L'entreprise, socle de prospérité

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Novembre 2014

L'entreprise, socle de prospérité

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Novembre 2014

Par Robert Dutton

Un sondage CROP mené il y a environ un an dégage un portrait troublant du rapport des Québécois avec l'entreprise. Je rappelle trois de ses conclusions :


Robert Dutton

- 48 % des Québécois estiment que, «dans la société actuelle, les entreprises nuisent beaucoup plus à la société qu'elles ne l'enrichissent».


- 56 % des Québécois estiment que, «ultimement, quand les entreprises et les entrepreneurs créent beaucoup de richesse, très peu rejaillit sur la société».


- 56 % des Québécois estiment que «les gouvernements doivent donner la priorité à la redistribution des richesses existantes et à la justice sociale» (par opposition à donner la priorité aux initiatives entrepreneuriales pour stimuler la croissance).


Ces conclusions m'amènent à faire quatre constats.


À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Acquisition : Augmentez vos revenus sans faire fondre les profits

BLOGUE. C’est beau connaître une forte croissance lors d’une acquisition. Mais encore faut-il que la ...

Lancement de l'École des entrepreneurs de Montréal

29/11/2016 | Matthieu Charest

632 000$ pour la première école dédiée uniquement à l’entrepreneuriat dans la métropole.

À la une

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

22/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi: