10 choses à savoir lundi

Publié le 19/09/2016 à 08:30, mis à jour le 19/09/2016 à 10:25

10 choses à savoir lundi

Publié le 19/09/2016 à 08:30, mis à jour le 19/09/2016 à 10:25

Par Yannick Clérouin, Alain McKenna et Julien Abadie

Photo: Shutterstock

Bon lundi! Voici 10 informations qui méritent votre attention en ce lundi 19 septembre.


1-Vous voulez réussir votre vie professionnelle? Sacrifiez une des choses les plus précieuses de votre existence: votre sommeil. Tim Cook, le patron d’Apple, se lève à 3 h 45 du matin pour répondre à ses courriels, Jack Dorsey, fondateur de Twitter, à 5 h 30, et Anna Wintour, la grande patronne de Vogue, n’arrive jamais au bureau après 6h. Robert Iger, patron de Disney, a couru 10km et lu 10 scripts. «Ils disent que dormir est un cadeau de Dieu, je ne l’ai jamais reçu», dit Indra Nooyi, patronne de PepsiCo, qui a déjà accompli une journée entière avant le lever du soleil. Le réveil aux aurores des maîtres du monde, une approche appelée «Early morning», est présenté comme le secret de leur succès, raconte le quotidien Le Temps, repris par Le Devoir. Hal Elrod, nouveau gourou de la tendance, prétend dans son best-seller Miracle Morning (First) que le succès tombera du ciel si vous vous levez à 5h 30 pour «dédier un moment à la personne que nous souhaitons devenir». Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt, dit le vieil adage. Vous rêvez de créer quelque chose de grandiose au cours de votre vie ou d’atteindre les plus hautes sphères de votre organisation. Mais êtes-vous réellement prêt à vous soumettre à cette dictature de l’insomnie qui est en train de s’imposer à cause des bourreaux de travail? Comme dit l'auteure: «La tendance early morning fait seulement miroiter un plus gros salaire. Personne n’a dit qu’elle rendait heureux…» Un article tout sauf endormant à lire.


2-Vous vous sentez négligés au boulot? Il y a une raison bien simple à ça: peut-être êtes-vous tout simplement trop qualifié pour l'emploi que vous possédez, observe le World Economic Forum. C'est un problème qui avait déjà été identifié il y a 40 ans, mais qui redevient pertinent à l'aube de la quatrième révolution industrielle: l'évolution de l'éducation et des changements technologiques s'accélère, mais la mise en application de l'une et de l'autre n'est pas toujours de mise en milieu de travail. C'est même parfois l'inverse: des entreprises stagnent tandis que leurs employés acquièrent de nouvelles expertises et que les outils de travail à l'extérieur de l'entreprise se modernisent. Ça sonne familier? CQFD. Lisez la suite.


3-Montréal-Toronto à 1200 km/h d'ici 2025? C'est le projet de la société TransPod, qui souhaite développer la technologie Hyperloop au Canada, à commencer par le corridor reliant la métropole québécoise à la Ville Reine. À cette vitesse, il ne faudrait que 30 petites minutes pour passer d'une ville à l'autre… Sébastien Gendron, le PDG de TransPod, sera à Berlin cette semaine dans le cadre d'une conférence sur le transport afin de trouver du financement pour son projet. En entrevue à la CBC, M. Gendron explique que la technologie derrière le projet Hyperloop, fruit d'un concours de design organisé par Elon Musk, et qui prend la forme d'un système de cabines automatisées pouvant atteindre des vitesses aussi élevées grâce à des tubes à vide, a tout ce qu'il faut pour être homologuée par Transport Canada, et pour devenir réalité. «Une partie a déjà été développée dans l'aérospatiale, une autre dans le train. Il suffit simplement de tout rassembler», dit-il, ajoutant que si tout va pour le mieux, on pourrait voir un Hyperloop canadien quelque part vers 2025.





4-Dans moins de 10 ans, plus personne n’achètera d’automobile. Voilà une affirmation forte à faire frémir les constructeurs de voitures et ceux qui vivent des pubs de char comme les médias. Elle vient de John Zimmer, cofondateur de Lyft, grand rival d’Uber. Mais elle mérite tout de même qu’on évalue la probabilité. Dans un blogue publié sur Medium, M. Zimmer prédit que la propriété des véhicules automobiles sera de l’histoire ancienne dans les grandes villes américaines d’ici 2025, en raison de la migration des consommateurs vers des services d’autopartage comme ceux de Lyft, Uber ou encore Communauto. L’homme d’affaires soutient que le coût de posséder une auto, de 9000$ par an, va surpasser le bénéfice de la liberté et le statut symbolique que la possession a toujours conféré, résume Fortune. «Les voitures ont défini nos villes, explique-t-il. Maintenant c'est à nous de les redéfinir. Quand on parle de véhicules autonomes, la question la plus importante n'est pas de savoir à quoi elles vont ressembler, mais ce qu'elles vont changer dans le monde que nous connaissons.» Les milléniaux sont aussi moins susceptibles de voir l’automobile comme une forme d’expression de leur identité. Dans le même temps, les véhicules autonomes vont rapidement devenir réalité et effectueront la majeure partie des trajets chez Lyft d’ici cinq ans. Prêts pour cette révolution?




