10 choses à savoir vendredi

Publié le 27/07/2018 à 07:00

10 choses à savoir vendredi

Publié le 27/07/2018 à 07:00

Par Alain McKenna

Point 1: Les dinosaures montréalais sont les plus populaires. (Image: Ludia)

On a découvert un dinosaure montréalais, ce parasite félin aide à la prise de risques, vos goûts musicaux bloquent à l'aube de la trentaine et d'autres nouvelles à lire en ce vendredi 27 juillet.


1- Les dinosaures montréalais sont les plus populaires. Une entreprise d’ici capitalise présentement sur le lancement du film Monde jurassique : le royaume déchu, à l’affiche de nombreux cinémas ces derniers jours. Le jeu Jurassic World Alive AR du studio montréalais Ludia connaît sa part de succès depuis son lancement le 30 mai dernier, ayant été télécharge plus de 10 millions de fois par les propriétaires d’un appareil iOS ou Android. En fait, le jeu a été téléchargé 6 millions de fois en dix jours seulement, ce qui en fait le plus gros titre de Ludia, qui produit des jeux mobiles depuis 11 ans maintenant. Pour souligner l’événement, le studio offrira, dès 10h ce matin, une exclusivité aux joueurs canadiens possédant un iPhone : un Brachiosaure apparaîtra à l’écran de leur mobile quand ils se trouveront à proximité d’un des 29 Apple Store qu’on trouve au pays.




2- Un parasite tiré des excréments de chats peut-il vraiment éliminer notre peur de l’échec? Des chercheurs de l’Université du Colorado ont découvert un parasite se trouvant notamment dans les excréments de chats et dans certaines viandes crues, qui aurait comme particularité d’accroître la prise de risque. Le «parasite toxoplasmose» bloquerait certains neurotransmetteurs associés à la peur de l’échec, et est un exemple souvent utilisé par le professeur en finance Stefanie Johnson dans ses cours. Son mari étant professeur de biologie, ils ont décidé d’étudier de plus près le phénomène. Résultat : parmi un échantillon d’environ 1700 personnes, les gens infectés par ce parasite étaient entre 1,4 et 1,8 fois plus susceptibles d’avoir pris le risque de se lancer en affaires, dit NBC News.


chat


3- Les salaires horaires trop bas coûtent cher à l’État. En tout cas, le salaire des employés de la chaîne Walmart aux États-Unis coûte cher à l’ensemble des travailleurs américains, qui doivent éponger le coût annuel de l’aide publique qui leur est consentie. Celle-ci s’élèverait à 6,2 milliards $US. «Un seul Walmart coûte entre 904 542 $US et 1,75 million par an, ou entre 3015$US et 5815$US par employé» à l’État, affirme l’organisme Americans for Tax Fairness, à Forbes. Les employés de Walmart compteraient ainsi pour une bonne partie des gens recevant de l’aide médicale, alimentaire et immobilière, ce que Walmart dément.


4- Des actionnaires souhaitent le départ de Mark Zuckerberg à la tête de Facebook. La culbute boursière d’hier, même si elle n’efface des gains effectués que depuis environ trois mois seulement, est peut-être de trop pour le cofondateur du réseau social. La mauvaise gestion de la crise Cambridge Analytica a incité le fonds Trillium Asset Management à émettre une proposition formelle pour remplacer Zuckerberg par un président indépendant, ce que Facebook refuse de faire, estimant que la mesure créerait «de l’incertitude, de la confusion et de l’inefficacité», résume Business Insider.


5- Le chiffre du jour : -16,8 milliards $US (la somme perdue par Zuckerberg hier). La chute de 18% du titre de Facebook en un jour a eu un effet important sur la fortune de son cofondateur. Cela dit, aucune crainte pour sa retraite : il lui en reste encore pour 70G$US, rappelle Bloomberg.


fb


6- Les nouvelles taxes de Trump coûtent des milliards… aux fabricants d’auto américains. On a pu voir cette semaine quel est l’impact des taxes sur l’acier et l’aluminium imposées par Donald Trump ces dernières semaines. Et il n’est pas bon, pour les fabricants américains de voitures, du moins. General Motors, Ford et Chrysler ont tous trois affirmé qu’il leur en coûtait «des milliards» de plus pour assembler leurs véhicules, explique Quartz, ce qui n’a pas manqué d’effacer une bonne partie de leur valeur boursière, ces derniers jours.


