10 choses à savoir mercredi

Publié le 05/12/2018 à 08:00

10 choses à savoir mercredi

Publié le 05/12/2018 à 08:00

Par Alain McKenna

Point 1: Il faudra arrêter de dire qu’on «fait du bacon» car ça indispose les végétariens.

«Faire du bacon» indispose les végétaliens, faire son épicerie chez Jean-Coutu, mises à pied majeures à venir chez Ford et d'autres nouvelles à lire en ce mercredi 5 décembre.


1- Il faudra arrêter de dire qu’on «fait du bacon» car ça indispose les végétaliens. Est-ce que «faire du blé» porte préjudice aux gens atteints d’une intolérance au gluten? Toujours est-il que des expressions comme «faire du bacon», ou «mettre ses œufs dans le même panier» sont menacées d’extinction, en raison d’une population végétalienne toujours plus nombreuse. C’est du moins ce qu’estime Shareena Hamzah, chercheuse à l’Université de Swansea, en Grande-Bretagne, qui croit que ces formules à saveur de viande sont offensantes pour les gens qui n’en mangent pas, et qu’elles risquent donc de devenir obsolètes à mesure que le végétarisme devient pratique de plus en plus courante, résume The Independent.


bacon


2- Vous pourriez bientôt faire votre épicerie chez Jean-Coutu. En tout cas, si le groupe Metro, qui a confirmé son rachat de la chaîne de pharmacies plus tôt cette année, s’inspire de son homologue américain Kroger, c’est ce qui risque de se produire. Kroger a récemment signé un partenariat avec l’enseigne Walgreens, et compte tester la vente de produits d’épicerie parmi les rayons de vitamines, de produits de beauté et d’autres articles de pharmacie. Déjà, 13 succursales Walgreens de la région de Cincinnati auront leur propre section Kroger Express tôt en 2019, afin de voir comment réagiront les consommateurs, explique le Wall Street Journal. Un Metro Express dans les Jean-Coutu ne serait soudainement pas si farfelu…


kroger


3- Les Chinois découvrent la bière, ce qui fait bien l’affaire des cultivateurs canadiens. La Chine est déjà le plus important marché de consommation pour la bière, mais les goûts des amateurs se raffinent de plus en plus, moussant la demande pour des produits artisanaux ou importés. Ça tombe à point pour les agriculteurs canadiens qui font pousser de l’orge, car cette effervescence se traduit par une demande croissante d’orge canadienne. «Nous avons constaté une hausse de la demande provenant de Chine ces dernières années, et on pense que c’est parce qu’ils produisent de plus en plus de bières haut de gamme», résume Peter Watts, directeur général du Canadian Malting Barley Technical Centre de Winnipeg, à Bloomberg.


orge


4- Le problème avec les autos électriques, c’est le cobalt. La demande envers des véhicules électriques ne manque pas partout sur la planète, mais c’est leur production qui s’avère plus lente que prévu, selon les plus récentes estimations réalisées par la firme HSBC. Celle-ci estime à 9,5% et 5,5% respectivement les parts de marché des véhicules électriques et hybrides branchables, en 2025, une adoption plus lente qu’anticipée en raison «des prix élevés du lithium et du cobalt, qui mènent le marché davantage vers les hybrides que les tout électriques», écrivent Alexandre Falcao et Augusto Ensiki, analystes pour HSBC, dans une note reprise par Automotive News.


5- Le chiffre du jour : 25 000 (les mises à pied anticipées chez Ford). Si vous pensiez que la restructuration de General Motors il y a deux semaines était importante, attendez de voir comment Ford compte recentrer sa propre stratégie… Selon Morgan Stanley, ça pourrait mener au départ forcé d’un peu plus du tiers des employés de la société du Michigan, et à une restructuration majeure de sa filiale européenne, résume une note de Morgan Stanley reprise par le Financial Times.