5-Même mourir coûte trop cher à Vancouver! Il n’y a pas que les prix de l’immobilier qui ont grimpé en flèche dans l’Ouest canadien, celui des lots de cimetière aussi. La valeur d’un emplacement funéraire y a été multipliée par 200 en 30 ans, rapporte The Province. Le cimetière détenu par la municipalité exige aujourd’hui 25000$ pour une parcelle de terrain de la taille d’un corps humain. L’inflation touchant les concessions réservées au dernier repos permet à la ville d’engranger des revenus records. La rareté de l’espace–il n’y a qu’un seul cimetière à Vancouver– n’aide pas la cause des citoyens qui veulent réserver un terrain où être inhumé. Ainsi, les gens s’achètent une tombe non pas parce qu’ils craignent de mourir prochainement, mais plutôt parce qu’ils craignent que la flambée des prix se poursuive.



6-Cette entrepreneure en mode vous explique le coût caché derrière votre t-shirt à 10$. Et c'est un sale coût: Maxine Bédat a cofondé le détaillant en ligne Zady, spécialisé dans les vêtements éthiques. C'est l'équivalent d'un épicier qui ne vendrait que des aliments biologiques. Selon le World Economic Forum, la production d'un seul t-shirt nécessite 2700 litres d'eau, ce qui fait de l'industrie du textile la deuxième industrie la plus polluante sur la planète derrière l'industrie du pétrole. Aux États-Unis seulement, elle envoie quelque 11,1 millions de tonnes de retailles de tissu dans les dépotoirs. Et ce n'est que la pointe de l'iceberg… Pour en savoir plus sur les dessous de la mode


7-Un bon début de semaine en vue pour les Bourses nord-amércaines. À l'instar des Bourses asiatiques et européennes, Wall Street devrait évoluer en territoire positif à l'ouverture lundi. Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq gagnent respectivement 0,38%, 0,42% et 0,30%, peu avant l'ouverture. Les investisseurs ont peu d'indicateurs économiques à se mettre sous la dent. Ils ont toutefois à l'esprit l'importante réunion de la Réserve fédérale américaine, qui se tiendra mardi et mercredi. Lisez notre revue de marché complète.


8-90000. C'est le nombre de résidences que le nouveau parc d'éoliennes inauguré au Texas par Amazon (Nasdaq, AMZN) pourra alimenter. Il s'agit du plus important projet d'énergie renouvelable à ce jour pour le géant du commerce en ligne. Il s'inscrit dans les initiatives de développement durable mises en place par la société de Jeff Bezos, au même titre que les parcs de capteurs solaires, les toits végétalisés ou encore les installations alimentées à l'énergie recyclée. Au total, Amazon possède cinq parcs d'éoliennes et de capteurs solaires, générant assez d'énergie pour alimenter l'équivalent de 240000 maisons.


9-À l'agenda lundi, Mitch Garber, président-directeur général de Caesars Acquisition Company, prononce une allocution à la tribune du Cercle canadien de Montréal(13h, hôtel Hyatt Regency). En compagnie de leur négociateur en chef, Me Lucien Bouchard, les représentants de l'Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP) feront le point à propos de l'échec des négociations avec le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, et la reprise de la procédure d'arbitrage(13h, Hôtel Delta). Le ministre des Finances, Bill Morneau, témoigne devant le comité parlementaire des finances concernant l'entente avec les provinces sur le Régime de pensions du Canada(12h, Ottawa). Le premier ministre Philippe Couillard prend part à la huitième édition de la Climate Week NYC et prononce une allocution à la tribune de l'Economic Club of New York.


10-Il y a ces dames d’État qui ont utilisé l’argent des contribuables pour se procurer des toilettes silencieuses, puis il y a ceux qui rêvent de se soulager sur des toilettes en or. Les visiteurs du musée Guggenheim de New York peuvent essayer la nouvelle oeuvre de l'artiste italien Maurizio Cattelan: des toilettes en or massif. Intitulée «America», l’installation comprend siège, cuvette et chasse d'eau opérationnels. Elle peut être utilisée comme des toilettes unisexes ordinaires par les visiteurs du musée, a expliqué à l'AFP Katherine Brinson, conservatrice pour l'art contemporain. Cette brillante toilette marque le retour de Maurizio Cattelan sur la scène artistique. Après l'exposition «All» (2011-2012), lors de laquelle l'artiste italien parfois controversé avait suspendu la plupart de ses oeuvres dans l'atrium du Guggenheim, il avait annoncé son retrait du monde de l'art. M. Cattelan a-t-il trouvé un nouveau débouché pour le métal précieux? Voyez la toilette en or en action dans cette vidéo.






Sources: Les Affaires, communiqués, CBC, The Province, PC, Fortune, Medium, AFP, Le Temps, Le Devoir...


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

10 choses à savoir cette fin de semaine

Apple fait plus d’argent avec Google qu’avec Apple Music, GM lance une nouvelle marque de vélos électriques...

10 choses à savoir vendredi

15/02/2019 | Alain McKenna

Ces mouchoirs préinfectés donnent le rhume, promis. Le bruit distinctif de votre Mastercard, moins de déchets, ça paie!

À la une

Les démocrates proposent une révolution verte aux États-Unis

ANALYSE - Des démocrates proposent un New Deal qui pourrait transformer les États-Unis comme celui de Roosevelt.

Bourse: le rebond de 18% suscite la méfiance

BLOGUE. Les experts se demandent si la pause de la Fed suffira à contrecarrer la récession possible des profits.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

15/02/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont marqué l'actualité boursière? Surprise: l'un d'entre-eux n'aura pu faire mieux que SNC.