10 choses à savoir vendredi

Publié le 10/11/2017 à 08:23

10 choses à savoir vendredi

Publié le 10/11/2017 à 08:23

Par Yannick Clérouin et Alain McKenna

Point 4: Après la nouvelle trilogie de films et la série télé Star Wars… la collection de vêtements officielle! (Photo: Getty)

Vos vieux jeans pourraient vous rapporter 300$, pas de profits à l'horizon pour Uber, ces vêtements signés Star Wars vous iront comme un gant et 7 autres nouvelles à lire en ce vendredi 10 novembre.


1- Vos vieux, vieux jeans pourraient valoir 300$ la paire! «Une paire de jeans achetée pour 30 dollars il y a 30 ans peut valoir 300$ aujourd'hui», explique le président de Levi's, James Curleigh, au Wall Street Journal. «Il y a de la valeur dans l'authenticité.» L'homme d'affaires parle ainsi car il espère avoir trouvé dans cette authenticité la clé pour relancer son entreprise. Malgré leur grande renommée, les ventes de jeans Levi's sont au neutre depuis quelques années. Suivant le flair d'une jeune entreprise concurrente se spécialisant dans la revente de vieux jeans des années 60, 70 et 80 au gros prix, Levi's a donc créé la gamme Authorized Vintage, à partir d'une collection de 50000 paires de pantalons d'époque sur laquelle elle a récemment mis la main. Cette collection sera mise en vente cet automne dans les boutiques Levi's partout aux États-Unis.


Levi's


2- Uber veut aller en Bourse mais ne voit toujours pas de profit à l'horizon. Pour une entreprise qui prévoit une inscription à la Bourse aussi tôt que l'an prochain, voilà qui devrait poser problème : l'application de taxi ne pense pas être profitable aux États-Unis à court terme du moins. La raison évoquée n'est pas sans ironie : la concurrence d'autres services de covoiturage sur demande, comme Lyft, est pointée du doigt par le nouveau PDG d'Uber, Dara Khosrowshahi. «Le marché américain est très, très concurrentiel en ce moment. Entre nous et Lyft, je ne vois pas ce marché être profitable pour au moins les six prochains mois», a-t-il déclaré lors d'une conférence à New York, écrit Reuters. Durant une très courte période l'an dernier, l'entreprise aurait généré des profits au Canada et aux États-Unis, sans plus, ajoute le PDG. Jusqu'ici, Uber expliquait ses immenses pertes par son expansion internationale, affirmant que l'arrivée dans de nouveaux marchés coûtait cher. Mais voilà que la popularité montante de Lyft lui pose maintenant de nouveaux défis dans son propre marché.


3- Après la nouvelle trilogie de films et la série télé Star Wars… la collection de vêtements officielle! Parlez-nous d'une marque qui n'a pas peur du marchandisage! Tous ceux qui n'en peuvent plus d'attendre après le second volet de la trilogie actuelle de Star Wars, ont dû sauter de joie en apprenant que Disney préparait une autre trilogie, en plus d'une série d'émissions qui seront probablement diffusées via un service web à être lancé quelque part à la fin 2019. Entretemps, il est toujours possible de s'habiller comme Han Solo, Luke Skywalker ou même la princesse Leïa, car le producteur s'est entendu avec le designer de vêtements américain Rag & Bone en vue de lancer une collection de vêtements s'inspirant de ceux portés par les personnages dans certaines scènes-clé. Comme l'explique le site Trend Hunter, ça comprend des pantalons cargo, des vestes et des chaussures pour hommes et femmes. «C'est plus difficile qu'on le croit de créer des vêtements inspirés de Star Wars et qui n'auront pas l'air d'un costume», résume le PDG de Rag & Bone, Marcus Wainwright. Pas d'habit de Stormtrooper au programme, en d'autres mots… même si certains articles n'en sont pas loin!




