10 choses à savoir mardi

Publié le 28/11/2017 à 08:30, mis à jour le 28/11/2017 à 08:32

10 choses à savoir mardi

Publié le 28/11/2017 à 08:30, mis à jour le 28/11/2017 à 08:32

Par Yannick Clérouin et Alain McKenna

Point 10: Les stations de ski québécoises pourraient s'inspirer de cette centrale à déchets.

Job de l'heure au Canada: sommelier en cannabis, créer de l'énergie propre à partir de vieux vêtements, une piste cyclable Montréal-New York et 7 autres nouvelles à lire en ce mardi 28 novembre.


1-Offre d'emploi de l'heure au Canada: sommelier en cannabis. Si vous souhaitez réorienter votre carrière, c'est peut-être le moment ou jamais de vous inspirer de Rade Kovacevic, directeur de l'expérience client pour le producteur ontarien de cannabis Canopy Growth. C'est à lui que revient la tâche de s'assurer que la qualité du cannabis produit puis vendu par son entreprise est irréprochable, explique la BBC. L'homme pourrait compter de nombreux émules sous peu, avec la légalisation de la marijuana à des fins récréatives qui approche à grands pas au pays. Après tout, Deloitte estime que ce marché pourrait générer des ventes annuelles de 26 milliards de dollars très rapidement. Ce marché devrait ressembler à celui du vin, où des conseillers pourront vous diriger vers le produit qui satisfera le mieux vos goûts personnels. Et vous, quelle est votre pastille de goûts?


2-Hydro-Québec pourrait produire de l'électricité «propre» avec les vieux vêtements de Simons. C'est ce que fait cette centrale suédoise avec les vêtements mis à la poubelle par la chaîne H&M une fois qu'ils ne sont plus en état d'être portés. La centrale fait d'une pierre deux coups, en quelque sorte. «C'est une obligation légale de détruire les vêtements sur lesquels on trouve des traces de moisissure, ou des produits chimiques nocifs. On ne brûle pas les vêtements encore utilisables», explique Johanna Dahl, directrice des communications pour H&M, à Bloomberg. Depuis le début de l'année, 15 tonnes de vieux vêtements ont ainsi été transformés en électricité, parmi 400000 tonnes d'autres déchets. La centrale en question, qui alimente 150000 foyers, espère ainsi se débarrasser totalement des carburants fossiles dès 2020.


H&M


3-Un monorail entre Québec et Montréal, ou… une piste cyclable entre Montréal et New York? Tandis que Régis Labeaume et Philippe Couillard tentent de ressusciter l'idée d'un lien terrestre à haute vitesse reliant la capitale et la métropole québécoises, le gouverneur de l'État de New York, Andrew Cuomo, a proposé la construction d'une piste cyclopédestre de 1250 kilomètres de long, qui relierait Manhattan au Canada en deux endroits : à Buffalo, du côté ouest, et à Champlain, au nord. Ce dernier tronçon serait partiellement en bordure de routes secondaires, mais l'objectif de ce projet de 220M$US, qui verrait le jour en 2020, est de se rendre jusqu'à Montréal. Avec les milléniaux qui préfèrent le vélo à l'auto, «ça changerait radicalement l'activité économique à la grandeur de l'État», a affirmé Cuomo, à Fast Company. Ça fera sans doute aussi l'affaire de la nouvelle mairesse de Montréal, Valérie Plante.


cyclo


4-S'inspirant des superhéros hollywoodiens, la Formule un changera d'image cette année. Ça faisait 23 ans qu'on n'avait pas assisté à un tel coup de barre au sein de la série de course automobile. Maintenant que la F1 a son propre directeur du marketing, il fallait s'attendre à ce que ça bouge. Des études effectuées auprès des amateurs de course automobile ont permis de découvrir ce qui distinguait la F1 des autres séries, et la conclusion est limpide: la rivalité entre les pilotes. «Ils sont comme des superhéros capables d'accomplir des choses phénoménales derrière leur volant», a résumé Ellie Norman, qui dirige cette campagne pour la Liberty Media, propriétaire de la série. La campagne comprend un nouveau logo qui ne fait apparemment pas l'affaire de tous : le pilote Lewis Hamilton s'ennuie déjà du logo précédent. «C'était un logo iconique», a-t-il déclaré au site spécialisé Autosport.


F1


5-Le chiffre du jour: 950 milliards $. C'est la valeur de l'investissement qui sera fait dans le minage et la transformation de lithium afin de satisfaire la demande du côté des voitures électriques d'ici 2030, selon Bloomberg. 49% de cette production provient de l'Amérique du Sud, mais on trouve aussi quelques gisements de ce précieux métal dans le nord du Québec.


Li


Li


6-En Bourse, les investisseurs se montrent modestement optimistes mardi, en ce jour de discours du nouveau patron de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell. Au Canada, deux poids lourds de la Bourse de Toronto dévoilent leurs résultats ce matin. La Banque Scotia a présenté une performance contrastée, tandis que les résultats du deuxième trimestre d'Alimentation Couche-Tard sont attendus. Dans notre revue boursière complète, il est aussi question d'Intertape Polymer, spécialiste montréalais de l'emballage et des rubans et de sa percée dans le commerce en ligne.


