10 choses à savoir vendredi

Publié le 17/02/2017 à 09:08

10 choses à savoir vendredi

Publié le 17/02/2017 à 09:08

Un concentré de 35 ans de mondialisation en une toute petite vidéo (à voir au point 7)

Bon vendredi! Voici 10 informations qui méritent votre attention en ce 17 février.


1- Publier votre cote de crédit sur un site de rencontre? Vous devriez le faire. En d’autres mots : soignez vos habitudes financières si vous recherchez le grand amour. L’état de vos placements, votre plan de retraite, et votre cote de crédit ne sont probablement des éléments qui riment avec coup de foudre et romantisme, mais ça peut révéler des traits de personnalité qui feront la différence au cours d’une relation amoureuse, estime David Bach, qui publie l’ouvrage «Smart Couples Finish Rich». «Quand les gens s’épousaient dans la jeune vingtaine, il n’y avait pas grand-chose à discuter du côté financier. Aujourd’hui, quand on rencontre quelqu’un et qu’on a passé la fin de la vingtaine, cette personne-là débarque avec un placard rempli d’outils financier», explique-t-il à l’Azirona Daily Sun. L’auteur cite une étude de Bankrate.com indiquant que deux adultes américains sur cinq se feraient une meilleure idée de leur éventuel(le) partenaire amoureux(se) s’il connaissaient sa cote de crédit. Ce n’est pas fortuit : selon une autre étude, de la Réserve fédérale celle-là, les gens ayant une cote plus élevée sont plus susceptibles d’avoir des relations amoureuses plus durables. Et les gens ayant une cote opposée ont moins de chances de rester en couple longtemps.


2- Quand Eminem et Mark Wahlberg investissent dans une Bourse spécialisée dans… les chaussures? Inutile de dire que ça fait jaser. C’est ce qui s’est produit cette semaine alors que l’acteur et le rappeur se sont joints à Tim Armstrong, le PDG d’AOL, afin de confier 6 millions de dollars US (7,85 M $CA) dans StockX, une plateforme d’enchères et de reventes de chaussures rares, hors-série ou, carrément, de collection. StockX s’est donnée comme mission de relier les vendeurs et les acheteurs dans ce marché où, pour le moment, on ne trouve aucun index des prix pour la revente d’items de collection signés Adidas, Nike ou autres. C’est une façon pour le site de se distinguer d’eBay, où ces items sont généralement vendus, note le site Footwear News. Ce modèle semble attirer une clientèle assez spécifique : cette même ronde d’investissement compte aussi sur le designer Jon Buscemi, sur le demi de coin des Browns de Cleveland Joe Haden et sur un autre rappeur, Wale. Bref, une belle brochette du monde du divertissement permettra à StockX d’élargir ses horizons à d’autres secteurs où les items rares et de collection prennent rapidement de la valeur : les montres, les sacs à main, et les cartes de baseball, notamment.


StockX


3- «La plus grosse machine à imprimer de l’argent de l’histoire». On vous le donne en mille : il s’agit d’Apple. Mais peut-être pas pour les raisons que vous croyez. Car même si Apple est parvenue à engranger quelque 326 milliards de dollars (250 G$ US) dans ses coffres, l’entreprise n’a pas cessé de hausser son dividende. En même temps, son programme de rachat d’actions a bonifié la valeur remise aux actionnaires au fil des dernières années. Aswarth Damodaran, professeur en finance à NYU, estime ainsi qu’en 2015 seulement, Apple a généré 122,1 milliards $ (93,6 G$ US) en valeur nette, en flux de trésorerie et en dividendes. Pas mal! Le professeur en rajoute, sur son blogue, épaté qu’il est devant ces statistiques éloquentes : entre 2013 et 2016, Apple a remis 238,7 milliards $ (183 G$ US), tandis que son encaisse continuait d’augmenter. Reste à voir si ça va se poursuivre, car, avertit le professeur : «Aujourd’hui, Apple est plus susceptible d’être perturbée que d’être le perturbateur.» Mais il disait ça aussi il y 4 ans…