6- L’Oregon pourrait légaliser les champignons magiques d’ici 2 ans. Après le cannabis, l’État de la côte ouest américaine pourrait devenir le premier à permettre la production, la possession et la distribution de champignons hallucinogènes, par certaines personnes autorisées à le faire. Le secrétaire d’État de l’Oregon a approuvé plus tôt cette semaine un projet de loi qui sera vraisemblablement soumis aux électeurs en 2020, rapporte Fortune.


champignon


7- Les milléniaux n’achètent pas de thon en canne car les ouvrir «est trop forçant pour eux». La consommation de thon est en chute libre depuis plus de 30 ans en Amérique du Nord, ayant reculé de 42% depuis la fin des années 80, tandis que la consommation de thon frais ou surgelé n’a cessé de croître. Plusieurs facteurs expliquent cette tendance, dont l’attrait d’aliments plus frais, mais Andy Mecs, vice-président du producteur américain StarKist, cite une raison encore plus simple : «beaucoup de milléniaux ne possèdent même pas d’ouvre-boîte», dit-il. Selon lui, la simplicité serait un élément-clé du succès des produits de cuisine dans leur ensemble auprès des jeunes consommateurs, ajoute Business Insider.


8- Des émetteurs GPS qui se fixent à la cheville font le bonheur des parents inquiets. En matière de supervision des enfants à distance, ce ne sont pas les appareils dotés d’un émetteur GPS qui manquent. Mais des émetteurs qu’on fixe à la cheville, similaires à ceux utilisés pour pister les criminels en liberté surveillée, seraient le nec plus ultra auprès de certains parents particulièrement inquiets de l’état de leur progéniture. «En fait, nous offrons une palette d’options pour les parents soucieux de la santé de leur ado, ou inquiets qu’ils sortent par la fenêtre, la nuit, à leur insu», propose la société Tampa Bay Monitoring, dans une vidéo reprise par Quartz.




9- Les «Battle Royales» à l’honneur dans les applications de l’année d’Apple et Google. Apple et Google ont publié tous deux leur palmarès respectif d’applications et de contenus de l’année pour leurs plateformes mobiles. Du côté d’Android, la version mobile de Planet Unknown Battlegrounds, alias PUBG, remporte la palme, tandis que Clash Royale et Fortnite viennent au sommet des tendances de l’année du côté du iPhone et du iPad.


applis


10- Le Youtubeur le plus riche a 8 ans et a empoché 29 millions $ l’an dernier. Ryan ToysReview est la chaîne la plus lucrative de tout le site YouTube, et le secret du succès du jeune Ryan tient à peu de choses, selon le principal intéressé. «Je suis divertissant et rigolo», dit-il, pour expliquer le phénomène.




Sources: Bloomberg, Business Insider, communiqués, Financial Times, Fortune, NBC, Quartz, The Independent, Wall Street Journal, YouTube.



Suivez-moi sur Twitter:





NDLR: L'article des «10 Choses à savoir» reste un exercice de revue de presse. Les avis et opinions qui y sont rapportés ne reflètent pas nécessairement ceux et celles de la rédaction de Les Affaires.

À suivre dans cette section


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

10 choses à savoir mardi

18/12/2018 | Alain McKenna

Les milléniaux tous millionnaires à 45 ans? Vedettes d'Instagram à 2 ans, des taxis volants pour Montréal!

10 choses à savoir lundi

17/12/2018 | Alain McKenna

Sauvez la planète, buvez du gaz à effet de serre! Finis, les cadeaux de Noël. La fin pour les tablettes numériques?

À la une

Vidéotron vend sa filiale 4Degrés Colocation

18/12/2018 | Denis Lalonde

Vidéotron vend 4Degrés Colocation à la société américaine Vantage Data Centers pour un montant de 259M$.

Trump fait pression sur la Fed, qui devrait faire la sourde oreille

18/12/2018 | AFP

La Réserve fédérale devrait faire la sourde oreille à une mise en garde de Donald Trump et relever ses taux d'intérêt.

Le pétrole chute de 6,6% à New York, à son plus bas en 15 mois

18/12/2018 | AFP

La production d'or noir atteint des niveaux records en Russie et aux États-Unis alors que la demande s'essouffle.