7-Les chiffres ne mentent pas : les Bourses n'ont pas fini de croître. Les indices boursiers continuent de pulvériser les records, alors que d'autres phénomènes connexes, comme la montée en flèche du Bitcoin, font saliver les investisseurs plus que jamais. Comme cette croissance financière est soutenue depuis plusieurs semaines, plus d'un observateur croit que la fin est proche, mais ce n'est pas ce qu'indiquent les chiffres. Deux phénomènes sont observables de 4 à 6 mois avant un repli boursier important: on compte plus d'actions qui reculent que d'actions qui progressent, et en même temps, il y a plus de vendeurs que d'acheteurs. «Aucun de ces deux facteurs n'est présent» actuellement, constate Bob Pisani, journaliste pour CNBC qui compte plus de 20 ans d'expérience à suivre la Bourse. En voilà un qui ne voit pas le verre à moitié vide…


8-Haro au vendredi fou et au cyber lundi. Place à «Novembre noir». La journée du vendredi fou (le «Black Friday» en anglais) perd de son importance année après année. Depuis quelques temps, on a ajouté le cyber lundi à l'agenda, mais à mesure que les détaillants américains ajustent leurs spéciaux afin de déborder de ces deux seules journées de magasinage, cet événement commercial perd de sa pertinence. À tel point qu'on devrait arrêter de parler de ces seules journées, et plutôt se concentrer sur le mois de novembre au grand complet, estime Marshal Cohen, analyste en chef pour le secteur du détail au sein du NPD Group. «Ce n'est plus un vendredi fou. Nous assistons désormais à un novembre noir», dit-il au Boston Globe. Son argument: chaque jour de novembre, il s'est vendu plus d'un milliard $US en biens sur Internet, un nouveau seuil. En fait, ce mois compte à lui seul pour 18% de la croissance totale du commerce en ligne. Cette approche aurait aussi beaucoup plus de sens au Canada, où l'Action de grâces n'a aucune incidence formelle sur le magasinage en vue des Fêtes.


9-Frire la nourriture refroidit le climat. Pas de farce: les molécules de gras qui s'évaporent au-dessus des friteuses des restaurants s'agglutinent autour de particules fines dans l'air, ce qui en fait de meilleurs candidates à la formation de nuages. Un couvert nuageux qui réduit l'effet des rayons solaires sur l'atmosphère, et donc, abaisse la température moyenne. C'est la découverte faite par des chercheurs européens à Londres, où ces molécules graisseuses comptent pour 10% des particules dans l'air. «Ces molécules ont un effet plus important sur la formation de nuages qu'on le croyait», explique Adam Squires, professeur de l'Université de Bath associé à cette étude, à Business Insider. De là à parler de solution aux changements climatiques, il y a un pas que le professeur ne fait pas. L'énergie nécessaire pour frire la nourriture a un effet négatif beaucoup plus important, note-t-il.


frite


10-Les stations de ski québécoises pourraient s'inspirer de cette centrale à déchets. Annoncée en grande pompe il y a deux ans, la centrale à déchets CopenHill, à proximité de Copenhague, au Danemark, devrait officiellement ouvrir ses portes cet hiver. Il s'agit non seulement de la centrale à déchets la plus efficace sur la planète, c'est aussi la seule à être munie d'une piste de ski alpin sur son toit. Un mur d'escalade est aussi au programme. Au total, le site s'attend à accueillir 57000 skieurs chaque année sur les 10000 pieds carrés enneigés qui constituent son toit.




Sources: Autosport, BBC, Bloomberg, Boston Globe, Business Insider, CNBC, Fast Company, Les Affaires, Youtube.



Vous aimez les 10 choses? Suivez-nous sur Twitter pour en avoir plus:







NDLR: L'article des «10 Choses à savoir» reste un exercice de revue de presse. Les avis et opinions qui y sont rapportés ne reflètent pas nécessairement ceux et celles de la rédaction de Les Affaires.



 


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

10 choses à savoir cette fin de semaine

Apple fait plus d’argent avec Google qu’avec Apple Music, GM lance une nouvelle marque de vélos électriques...

10 choses à savoir vendredi

15/02/2019 | Alain McKenna

Ces mouchoirs préinfectés donnent le rhume, promis. Le bruit distinctif de votre Mastercard, moins de déchets, ça paie!

À la une

Les démocrates proposent une révolution verte aux États-Unis

ANALYSE - Des démocrates proposent un New Deal qui pourrait transformer les États-Unis comme celui de Roosevelt.

Bourse: le rebond de 18% suscite la méfiance

BLOGUE. Les experts se demandent si la pause de la Fed suffira à contrecarrer la récession possible des profits.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

15/02/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont marqué l'actualité boursière? Surprise: l'un d'entre-eux n'aura pu faire mieux que SNC.