Apple


4- Quatre astuces pour ne plus qu’on vous pile sur les pieds au bureau. La vie de bureau, parfois, ça rappelle un peu la cour d’école : les brutes à l’ego démesuré et à la voix forte l’emportent souvent, et injustement. Alors, que faire? Fast Company propose quatre mesures efficaces : d’abord, répliquer à des demandes égoïstes par le même égoïsme. Ça ne manquera pas de provoquer une réaction de surprise chez le collègue habitué à se faire obéir. Ensuite, établir ses principes aussi tôt que possible lors de la création d’une nouvelle équipe de travail, le lancement d’un nouveau projet, ou lors d’une promotion. Ça deviendra rapidement un point de référence pour vos collègues et patrons. La troisième méthode est plus délicate : avoir une porte de sortie comme levier de négociation. «J’aime ce boulot, mais si on ne change pas certaines conditions, je ne pourrai plus le faire et je devrai quitter». Les gestionnaires ne sont pas tous combatifs et accepteront d’apporter des changements. Enfin, dernière astuce : si tous ces trucs semblent trop directs, il y a toujours possibilité de redéfinir une situation en partageant son impact sur chacune des parties impliquées. Son succès (on son échec) affectera la réputation de tous; aussi bien s’arranger pour que tout le monde y trouve son compte.


5- L’impact boursier des tweets de Donald Trump est plus durable qu’on le croit. Les gazouillis intempestifs et parfois assassins du président américain ne provoquent pas que des avalanches de réponses sur les médias sociaux. La réaction se fait aussi sentir en Bourse. Parlez-en à Lockheed Martin, Toyota, ou même Nordstrom... Même si plusieurs tendent à croire que c’est un effet temporaire, il semble que ce soit tout le contraire qui se produise. The Economist a réalisé une infographie qui témoigne de l’effet Trump sur la Bourse, et ce qu’on y voit, c’est que peu importe si The Donald y va d’une remarque positive ou négative, l’effet sur le cours boursier de l’entreprise ciblée perdure. On dira ce qu’on voudra à propos de Twitter, un réseau social somme toute modeste comparativement à Facebook, ou même à propos de Donald Trump, mais les deux mis ensemble, leur influence est majeure, et en fait, inédite à ce jour.


Twitter et Trump


6- Les Bourses américaines amorcent la journée en baisse. Les contrats à terme pourraient freiner le rallye des derniers jours. À Hong Kong, Shanghai et Shenzen, vendredi s’est terminé à la baisse. Même chose en Europe, où seuls les indices vedettes de Londres et Amsterdam ont progressé. Du côté des indices, Dow Jones pourrait céder 50 unités dans les premiers échanges ou 0,3% à 20 544 points, tandis que l’indice élargi S&P 500 lâcherait 5,6 unités à 2 339 points. Les «futures» sur le Nasdaq indiquent un recul de 9,5 points à 5 291. À lire, notre revue complète des marchés.


7- 35 ans de mondialisation en 20 secondes. À l’heure des questionnements sur les effets du libre-échange et de l’émergence de la Chine comme puissance économique mondiale, un peu de perspective ne fera pas de tort. Le site Howmuch.net a donc pris les données du Fonds monétaire international (FMI) sur le PNB des plus grandes économies de la planète et a suivi leur évolution de 1980 à 2015. Autant ça bouge, autant ça ne bouge pas tant que ça. Principal gros mouvement : l’inversion des positions de l’Europe et de l’Asie, cette dernière comptant désormais pour le tiers de l’économie mondiale, contre seulement 20 % pour l’Europe (le contraire de 1980). Autre détail qu’on peut discerner : l’effet de la crise de 2009, alors que les États-Unis et l’Europe semblent laisser plus de place aux marchés émergents. Bref, à voir :




8- Sauvez une vie en détruisant votre Tesla et Elon Musk vous remboursera. Ce qui n’est pas rien quand on sait qu’une berline Model S coûte au bas mot 71 000 $. Et c’est ce qui s’est produit en Allemagne, plus tôt cette semaine, quand un conducteur d’une Model S filant sur l'Autobahn s’est glissé devant une voiture dont le conducteur avait perdu connaissance, puis a freiné jusqu’à l’arrêt complet des deux véhicules. Manfred Kick, un Allemand de 41 ans, a ensuite donné les premiers soins au conducteur mal en point, en attendant l’arrivée des services d’urgence. Aujourd’hui, les deux hommes sont en santé, mais la Tesla en a pour 10 000 dollars en réparations. Apprenant la nouvelle, Elon Musk, PDG de Tesla Motors, a annoncé sur Twitter que le fabricant allait payer pour remettre la voiture en son état original.



