10 choses à savoir mardi

Publié le 10/11/2015 à 08:42, mis à jour le 10/11/2015 à 09:46

10 choses à savoir mardi

Publié le 10/11/2015 à 08:42, mis à jour le 10/11/2015 à 09:46

Bon mardi! Voici 10 informations qui méritent votre attention en ce mardi 10 novembre.


1-Il faut toujours garder un soupçon de scepticisme lorsqu’une personne est accueillie comme le sauveur d’une entreprise en difficulté. L’exemple de Marissa Mayer, pdg de Yahoo!(Nasdaq, YHOO), est très parlant. Selon re/code, l’exploitant de sites Web aurait embauché la firme de consultants McKinsey & Co. pour l’aider à décider des propriétés qu’elle gardera, celles qu'elle fermera et celles qu’elle vendra. Cette initiative s’inscrit dans la série de mesures que Mme Mayer met en place depuis trois ans pour redresser l’ancien chef de file de l’Internet. «C’est un mauvais signe quand près de quatre ans après le début des tentatives de redressement, vous embauchez McKinsey afin de vous faire conseiller sur la façon de mener un redressement», a dit Eric Jackson, directeur exécutif pour la firme new-yorkaise Ader Investment Management. Celui-ci a publié un article le mois dernier pour demander l’éviction de Mme Mayer.


2-Tim Cook a décidé de frapper là où ça fait mal. Dans une interview au Telegraph, le patron d'Apple(Nasdaq, AAPL) a déclaré «Acheter un PC? Pourquoi acheter un PC aujourd'hui? Non, sérieusement, pourquoi en acheter un? (…) Oui, le iPad Pro peut remplacer un notebook, ou un ordinateur classique pour beaucoup de personnes. Ils vont commencer à l'utiliser et se rendre compte qu'ils n'ont plus besoin d'utiliser quelque chose d'autre. À part leur téléphone intelligent.» Tech Insider rappelle quand même que les chiffres les plus récents donnent tort à Tim Cook: les ventes d'iPad reculent depuis sept trimestres d'affilée et les analystes n'y croient plus. Mais c'était bien tenté, Tim.



3-Candy Crush a ruiné votre temps libre? Angry Birds vous a obsédé pendant des mois? Vous vous cachez aux toilettes pour finir 2048? Alors, 1010 est fait pour vous. Créé en 2014 et développé en moins d'un mois par une société turque, le jeu a littéralement sauvé l'entreprise de la faillite en devenant un phénomène viral dans toute l'Asie nous raconte Business Insider. Or, il semblerait que le virus ait commencé à se répandre en occident. Sur Twitter, les cris de l'alarme de ce genre se multiplient à une vitesse exponentielle: «1010 est en train de consumer ma vie et je déteste voir à quel point je suis devenu accroc», «1010 est en train de bousiller mon rythme de sommeil», «j'ai ruiné la vie de beaucoup de personnes en les convainquant d'installer ce jeu»… Sorte de variante de TETRIS, 1010 consiste à remplir une grille avec des blocs multicolores constitués de plusieurs cubes. Les couleurs importent peu, aucune vitesse de réaction ne vous est imposée, vous devez «juste» réussir à remplir chaque ligne et chaque colonne avec le nombre exact de cubes pour la faire disparaître. Au départ, ça semble facile, et puis... la difficulté se corse et l'addiction arrive. Le jeu n'a aucun but, aucune fin, si ce n'est de battre encore et encore le record établi par les autres joueurs. Pour l'installer, c'est ici pour Apple et là pour Android. Mais on vous aura prévenu: ça sent le tueur de productivité…



4-Les Bourses américaines sont en voie d’ouvrir en baisse mardi, ce qui place l’indice S&P 500 à risque de connaître une cinquième séance consécutive de repli. Vers 7h45, les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq baissent de respectivement 0,25%, 0,26% et 0,45%. Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, prend 0,49% à 47,42$US. Lisez notre revue de marché complète.


5-Toutes les matières premières ont subi une déconfiture au cours des derniers mois. Toutes, sauf... le sucre. Les contrats à terme sur le sucre brut sont en hausse de 39% depuis le 24 août, ce qui constitue le plus important bond pour le prix de cette denrée depuis 2011, rapporte le Wall Street Journal. Les investisseurs, particulièrement les fonds de couverture, parient des sommes records sur la poursuite de la hausse du prix du sucre. Il faut dire que les facteurs fondamentaux de ce marché s’améliorent. Pour la première fois en cinq ans, la production annuelle sera inférieure à la consommation mondiale. Mais attention à ceux qui voudraient surfer sur cette vague. Certains experts affirment que la période favorable pour le prix du sucre ne durera pas. Des spéculateurs cherchent désespérément de nouveaux créneaux où faire de l’argent tandis que la Bourse et les matières premières en général ne rapportent pas cette année. La tendance haussière pourrait donc se renverser abruptement.


