La planification stratégique : indispensable pour mieux faire avancer l'entreprise

Publié le 22/02/2016 à 07:35

Il y a plusieurs années, si le géant finlandais Nokia avait jeté un coup d’œil dans le rétroviseur, il aurait certainement aperçu les concurrents qui le rattrapaient dans un marché de la téléphonie mobile en pleine mutation. Plus récemment, l’industrie du taxi, qui ne manque pourtant pas de rétroviseurs (!), aurait dû anticiper les besoins différents et nouveaux des utilisateurs pour mieux se réinventer. Le bolide Uber l'a fait à sa place…


Deux exemples parmi tant d’autres d’entreprises qui ne voient pas le monde changer autour d’eux et qui pensent que leur position favorable dans leur marché est garantie. De ce fait, elles ne sont pas en mesure de définir les paramètres pour s’adapter à l’évolution de leur marché. Or, il existe un processus pour établir ces paramètres. Deux mots à retenir : planification stratégique.


Pourquoi est-ce un processus devenu indispensable ?


Comme un capitaine aux commandes de son bateau, le dirigeant d’une entreprise doit savoir où il veut aller et comment il y ira. D’autant plus en période de turbulences, de volatilité des marchés ou de concurrence accrue, comme c’est le cas aujourd'hui. En fait, la planification stratégique est à l’entrepreneur ce que la boussole est au capitaine. « Trop peu d’entreprises prennent le recul nécessaire pour élaborer leur planification stratégique », souligne Lucie Chouinard, directrice principale et experte-conseil chez MNP. Elles concentrent toute leur énergie au développement d’un produit ou d’un service à partir de leurs recherches ou d'information issue de leur propre communauté d’affaires ou de leur intuition. Elles omettent trop fréquemment de bien comprendre leur marché, leur concurrence ici et à l’international, ainsi que leurs clients et leurs nouvelles attentes. »


Du temps bien investi


Vous consacrez déjà la majeure partie de votre énergie à veiller au bon fonctionnement de votre entreprise au quotidien. Difficile pour vous de penser à prendre du temps pour vous livrer une réflexion approfondie. D'autant plus que le temps, c'est de l'argent ! Toutefois, prendre un moment pour définir clairement le positionnement actuel et futur de votre entreprise sur son marché et d’ajuster vos pratiques si nécessaire, ça n’a pas de prix. Grâce à une planification stratégique, vous vous donnez les moyens de préserver, et même d'augmenter vos parts de marché avec une proposition de valeur unique.


Un processus de planification par étapes


Une planification stratégique est un exercice rigoureux qui ne s’exécute pas de manière rigoureuse en moins de trois jours, ni même lors d'une simple réunion du comité de direction. En effet, quelques étapes s’imposent… La bonne nouvelle ? Vous n’êtes pas obligé de recommencer cet exercice exhaustif chaque année. « Considérant que les marchés connaissent une mutation profonde et rapide, il est recommandé de faire une planification stratégique tous les trois à cinq ans, et de la revoir chaque année pour s’assurer d’être toujours sur la bonne voie. » souligne Lucie Chouinard.


Les principales étapes :


La phase de la réflexion : cette phase oblige à se poser les bonnes questions, à se confronter à d’autres perspectives et à faire des choix difficiles qui ne plaisent pas toujours à tous…


La phase d’élaboration des objectifs et des stratégies : il est important de déterminer des objectifs qui valent la peine d’être poursuivis et, surtout, qui sont réalisables.


La phase de la planification opérationnelle : ou l'importance d'établir un cadre de travail pour la totalité du processus (calendrier, attribution des responsabilités, rédaction de documents de processus, etc.).


La phase de mise en œuvre et de suivi des actions pour atteindre les objectifs.


Où voyez-vous votre entreprise dans 3 ou 5 ans ?


S’il y avait une seule question à retenir, c’est bien celle-ci. C’est celle qui pose le premier jalon de votre réflexion en profondeur. « Si vous n’êtes pas familiarisé avec le processus, un expert en planification stratégique peut vous aider, d'une part à mettre le processus sur les rails en apportant ses connaissances et une vision objective, mais aussi pour vous amener à vous poser les bonnes questions de manière constructive, même les questions que vous aimeriez éviter ! » conseille Lucie Chouinard.


Les questions de fond de votre planification :


• Où se situe votre entreprise dans son marché ?


• Quelle est votre proposition de valeur ?


• Qu’est-ce qui fonctionne bien, et moins bien ?


• Quels sont les défis et les menaces auxquels votre entreprise fait face ? Qui sont vos concurrents actuels ou à venir ?


• Quel est votre objectif principal ? Êtes-vous capable de l’atteindre ?


• Faut-il modifier certaines de vos façons de faire actuelles ou développer de nouvelles pratiques ?


La planification stratégique devrait être au cœur du développement de toute entreprise, qu’elle soit petite, moyenne ou grande, pour établir les objectifs de croissance et les priorités. Bref, une vision d’avenir. Alors, êtes-vous prêt à mener votre entreprise vers une réussite assurée ? Bonne planification stratégique !

Le savoir d'entreprise c'est quoi ?

Par l'intermédiaire du Savoir d'entreprise, Les Affaires souhaite offrir à ses lecteurs des connaissances de pointe provenant d'organisations désireuses de partager leur expertise.

Les contenus sont produits par le Service de contenu Les Affaires en collaboration avec l'organisation. Notez qu'à aucun moment, les journalistes de Les Affaires ne participent à la rédaction de ces articles. Pour plus d'information sur ce produit, veuillez communiquer avec

À la une

La guerre en Asie est-elle inévitable?

17/11/2018 | François Normand

ANALYSE - Les similitudes entre l'Europe en 1914 et l'Asie de l'Est en 2018 sont troublantes. Voici pourquoi.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

17/11/2018 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

16/11/2018 | Martin Jolicoeur

Quelle entreprise a vu la valeur de son action dégringoler de 36,98% en cinq jours?