4- Le champagne pour célébrer l’achat d’une maison, oubliez ça! C'est l'égoportrait qui compte. Pour les milléniaux, à tout le moins, qui se mettent ainsi en valeur sur les réseaux sociaux. Marvin Martinez, un agent immobilier du Colorado, a du composer avec une crise lorsqu’il a vendu une demeure à sa cliente de 20 ans. Pas parce qu’il a mal servi cette dernière. Parce que la jeune demoiselle n’avait pas les faux cils indispensables à la photo qui devait être affichée sur la page Facebook des nouveaux accédants à la propriété, la «Colorado First Time Home Buyer», qui compte 85000 abonnés. L’agent de 54 ans a offert à sa cliente d’aller à la pharmacie du coin pour lui procurer de faux cils, mais il a essuyé un refus catégorique: elle voulait SES faux cils. Il a donc dû attendre que sa cliente aille les chercher à son appartement actuel, pour enfin régler la séance photos qui a suivi la signature des documents d’achat. C’est loin d’être un fait divers pour agents immobiliers. Les nouveaux propriétaires de la génération du millénaire prennent toutes sortes de poses pour attirer l’attention sur les réseaux sociaux, raconte le Wall Street Journal. Les agents immobiliers doivent se prêter au jeu. Pas le choix. Les milléniaux représentaient le plus important groupe d’acheteurs de maisons aux États-Unis entre juillet 2015 et juin 2016, selon l’association nationale des agents immobiliers. Certains prennent des photos si soignées qu’ils suscitent des commentaires négatifs sur Facebook: «ce n’est pas une maison pour un premier acheteur» ou «impossible que ce couple puisse s’acheter une telle propriété»… Pour ou contre, la tendance est bien réelle. Agents immobiliers, à vous de surfer sur cette vague.


selfie


5- Cette version web des «Dragons» pour la communauté juive s'en vient à Montréal. L'émission de télé Shark Tank, l'équivalent américain des Dragons d'ICI Radio-Canada, a donné l'idée à Joel Klein, un ancien rabbin établi à Brooklyn, de lancer BizTank, une série web reprenant la populaire approche de la série télévisée. À un détail près : l'objectif est d'aider la communauté juive haredim de New York à connecter avec des investisseurs eux aussi d'origine juive. Et le 23 novembre prochain, un volet de la série sera tourné à Montréal. «Trouver du financement pour une entreprise est assez difficile en général. Pour la communauté juive ultra-orthodoxe, entrer en relation avec le monde des affaires l'est encore davantage. Il y a plusieurs blocages culturels. C'est le genre de défis qu'un bon conseilleur peut aider à surmonter», résume Klein au New York Post. À ce jour, une douzaine d'entreprises ont vu le jour, grâce à 4 millions $US en aide financière. On verra bien si la communauté juive montréalaise profitera de l'occasion pour se lancer en affaires à son tour…




6- Nouveau recul en vue à Wall Street ce matin. L'incertitude entourant la réforme fiscale tant attendue des investisseurs refroidit les ardeurs des acheteurs. Il faut dire que l'indice Dow Jones a enregistré son premier recul en huit séances jeudi. Aux États-Unis, on attend la première estimation du moral des ménages pour le mois de novembre. Au Canada, aucun indicateur n'est dévoilé aujourd'hui. Mais dans notre revue boursière complète, il est aussi question de la confiance des analystes envers Cascades, Canadian Tire, Uni-Sélect, Stantec, ainsi que pour le fournisseur d'emballages montréalais Supremex.


7- Starbucks veut vous aider à garder votre café à la température idéale des heures durant. À tout le moins, cette tasse connectée vendus 80$US pièce et offerte exclusivement dans les 4600 cafés de la chaîne américaine à partir de cette semaine, le fera à sa place. La tasse en céramique est une création de la jeune pousse américaine Ember, et est dotée d'une connexion Bluetooth permettant de la jumeler à une application pour téléphone intelligent. Il suffit de régler la température souhaitée pour son café dans cette appli et la tasse fera office de réchaud, conservant votre thé ou votre café à cette température exacte pendant une période de deux heures. Malgré le prix élevé de la tasse, à l'image des cafés vendus chez Starbucks, l'accessoire serait extrêmement populaire, explique Inc. Une première version de la tasse vendue l'an dernier par la chaîne de Seattle pour la bagatelle de 150$US se serait écoulée en une semaine à peine. Comme quoi les gens sont prêts à payer une petite fortune pour siroter un latté à la température idéale pendant toute la matinée.


