10 choses à savoir mercredi

Publié le 08/11/2017 à 08:26

10 choses à savoir mercredi

Publié le 08/11/2017 à 08:26

Par Yannick Clérouin et Alain McKenna

Point 2: Montréal vit un nouvel âge d'or du tube néon et vous ne devinerez jamais pourquoi. (Photo: Flickr)

Trump ou Bezos: un des deux effraie les entreprises, la renaissance du néon montréalais, Instagram est une menace pour l'environnement et 7 autres nouvelles à lire en ce mercredi 8 novembre.


1- Entre Donald Trump et Jeff Bezos, qui fait le plus peur? La réponse vous surprendra. Dans les premiers mois suivant son élection à la tête des États-Unis, les dirigeants d'entreprises n'en avaient que pour l'incertitude provoquée par Donald Trump. Les marchés vont-ils s'effondrer? Les tarifs douaniers augmenter? Ainsi de suite. Et pourtant, même durant ces premiers jours d'une présidence plus que controversée, Trump n'était pas le premier souci le plus souvent cité par les entreprises au moment de publier leurs prévisions financières trimestrielles. Ce sujet, c'est plutôt Amazon, selon une analyse effectuée par la firme de recherche spécialisée Sentieo. En d'autres mots, le spectre de Jeff Bezos représente un plus gros risque à la croissance de la plupart des entreprises que les frasques de Donald Trump, aux yeux de nombreux entrepreneurs américains, ce qui s'applique probablement au Canada également. «En tant qu'entreprise, vous ne pouvez citer Trump comme un facteur de risque. Amazon est définitivement le bonhomme 7 heures du moment», résume Michael Purves, stratège pour la firme Weeden & Co, au site Market Watch.


Trump v Bezos


2- Montréal vit un nouvel âge d'or du tube néon et vous ne devinerez jamais pourquoi. Cette renaissance de l'affichage lumineux profite aux rares artistes capables de mouler un mince tube de verre afin de prendre la forme désirée pour une raison simple. Restaurateurs et commerçants de la métropole se précipitent pour accrocher aux murs de leurs établissements des logos illuminés permettant de figurer avantageusement dans les photos Insagram de leur jeune clientèle branchée. «Qu'est-ce que les gens qui nous visitent vont photographier?», demandent plusieurs restaurateurs à Guillaume Ménard, un designer qui recommande des néons à ses clients montréalais. Comme l'explique La Presse Canadienne, avoir son logo dans ses photos de foodies sur Instagram, ça n'a pas de prix. Une jeune femme qui publie à ses 50000 abonnés une photo de son «meilleur sandwich cette semaine» avec, en arrière-plan, le nom du commerce, c'est une publicité inouïe, résume-t-il. «Plus ils prennent de photos, plus vous avez de la visibilité.» Une idée aussi simple que lumineuse.


neon


3- Instagram est une menace pour l'environnement. Appelons ça la rançon de la gloire à l'heure des égoportraits en plein air… L'exemple du Horseshoe Bend du fleuve Colorado en Arizona l'illustre bien : il y a quelques années, on comptait quelques centaines de visiteurs par an qui venaient voir ce coude de rivière qui se faufile au fond d'un canyon en forme de fer-à-cheval. Aujourd'hui, ils sont plus de 4000 par jour! Que viennent-ils y faire? Se photographier avec le fleuve en arrière-plan. Une image trompeuse, puisqu'il est difficile de communier avec la nature quand on est entouré de milliers d'autres touristes… Conséquence: hier, on a lancé les travaux afin d'élargir le stationnement en bordure du site, d'ajouter des garde-fous, d'améliorer la signalisation… Bref, nous voici de retour à la case départ, en matière de protection de l'environnement, constate The Outline. «La hausse du tourisme de plein air et le vandalisme qu'il engendre est la raison pour laquelle le gouvernement a créé des réserves naturelles. Leur mission qui date de 1916 est de conserver le paysage, la nature historique et la vie animale qui s'y trouve. Est-ce qu'un stationnement pavé de neuf et une plateforme d'observation en bordure d'un canyon sont une façon de protéger la nature?» Poser la question c'est y répondre. «Et c'est la faute à Instagram», conclut l'article. Ou peut-être à ses utilisateurs…