6-Imaginez les retombées économiques pour le Québec si chaque consommateur de la province favorisait l’achat d’aliments et autres produits transformés ici. Pour y parvenir, il est nécessaire de faciliter le commerce en ligne. Or, voilà qu’une nouvelle communauté de marchands réunissant artisans, producteurs et transformateurs de produits gourmands québécois vient d’être lancée, rapporte l’Actualitéalimentaire.com. Grâce à ProvinceGourmande.com, les consommateurs pourront dorénavant négocier directement avec eux sans intermédiaire. Chaque produit acheté sur ProvinceGourmande.com sera expédié par le marchand lui-même, explique le site Une initiative qui vise encourager consommateurs et marchands à opter pour le commerce en ligne, une solution encore sous-utilisée au Québec, tout particulièrement en agroalimentaire, et offrant un grand potentiel de développement.


7-À l'agenda mardi, un colloque sur les risques financiers liés aux changements climatiques est organisé par le Réseau PRI Québec, avec la participation d'experts de réputation internationale(8h, Complexe Excentris, Montréal). Le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, prononce une allocution dans le cadre d'un colloque sur les technologies de l'information(8h, Centre des congrès à Québec). Le ministre de l'Économie, Jacques Daoust, prend part à l'inauguration des nouvelles installations du Centre de transfert technologique en écologie industrielle(9h30, 3025, boul. de Tracy, Sorel). Le président et chef de la direction de l'Association de l'aluminium du Canada, Jean Simard, tient une séance d'information pour présenter les perspectives du marché de l'aluminium(13h30, hôtel Delta Saguenay, salle William-Price, 2675, boul. du Royaume). La société pharmaceutique Valeant(Tor., VRX) a tenu à 8h une conférence téléphonique pour présenter aux investisseurs des détails sur son plan de réorganisation à la suite de la rupture de ses liens avec la pharmacie Philidor.


8-Target(NY, TGT) est accusée par certains consommateurs de banaliser les maladies mentales. Son péché? Elle a mis en vente des chandails sur lesquels il est écrit en gros caractères «Obsessive Christmas Disorder», qui fait référence au trouble obsessivo-compulsif, rapporte Ad Week. Des usagers de Twitter ont demandé au détaillant de ne pas utiliser la maladie comme un instrument de mode. Une porte-parole de la chaîne s’est excusée de l’inconfort causé par ces chandails, mais a précisé qu’il n’était pas question de les retirer des étalages. Curieusement, Target n’est pas le seul détaillant à vendre ces chandails au slogan discutable pour la saison des fêtes. Si on peut voir un bon côté à cela, c’est que cette controverse éveillera les gens aux problèmes liés à la maladie mentale.


9-La chaîne espagnole de prêt-à-porter Mango, qui a mis fin à ses activités il y a plus d’un an rue Ste-Catherine à Montréal, fermera au début de 2016 quelque 450 boutiques aux États-Unis après l'expiration d'un contrat de cinq ans avec la chaîne de grands magasins J.C. Penney. Celle qui rivalise entre autres avec Zara et H&M, conservera sept magasins au sud de la frontière, à New York et Miami entre autres, et prévoit de poursuivre son développement sur le marché américain en se concentrant sur les grandes villes, explique Fashionmag. La chaîne, contrôlée par la famille fondatrice, est présente dans plus de 100 pays. Elle a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 2,84 milliards de dollars canadiens.


10-C’était plutôt cool de vous présenter hier dans cette rubrique la superbe publicité de la compagnie aérienne Emirates, qui mettait en vedette deux hommes volants suivant un avion en vol. Aujourd’hui, c’est un homme qui vole aux alentours de la Statue de la liberté à New York grâce à un jetpack personnel qui retient notre attention. Jetpack Aviation affirme être la seule entreprise à commercialiser un vrai jetpack, qui permet à son utilisateur de décoller et d’atterrir à la verticale. Le JB-9 qui permet de faire le tour du monument de New-York utlise une technologie capable de voler à 100 milles à l’heure et de faire grimper son utilisateur à 10000 pieds d’altitude, explique le site The Next Web. On ne sait pas encore quand ce fameux gadget sorti des films de notre enfance sera commercialisé, mais on rêve déjà de pouvoir l’essayer. Visionnez la vidéo, vous imaginerez le jour où vous visiterez les monuments du monde d’une façon aussi inédite que spectaculaire.



Sources: Les Affaires, communiqués, PC, re/code, Fashionmag,Actualitéalimentaire.com, Ad Week,

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

10 choses à savoir vendredi

Ticketmaster gonfle le prix des billets, le cannabis va gonfler le PIB en 2019, Angry Birds en réalité augmentée!

10 choses à savoir jeudi

20/09/2018 | Alain McKenna

Tendance? Le homard cuit à la mari, Noël ne devrait pas coûter cher, comment écrire dans les airs... pour vrai.

À la une

Comment éviter de prendre une décision irrationnelle

10:51 | Valérie et Sylvia Gilbert

BLOGUE - Voici un outil qui aide à prendre des décisions d'affaires, et même lors d'une élection, comme le 1er octobre.

Vidéo: Le recul de Dollarama n'inquiète pas François Rochon

GESTIONNAIRES EN ACTION. Dollarama a déçu au 2e trimestre, mais François Rochon ne s'en inquiète pas outre mesure.

MTY et Richelieu graduent au S&P/TSX

Le 24 septembre avant l'ouverture, MTY et Richelieu feront enfin leur entrée au grand indice de la Bourse de Toronto.