Location d'auto: quand prendre l'assurance du commerçant?

Publié le 19/06/2017 à 11:12

Location d'auto: quand prendre l'assurance du commerçant?

Publié le 19/06/2017 à 11:12

Par Claudine Hébert

Les vacanciers qui ont recours à une voiture de location font en général une des deux erreurs suivantes : ils vont payer des assurances en trop…ou au contraire ne pas en payer suffisamment.


Quand faut-il dire non ?


Peu importe où vous louez votre voiture dans le monde, le commis au comptoir de location vous attend de pied ferme avec ses multiples produits d’assurances. «Plus il en vend, meilleure est sa commission. Et certains vont s’avérer très persuasifs pour vous convaincre même si vous êtes déjà suffisamment assurés. Résultat, votre prix de location va passer du simple au double en un clin d’œil. En dollars US ou en en euros, ça gruge un budget», avertit Isabelle-Blanche Pinpin, directrice de compte à l’agence Europ Auto, à Montréal. Cette agence vous aide à louer une voiture dans plusieurs pays, ou à bénéficier de la formule achat-rachat, notamment en Europe.


Mais avant, il faut faire ses devoirs, poursuit-elle. Si vous êtes déjà propriétaire d’une voiture et que votre destination se situe aux États-Unis, blindez votre propre assurance auto avant de partir. Munissez-vous d’une assurance responsabilité civile d’au moins 2M$ et faites ajouter l’avenant 27 qui vous assure pour des dommages causés à un véhicule qui ne vous appartient pas. Le tout représente en moyenne une centaine de dollars additionnels sur votre prime annuelle. Ce qui permet d’épargner facilement entre 25$ et 60$ US par jour de frais d’assurances de collisions et dommages ainsi que de responsabilité civile.


Notez qu’au Canada, la responsabilité civile est incluse dans le coût de la location. L’avenant 27 n’est donc pas nécessaire. Il ne le sera pas non plus si votre carte de crédit grand voyageur prévoit une couverture collisions et dommages. «Attention toutefois de vérifier la couverture dont vous bénéficiez avec l’assureur de la carte de crédit», prévient Mme Pinpin. Assurez-vous que votre couverture vous protège pour la catégorie du véhicule loué, la durée de location ainsi que le pays visité. La couverture offerte par les cartes de crédit grand voyageur se limite aux dommages et collisions dont le montant peut varier entre 60 000$ et 85 000$, signale Alexey Saltykov, directeur général et cofondateur du site InsurEye.com.


Évidemment, n’oubliez pas d’apporter vos documents d’assurances qui prouvent que vous détenez les protections nécessaires. Les entreprises de location peuvent exiger de les voir.


Quand faut-il dire oui ?


Valide au Canada et aux États-Unis, votre assurance auto personnelle n’est pas reconnue en Europe. Autrement dit, il faudra payer pour des produits d’assurance pour une location outre-Atlantique. En général, sur le vieux continent, l’assurance responsabilité civile varie d’un à une dizaine de dollars par jour. Certaines agences comme Europ Auto vont l’inclure dans le prix de la location. En ce qui concerne la partie collisions et dommages, tant mieux si vous bénéficier d’une carte de crédit grand voyageur doté de ce type de couverture, sinon il faudra débourser des frais, soit de 10$ à 20$ par jour selon les pays visités, pour obtenir cette protection.


Petit conseil de la part des agences de voyages : Si vous devez prendre des assurances, faites-le lors de votre réservation avant de partir. «Il n’y aura pas de stress à l’arrivée et le coût sera en dollars canadiens», indique Mme Pinpin. Des frais peuvent également être exigés si vous partagez le volant avec un autre conducteur. Ce qui représente un autre 10$ à 15$ par jour à ajouter à la facture.


Vous n’avez pas d’auto, donc pas d’assurances…


Vous louez au Québec, au pays ? L’assurance responsabilité civile est incluse dans le coût de location. Vous prévoyez voyager d’une province à l’autre ou vous balader chez nos voisins américains ? Avant de vous présenter au comptoir de location, vérifiez si l’entreprise vous permet de sortir du territoire québécois. Pour l’assurance dommages et collisions, il faudra en débourser les frais, au moins une trentaine de dollars par jour…à moins de détenir cette protection avec une carte de crédit grand voyageur.


Si vous louez une voiture à votre arrivée aux États-Unis, une couverture de carte de crédit grand voyageur vous épargnera les frais de collisions et dommages. Mais pas ceux de la responsabilité civile. Prévoyez dans ce cas une quinzaine de dollars US par jour.


 

À suivre dans cette section


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché de l'habitation

Mardi 04 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 05 décembre

Sur le même sujet

Ces fonds sont des dinosaures, mieux vaut s'en tenir loin!

24/04/2018 | Daniel Germain

BLOGUE. Les fonds distincts des assureurs font payer cher pour des garanties qui ne valent pas grand-chose.

Une histoire de vol d'identité avec un punch à la fin

17/04/2018 | Daniel Germain

BLOGUE. Il y a de ces mésaventures dont il vaut mieux rire que pleurer, même si ce n’est pas toujours drôle.

À la une

La cryptomonnaie enfin vache à lait des financiers?

24/04/2018 | François Remy

BLOGUE. Le petit marché va progresser à pas de géants, à en croire les prévisions de ces grandes institutions.

Une entreprise cotée en Bourse qui fait le bien, ça se peut?

24/04/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. Danone Canada est certifiée B Corp. Danone prouvera-t-elle que la Bourse n'est pas un obstacle au bien commun?

Il faut démocratiser l'entrepreneuriat

24/04/2018 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Il faut parler d'entrepreneuriat non seulement à la télé, mais sur un maximum de plateformes.