Colorado


4- Après les cafés sélects et les pâtisseries fines, Starbucks veut devenir boulanger. Hier, l'entreprise a ouvert sa première boulangerie à Seattle, où se trouve son siège social. Comme on s'en doute, la boulangerie Princi se veut un endroit qui vend du pain artisanal, plutôt que du pain blanc en tranches comme celui vendu en épicerie. «Dans l'artisan, il y a de l'art. Et de cet art provient le pain. Cuit sans raccourci, apprécié par tous les sens», résume Starbucks, qui y offrira aussi quelques pâtisseries et même de la pizza. On trouve déjà de telles boulangeries Princi à Londres et Milan. D'autres ouvriront bientôt à Tokyo, New York et Chicago. Une stratégie payante, confirme Fortune : au moment de publier ses derniers résultats financiers, le PDG de Starbucks, Howard Schultz, a confirmé que la nourriture était une des principales attractions auprès de sa clientèle. Seul bémol : ça rend tous les autres Starbucks n'offrant pas ces produits fins pas mal moins attrayants…




5- En pleine déconfiture financière, Snapchat veut devenir le prochain Fitbit. Ne sachant plus trop comment se redéfinir, après s'être présenté comme le réseau social des plus jeunes internautes, puis après avoir affirmé être un spécialiste de la photo, l'application se tourne maintenant vers l'activité physique. Hier, Snap a confirmé avoir reçu un brevet pour une nouvelle fonction utilisant le téléphone qu'on tient dans la poche comme podomètre, afin de pouvoir afficher le résultat sur des photos à partager entre amis. Il serait ainsi possible de comparer son niveau d'activité avec eux, d'envoyer des trophées aux plus actifs, etc. À la manière des podomètres de Fitbit et d'autres fabricants, l'application pourrait aussi établir des cibles quotidiennes, afin d'aider ses utilisateurs à être plus actifs. Comme l'explique Quartz, ces mêmes utilisateurs passent en moyenne 30 minutes par jour devant l'application. En ajoutant une telle fonction, ça pourrait les inciter à y passer plus de temps encore, et ainsi, accroître son potentiel de revenus publicitaires. Reste à voir si la société, qui peine à générer des profits depuis son entrée en Bourse plus tôt cette année, activera cette nouvelle fonction.


6- Les Bourses sont en voie de faire du surplace à l'ouverture mercredi. Les investisseurs semblent chercher un élément catalyseur, mais tant sur le plan des résultats d'entreprise que des données économiques ou du pétrole, ils se font rares. Aucune donnée économique majeure n'est au programme aux États-Unis ce mercredi. Au Canada, on attend les mises en chantier d'octobre ainsi que les permis de bâtir de septembre. Dans notre revue boursière complète, il est question de la société-mère de Brault & Martineau, Groupe BMTC, qui a surpris au dernier trimestre, de l'assureur Intact, et de l'effet de la publication des résultats du troisième trimestre sur les prévisions pour le titre d'Avigilon.


7- En 10 ans, le nombre d'employés des cinq plus grandes sociétés de la planète a chuté de 44%. Il y a dix ans, les cinq plus grandes entreprises cotées en Bourse étaient des pétrolières, General Electric, China Mobile et la Bank of China. Aujourd'hui, ce sont les cinq fameux géants de la techno : Apple, Alphabet, Microsoft, Facebook et Amazon. À eux cinq, ils valent 2986 milliards $US, comparativement aux 2300 milliards $US de leurs prédécesseurs. Mais ce qui détonne, c'est leur main-d'œuvre : 718664 travailleurs, contre 1283640, soit 44% de moins. Ce qui devrait effrayer les futurs travailleurs, résume Market Watch. «Grossir en capitalisation, mais rapetisser en main-d'œuvre, c'est la nouvelle norme. Ça n'ira pas dans l'autre sens. La seule option pour nos enfants est de tomber sur la bonne profession, ou de créer leur propre emploi.»


