La croissance durable, c'est gagnant pour tous

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Août 2018

La croissance durable, c'est gagnant pour tous

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Août 2018

Au cours des 60 dernières années, l'industrie touristique n'a cessé de se développer, devenant l'un des secteurs en plus forte croissance dans le monde. Si les voyages permettent aux peuples de se rapprocher et de mieux comprendre leurs cultures respectives, ils sont aussi une source de prospérité économique et, souvent, de développement social pour les pays d'accueil.


Par contre, le tourisme peut aussi être un facteur de pollution, d'exploitation et d'envahissement. Ainsi, la surfréquentation de certains lieux contribue à leur dégradation et à certains problèmes sociaux, comme en témoignent les exemples tristement célèbres de Venise et de Barcelone. L'augmentation du trafic aérien exige de poursuivre les efforts importants déjà consentis par l'industrie pour contrôler les émissions de gaz à effet de serre. Je ne peux non plus passer sous silence le fléau du tourisme sexuel, qui se fait trop souvent au détriment des enfants.


Devant cette situation, les entreprises ont la responsabilité d'agir. Il est clair que la réponse à ces problèmes exige des investissements importants en temps, en argent et en ressources. Quand on travaille dans un secteur hautement concurrentiel comme celui du tourisme, on est en droit de se demander si de tels investissements pour favoriser le développement durable sont compatibles avec la logique de la croissance économique. En me basant sur notre expérience, je sais qu'il est possible de concilier les deux.


Il y a 12 ans, nous nous sommes engagés dans une démarche structurée afin de devenir un chef de file du tourisme durable en Amérique du Nord en ciblant quatre piliers d'intervention : réduire notre empreinte environnementale, sensibiliser notre équipe à l'importance du développement durable en tourisme, contribuer au bien-être des collectivités, revoir nos activités pour mieux répondre aux préoccupations de nos clients et encourager nos partenaires à implanter des pratiques responsables. Beaucoup de travail a été accompli et les avantages qui en résultent peuvent sans doute inspirer d'autres entreprises de l'industrie touristique ou d'autres secteurs.


Environnement


Même si elles ont demandé des investissements appréciables, nos initiatives ont aidé à améliorer notre empreinte environnementale et elles ont aussi contribué à la réduction de certains coûts. Par exemple, le programme de gestion du carburant mis en place pour limiter les émissions de gaz à effet de serre des avions a permis du même coup de diminuer les coûts qui y sont liés. Ce souci pour la performance environnementale doit se traduire dans l'ensemble des activités, qu'il s'agisse de la gestion des installations, de la mobilité des employés ou des achats responsables.


Milieu de travail


Une entreprise peut exercer une influence positive sur beaucoup de monde, à commencer par ses employés et ses actionnaires. L'engagement envers le développement durable fait partie de l'ADN de notre marque et a suscité une adhésion sans réserve parmi notre personnel. Cela a favorisé la fidélité, la motivation et la fierté de travailler pour l'entreprise. Devant la rareté de main-d'oeuvre, c'est un avantage non négligeable.


Collectivités


Les efforts pour contribuer au bien-être des collectivités et pour protéger le patrimoine naturel et culturel à destination permettent d'assurer la pérennité de l'industrie touristique. S'il n'y avait rien à voir à destination, s'il n'y avait pas de plages, de beaux paysages, de monuments ou de cultures locales à découvrir, il n'y aurait évidemment pas de tourisme.


Activités


La responsabilité d'entreprise passe par la commercialisation de produits responsables auprès de la clientèle, qu'il faut sensibiliser à ce sujet, et la promotion de pratiques durables auprès des partenaires. Dans le cadre de cette démarche à long terme, nous réussissons peu à peu à convaincre nos clients de modifier certains comportements, de consommer moins d'eau et d'énergie ou d'acheter davantage de produits locaux à destination. De plus en plus, nos partenaires hôteliers s'engagent dans une certification environnementale, un concept quasiment inconnu il y a 15 ans. Aujourd'hui, alors que nous proposons un code de conduite à nos fournisseurs, nous nous rendons compte que les mentalités évoluent et qu'ils sont de plus en plus nombreux à nous suivre sans hésitation. L'effet d'entraînement est bien tangible.


Pour moi, la croissance durable est la seule manière de concevoir les entreprises d'aujourd'hui. L'arrimage du progrès économique et social à une saine gestion des ressources et du milieu est non seulement possible, mais essentiel à sa prospérité. En revoyant nos modes de production et de consommation, en misant sur les avancées technologiques et en multipliant les actions dans les collectivités, les entreprises ont la possibilité de faire d'une pierre deux coups en contribuant à la durabilité du milieu économique et de la société.


 


*Ambassadeur Les Affaires
Août


Arrivée chez Transat A.T. inc. en 2002 après une carrière en génie-conseil, Annick Guérard a occupé de nombreuses fonctions de direction touchant les opérations, la distribution, le marketing, le commerce électronique, le service à la clientèle et le développement de produits pour différentes filiales. Chef de l'exploitation depuis novembre 2017, Mme Guérard dirige l'ensemble des opérations liées aux activités de voyage de Transat. Sa connaissance fine de l'entreprise, de l'industrie et des consommateurs combinée à ses qualités de vision, de leadership et d'efficacité lui permettent de jouer un rôle déterminant dans le développement et le succès de la société.

À suivre dans cette section


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

La montée des inégalités est un (mauvais) choix de société (2)

20/10/2018 | François Normand

ANALYSE - Les entreprises doivent mieux partager la richesse, selon des patrons. C'est bien, mais il faut en faire plus.

Et si la croissance verte était une utopie?

17/10/2018 | François Normand

BALADO - Le développement durable ne fonctionne pas, car la consommation de ressources continue d'augmenter.

À la une

10 choses à savoir mercredi

Les Québécois achèteront plus à Noël, on recherche le Steve Jobs montréalais, cette pub bancaire qui glace le sang...

Consommation responsable: larguer la viande rouge avant son auto

BLOGUE. 9e baromètre de la consommation responsable: montée des rénorécupérateurs, chute du boeuf, timidité des femmes.

L'inaccessible maison?

En 2019, les maisons seront inabordables à un niveau qu'on ne voit pas souvent.