Ember


8- Que diriez-vous de ne payer que 70$ pour votre prochain PC? C'est ce que vous propose l'organisme Insertech, un organisme de réinsertion sociale du quartier Angus, dans l'est de Montréal, spécialisé dans le réemploi informatique. Samedi le 18 novembre prochain, Insertech tiendra sa vente d'entrepôt annuelle, un événement fort couru par les gens cherchant du matériel informatique à bas prix. À l'heure où les nouveaux modèles de téléphones intelligents se vendent au-delà des 1000$, mettre la main sur un ordinateur de bureau tout à fait fonctionnel pour moins de 100$, ou sur un portable pour moins de 200$, c'est peut-être plus raisonnable… Surtout que ça vient en aide à un organisme qui soutient lui-même des gens désirant se replacer dans le marché du travail.


9- Les véhicules Ford seront bientôt assemblés par des travailleurs bioniques. À l'heure où de nombreuses usines manufacturières remplacent leurs employés par des robots, le fabricant américain estime qu'il est peut-être plus avisé d'équiper ces derniers d'un habit robotisé qui les aidera à être plus productifs. Ford mettra donc à l'essai dans ses usines américaines un exosquelette développé par la firme californienne Ekso Bionics permettant de réduire la fatigue musculaire. L'appareil est capable de soutenir une charge maximale de 6,8 kilos sur une longue période de temps, ce qui aide à soulever des outils ou des composants mécaniques à bout de bras sans ressentir l'effort. Un travailleur ayant porté une des quatre vestes mises à l'essai par Ford depuis mai dernier admet à Reuters que depuis, il ne ressent plus de douleur au cou et aux bras, et qu'il peut travailler plus longtemps. Ce qui fait bien l'affaire de Russ Angold, PDG d'Ekso Bionics. «L'idée est de prouver que ce n'est pas de la science-fiction : ça existe, et ça a une valeur bien réelle.»


10- Ce téléviseur géant extérieur surgit littéralement du sol pour vous divertir. Le C Seed 201 est composé de 7 panneaux à DEL qui se déploient pour former un écran de 201 pouces de diagonale assez lumineux pour être bien visible même en plein soleil. Mais c'est surtout son design monolithique automatisé, qui lui permet de se ranger tout seul sous la terre, qui vaut le détour. Commencez à économiser vos sous si vous souhaitez l'installer sur votre terrasse extérieure le printemps prochain : l'appareil coût 655000 dollars…




Sources: Bloomberg, communiqués, Inc, Les Affaires, New York Post, Reuters, Wall Street Journal, Trend Hunter, Youtube.



Vous aimez les 10 choses? Suivez-nous sur Twitter pour en avoir plus:







NDLR: L'article des «10 Choses à savoir» reste un exercice de revue de presse. Les avis et opinions qui y sont rapportés ne reflètent pas nécessairement ceux et celles de la rédaction de Les Affaires.



 


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

eCommerce

Mardi 30 janvier


image

Financement PME

Mercredi 31 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril

Sur le même sujet

10 choses à savoir vendredi

17/11/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna

Ce Québécois parmi les 30 Under 30 de Forbes, un train japonais inspirant pour la STM, ces rues blanches à Montréal?

10 choses à savoir jeudi

16/11/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna

Loblaw livrera votre épicerie en 1h, cet homme qui a «volé» la tête à Bezos, des Couche-Tard de luxe pour Tesla?

OPINION 10 choses à savoir mercredi
15/11/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna
10 choses à savoir lundi
13/11/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna
10 choses à savoir jeudi
09/11/2017 | Alain McKenna

À la une

Divulguer le salaire des dirigeants: bonne ou mauvaise idée?

19/11/2017 | Jean-François Venne

Les incompréhensions entourant les salaires peuvent créer de fortes tensions dans une entreprise.

La Chine veut détrôner le dollar américain avec le pétroyuan

18/11/2017 | François Normand

ANALYSE. Le projet de la Chine a le potentiel de créer un mouvement de plaques tectoniques financier dans le monde.

Theratechnologies, le point de bascule en 2018

En dépit d’un délai de trois mois dans l’approbation de son médicament, le décollage des ventes est pour 2018.