«L'entrepreneuriat n'est pas un caprice, c'est une nécessité» - Lucien Bouchard, président du conseil d'administration de la Fondation Montréal inc.

Offert par Les Affaires


Édition du 01 Novembre 2014

«L'entrepreneuriat n'est pas un caprice, c'est une nécessité» - Lucien Bouchard, président du conseil d'administration de la Fondation Montréal inc.

Offert par Les Affaires


Édition du 01 Novembre 2014

Par Martin Jolicoeur

Lucien Bouchard, président du conseil d'administration de la Fondation Montréal inc. [Photo: Jérôme Lavallée]

Si le Québec souhaite continuer de progresser tout en conservant le maximum de ses acquis, les Québécois n'ont guère le choix, insiste Lucien Bouchard. Ils doivent, sans tarder, prendre le relais de l'État et se tourner massivement vers l'entrepreneuriat.


Dans une rare entrevue, celui qui a récemment été nommé président du conseil de la Fondation Montréal inc. est sorti de son habituelle réserve pour faire part à Les Affaires de l'importance, particulièrement en cette période de réalignement budgétaire, de faire renaître la ferveur entrepreneuriale chez les Québécois.


«L'entrepreneuriat n'est pas seulement un caprice pour nous. C'est devenu une nécessité. Et c'est une nécessité pour chacun de l'encourager», a martelé l'ancien premier ministre du Québec au cours d'un long entretien, au 26e étage d'une tour de l'avenue McGill College, où se trouvent les bureaux montréalais du cabinet d'avocats Davies Ward Phillips & Vineberg, dont il est associé.


Le contexte actuel, marqué par «une économie stagnante et des finances publiques qui limitent l'intervention de l'État», rend on ne peut plus difficile l'enrichissement du patrimoine des Québécois, pense-t-il. Dans un tel contexte, «les jeunes n'ont d'autres choix que de se fier à eux-mêmes, leurs talents et leur désir de créer [...] et d'envisager sérieusement, poursuit-il, la voie de l'entrepreneurship.»


Lucien Bouchard a accepté, en juin, de présider le conseil d'administration de la Fondation Montréal inc., un organisme à but non lucratif anciennement connu sous le nom de Fondation du maire de Montréal pour la jeunesse, dont l'objectif est d'aider au démarrage d'entreprises de jeunes Montréalais de 18 à 35 ans. Bon an mal an, la Fondation attribue des bourses de 5 000 $ à 30 000 $ à une trentaine d'entrepreneurs en démarrage, pour un total de 500 000 $.


Ce nouvel engagement pour la cause de l'entrepreneuriat, Lucien Bouchard dit l'aborder comme un «devoir civique». Une façon, explique-t-il, «d'apporter [sa] pierre à la construction d'un Québec qui espère offrir un avenir exaltant pour ses enfants, la jeune génération».


À suivre dans cette section

Panache recherche licorne
Édition du 22 Septembre 2018 | Alain McKenna

image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

À la une: quand la finance investit dans la finance

Édition du 22 Septembre 2018 | Les Affaires

Le dernier numéro de Les Affaires est là! En manchette, quand la finance investit dans la finance.

Des entreprises «zombies» nuisent à la productivité du Canada

Deloitte s'inquiète du nombre de société de plus de 10 ans dont les bénéfices ne permettent pas de payer leur dette.

À la une

Entreprises québécoises: comment se conformer au RGPD?

Édition du 22 Septembre 2018 | Jean-François Venne

L’entrée en vigueur, en mai 2018, du Règlement général sur la protection des données (RGPD) dans l’Union européenne...

America inc. exhorte Trump à garder le Canada dans l'ALÉNA

Les poids lourds d’America Inc. demandent aussi trois choses aux négociateurs.

ALÉNA: encore du travail avant de parvenir à un accord entre Washington et Ottawa

13:38 | AFP

Beaucoup de travail reste à faire au cours des discussions de haut niveau qui ont repris mercredi à Washington.