuelle, les solutions qu’on trouve sur le marché ne réussissent pas toutes à offrir suffisamment de contenu local. Certains services tentent toutefois de se distinguer en regroupant des entreprises et des institutions financières canadiennes.


La sécurité, préoccupation première


La sécurité est au cœur des préoccupations des entreprises et des particuliers. C’est pourquoi un tel service doit offrir un degré maximal de sécurité, dans le but de rassurer ses utilisateurs potentiels. Des mots de passe sont nécessaires et des vérifications sont effectuées à plusieurs niveaux avant même d’activer un portefeuille mobile.


Les données sont aussi doublement chiffrées, avant d’être stockées dans une mémoire sécurisée de la carte SIM du téléphone, mémoire qui n’est accessible que par le consommateur et son institution financière.


Les cartes SIM utilisées sont d’ailleurs similaires aux cartes de débit et de crédit à puce que l’on retrouve sur le marché depuis des années. Toutefois, une différence majeure accroît le degré de sécurité de ces cartes : contrairement aux cartes de crédit traditionnelles, où l’information est accessible en tout temps, celle-ci n’est accessible qu’une fois que le consommateur a entré son code de sécurité et appuyé sur le bouton « Payer maintenant ».


Ainsi, aucune information n’est accessible à moins que le consommateur ne l’ait autorisé lui-même.


Le paiement mobile, un marché en pleine expansion


Au Canada, l’infrastructure est déjà en place pour accepter les paiements par puce NFC.


Le marché des transactions mobiles atteindra 142 milliards de dollars en 2019, selon Forrester Research. Les marchands et les institutions financières ont tout intérêt à être bientôt prêts, car de plus en plus d’appareils mobiles permettront ce type de transactions.


Ainsi, le paiement mobile s'inscrit dans une nouvelle vague de paiements numériques et représente une option à considérer pour les commerçants qui souhaitent innover pour optimiser leurs ventes.

Le savoir d'entreprise c'est quoi ?

Par l'intermédiaire du Savoir d'entreprise, Les Affaires souhaite offrir à ses lecteurs des connaissances de pointe provenant d'organisations désireuses de partager leur expertise.

Les contenus sont produits par le Service de contenu Les Affaires en collaboration avec l'organisation. Notez qu'à aucun moment, les journalistes de Les Affaires ne participent à la rédaction de ces articles. Pour plus d'information sur ce produit, veuillez communiquer avec

À la une

Immobilier: vers un record de tous les temps en 2018

Contrairement au reste du pays, le marché résidentiel ne dérougit pas au Québec. Bien au contraire.

Quel montant payer pour habiter près d'une station de métro?

19/11/2018 | Joanie Fontaine

Blogue. Une plus-value sur les propriétés situées à moins de 2 km d'une station de métro a été notée

Le ménage de fin d'année bat son plein

BLOGUE. Les pros remanient leur portefeuille en fin d'année tandis que les stratèges émettent leurs prévisions pour 2019