Top 5


8- Est-ce que vos gadgets fabriqués en Chine vous espionnent? Probablement. Vous achetez un clavier pour votre ordinateur pas cher sur un site comme Alibaba. Vous l'installez, ce qui exige de charger un logiciel pour qu'il fonctionne correctement, et vous allez ensuite sur Internet payer vos factures à même le site de votre institution bancaire. Saviez-vous que ce clavier enregistre probablement les touches sur lesquelles vous appuyez, et grâce à son logiciel, les transmet ensuite à des serveurs situés en Chine? C'est ce qu'a découvert le site Tom's Hardware, qui avertit ses lecteurs contre les accessoires et autres gadgets fabriqués en Chine puis vendus à très bas prix. «De nos jours, pas mal tous les gadgets sont faits en Chine, mais d'habitude un intermédiaire local s'assure que tout sur ces produits est conforme. Cette protection prend le bord quand on achète directement d'un site chinois. Tous les produits ne présentent pas un danger face à nos données personnelles, mais il faut demeurer vigilant.»


9- Selon cette étude, les applications de mise en forme ont tout faux. Car si ce que vous désirez, c'est vivre en santé plus longtemps, il n'y a aucun besoin de vous surpasser et de courir le marathon. Selon une étude tout juste publiée sur le sujet par l'école de santé publique de Harvard, la meilleure approche est de faire de l'activité physique de façon modérée à vigoureuse de façon régulière. En d'autres mots? Marcher d'un bon pas, faire de la natation, ou faire du vélo de façon récréative. Selon cette étude reprise par Inc, les adeptes de ce genre d'activités parmi les 16741 répondantes affichaient un risque de mortalité prématurée 60 à 70 pourcent moins élevé. Une autre bonne raison de marcher jusqu'au bureau…


10- Voulez-vous un œuf dans votre cappuccino? La pratique provenant de la Corée prend d'assaut les cafés les plus branchés de New York, où on ajoute un jaune d'œuf à une dose d'espresso, avant de remplir la tasse d'une mousse de lait chaud surplombée d'une bonne dose de cacao. Cette recette donne un café «énergisant» qui semble également plus doux en bouche, ce qui plaira à ceux qui aiment moins le goût prononcé de torréfaction…



Sources: Fortune, Inc, Les Affaires, Market Watch, Presse Canadienne, Quartz, The Outline, Tom's Hardware, Youtube.



Vous aimez les 10 choses? Suivez-nous sur Twitter pour en avoir plus:







NDLR: L'article des «10 Choses à savoir» reste un exercice de revue de presse. Les avis et opinions qui y sont rapportés ne reflètent pas nécessairement ceux et celles de la rédaction de Les Affaires.



 


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

eCommerce

Mardi 30 janvier


image

Financement PME

Mercredi 31 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril

Sur le même sujet

10 choses à savoir vendredi

17/11/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna

Ce Québécois parmi les 30 Under 30 de Forbes, un train japonais inspirant pour la STM, ces rues blanches à Montréal?

10 choses à savoir jeudi

16/11/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna

Loblaw livrera votre épicerie en 1h, cet homme qui a «volé» la tête à Bezos, des Couche-Tard de luxe pour Tesla?

OPINION 10 choses à savoir mercredi
15/11/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna
10 choses à savoir lundi
13/11/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna
10 choses à savoir vendredi
10/11/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna

À la une

Divulguer le salaire des dirigeants: bonne ou mauvaise idée?

19/11/2017 | Jean-François Venne

Les incompréhensions entourant les salaires peuvent créer de fortes tensions dans une entreprise.

La Chine veut détrôner le dollar américain avec le pétroyuan

18/11/2017 | François Normand

ANALYSE. Le projet de la Chine a le potentiel de créer un mouvement de plaques tectoniques financier dans le monde.

Theratechnologies, le point de bascule en 2018

En dépit d’un délai de trois mois dans l’approbation de son médicament, le décollage des ventes est pour 2018.