trump


7- Vos goûts musicaux cessent officiellement d’évoluer à l’aube de la trentaine. Le service de musique sur demande français Deezer a effectué un sondage auprès de 5000 amateurs de musique en France, au Royaume-Uni, en Allemagne, aux États-Unis et au Brésil afin d’en savoir plus sur leurs habitudes musicales. Ce qu’il a découvert? À l’aubre de la trentaine, les goûts musicaux arrêtent d’évoluer pour la plupart d’entre nous, 65% des répondants se disant bloqués dans un genre musical précis, et 41% avouant ne faire aucun effort pour aller voir ailleurs, résume le site 20 Minutes.


8- Waymo veut vous conduire au Walmart du coin dans ses navettes autonomes. Il semble que la filiale du groupe Alphabet ait trouvé une façon de tester ses véhicules autonomes de façon un peu plus large, puisqu’elle a annoncé plus tôt cette semaine s’être entendue avec la chaîne Walmart en vue d’offrir un service de navette automatisée à ses clients. Ça débutera en Arizona, où des internautes triés sur le volet se verront offrir un service de voiture les amenant au Walmart afin de récupérer leurs achats en ligne. «Ces essais nous permettront d’établir un réseau de partenaires en vue de créer un réseau payant de navettes, plus tard en 2018», explique Waymo au Mercury News.


9- Vous pouvez acheter le même ballon avec puce intégrée de la Coupe du Monde que Poutine a remis à Trump. Ce ballon de soccer échangé durant une conférence de presse suivant la rencontre des deux chefs d’État est une création d’Adidas, et, oui, il contient une puce informatique. Mais celle-ci ne sert pas nécessaire à espionner, puisqu’elle permet plutôt de récupérer du contenu promotionnel sur Internet, simplement en l’approchant d’un appareil mobile doté de la technologie NFC, raconte Fortune. On ne sait pas si la puce du ballon de Trump a été piratée par des espions russes, mais le reste d’entre nous, Adidas a réduit de moitié le prix de cette gamme de ballons connectés…


aoccer


10- Un barbecue flottant en plein fleuve St-Laurent, ça vous dirait? Le Top Dopico BBQ Donut est un immense beigne flottant au centre duquel trône un grill sur lequel vous n’avez qu’à cuire vos aliments préférés. L’aventure est offerte sur le fleuve à Boucherville et à Pointe-Calumet depuis le début de l’été, pour des groupes pouvant atteindre un maximum de dix personnes.




Sources: 20 minutes, Bloomberg, Business Insider, communiqué, Forbes, Fortune, Mercury News, Quartz, NBC News, Youtube.



Suivez-moi sur Twitter:





NDLR: L'article des «10 Choses à savoir» reste un exercice de revue de presse. Les avis et opinions qui y sont rapportés ne reflètent pas nécessairement ceux et celles de la rédaction de Les Affaires.

À suivre dans cette section


image

Gestion de l'innovation

Jeudi 20 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

10 choses à savoir mercredi

19/09/2018 | Alain McKenna

Le début de la fin pour la télé canadienne? Les assembleurs-sur-demande d'IKEA au Canada. Gare au plastique sans BPA!

10 choses à savoir mardi

18/09/2018 | Alain McKenna

IKEA veut meubler votre voiture autonome, les divorces provoqués par Fortnite, Coca-Cola intéressée par le pot canadien.

À la une

Entreprises québécoises: comment se conformer au RGPD?

Édition du 22 Septembre 2018 | Jean-François Venne

L’entrée en vigueur, en mai 2018, du Règlement général sur la protection des données (RGPD) dans l’Union européenne...

America inc. exhorte Trump à garder le Canada dans l'ALÉNA

19/09/2018 | François Normand

Les poids lourds d’America Inc. demandent aussi trois choses aux négociateurs.

ALÉNA: encore du travail avant de parvenir à un accord entre Washington et Ottawa

19/09/2018 | AFP

Beaucoup de travail reste à faire au cours des discussions de haut niveau qui ont repris mercredi à Washington.