Nomination de M. Jean-Luc Landry

Publié le 05/05/2016 à 01:31

Nomination de M. Jean-Luc Landry

Publié le 05/05/2016 à 01:31

Par

Technoparc Montréal est fière d’annoncer la nomination de M. Jean-Luc Landry au poste de Président du conseil d’administration de Technoparc Montréal.


M. Jean-Luc Landry est administrateur chez Technoparc Montréal depuis 2007. Il était le président du comité des ressources humaines du conseil d’administration de Technoparc Montréal. Bachelier en sciences économiques du Collège Sainte-Marie, M. Landry détient également une maîtrise en économie de l’Université d’Ottawa.


Bien connu dans le milieu financier Montréalais, il est actuellement président de la société Gestion de portefeuille Landry et a antérieurement occupé divers postes de présidence dont chez Bolton-Tremblay, Montrusco-Bolton et l’Association des économistes Québécois.


Technoparc Montréal est très heureuse de cette nomination qui apportera non seulement une personne d’expérience au niveau de la connaissance des enjeux de Technoparc Montréal, mais également un rayonnement dans le milieu des affaires Montréalais.


 


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Trump fait pression sur la Fed, qui devrait faire la sourde oreille

15:56 | AFP

La Réserve fédérale devrait faire la sourde oreille à une mise en garde de Donald Trump et relever ses taux d'intérêt.

Le pétrole chute de 6,6% à New York, à son plus bas en 15 mois

15:46 | AFP

La production d'or noir atteint des niveaux records en Russie et aux États-Unis alors que la demande s'essouffle.

Bombardier souhaite obtenir rapidement une injonction contre Mitsubishi

Bombardier reproche à Mitsubishi un vol présumé de propriété intellectuelle utilisé dans ses avions MRJ.