9- À l’agenda vendredi, Statistique Canada rend publiques des données sur les opérations internationales en valeurs mobilières. À Québec, c’est le Rendez-vous national sur la main-d’œuvre. De son côté, le premier ministre Justin Trudeau poursuit sa visite en Europe en rencontrant la chancelière allemande Angela Merkel.À l'agenda économique, l'agence Moody's devrait actualiser sa notation pour les États-Unis. On attend le Conference Board, l'indicateur composite de l'activité économique américaine, pour le mois de janvier. Le président Donald Trump se rend à North Charleston en Caroline du Sud sur les chaînes de montage du Boeing 787 où il devra s'exprimer.


10- Lucid Motors se rapproche de Tesla. L’automne dernier, Lucid Motors a dévoilé son ambition de rivaliser avec Tesla dans le marché des voitures électriques de luxe. Plus tôt cette semaine, le fabricant de la Silicon Valley (un autre!) a dévoilé les images des premiers tours de roue de la Lucid Air dans les rues de San Francisco, puis sur des pistes enneigées (et frigorifiques, à -28 degrés C) du Minnesota. La grosse berline est animée par deux moteurs électriques : un de 400 chevaux à l’avant et un autre à l’arrière, de 600 chevaux. Comme Telsa, Lucid Motors compte aussi pousser fort côté technologie, notamment grâce à huit caméras et à un ordinateur de bord EyeQ4 de Mobileye permettant une conduite assistée comparable à l’Autopilot de sa rivale.






Sources: Blogspot, Les Affaires, Youtube.


Vous aimez les 10 choses? Suivez-vous sur Twitter pour en avoir plus:








NDLR: L'article «Les 10 Choses à savoir» est un exercice de revue de presse. Les avis et opinions qui y sont rapportés ne reflètent pas nécessairement ceux et celles de la rédaction de Les Affaires.


image

Marketing de contenu

Mercredi 19 avril


image

Objectif Nord

Mardi 25 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 26 avril


image

Femmes Leaders

Mardi 16 mai


image

FinTech

Mercredi 31 mai


image

Communication interne

Mercredi 07 juin


image

Fusions-acquisitions

Mercredi 07 juin


image

Fraude alimentaire

Mardi 12 septembre


image

Forum TI

Mercredi 13 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 20 septembre


image

Transports

Mardi 03 octobre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Parcs industriels

Mardi 21 novembre

Sur le même sujet

10 choses à savoir mercredi

Mis à jour à 09:41 | Yannick Clérouin et Alain McKenna

Ce patron tire sur ses employés pour tester ses produits, la boulimie des KPI et Ikea veut connecter votre maison.

10 choses à savoir mardi

28/03/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna

10 000 $ par mois pour vos aventures. Ces dix pays veulent votre job, et ça, c'est du courrier à vélo!

OPINION 10 choses à savoir lundi
27/03/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna
10 choses à savoir vendredi
24/03/2017 | Denis Lalonde et Alain McKenna
10 choses à savoir jeudi
23/03/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna

À la une

Retour des Expos: les investisseurs montréalais sont prêts

Le groupe d'investisseurs montréalais n'attend qu'un appel du commissaire Rob Manfred.

Expos: pas d'aide publique sans profit pour le gouvernement, dit Couillard

16/12/2016 | Stéphane Rolland

Les Expos devront générer un bénéfice pour les contribuables s'ils veulent l'appui du gouvernement, dit M. Couillard

Bombardier: les salaires des dirigeants ont bondi d'environ 50%

Sur fond de licenciements massifs, la rémunération globale des membres de la haute direction a dépassé les 44 millions $