10 choses à savoir lundi

Publié le 03/12/2018 à 08:00

10 choses à savoir lundi

Publié le 03/12/2018 à 08:00

Par Alain McKenna

Point 2: Montréal pourrait récupérer l’énergie de ses cyclistes pour alimenter ses bâtiments.

Après le Vendredi fou, le Mardi-je-donne, l'énergie des cyclistes pour alimenter Montréal, de nouveaux paradis fiscaux plus ingénieux et d'autres nouvelles à lire en ce lundi 3 décembre.


1- Après le Vendredi fou et le Cyber lundi, pourquoi ne pas également adopter le «Giving Tuesday». Étant donné la lourde influence chez nous des traditions commerciales de nos voisins des États-Unis, pourquoi ne pas également joindre les rangs d’un autre mouvement lié au weekend du Thanksgiving américain? Le «Giving Tuesday», ou le Mardi-je-donne, a lui aussi atteint un record cette année, les organismes de charité de l’Oncle Sam ayant récolté pas moins de 380 millions $US mardi dernier, par opposition à 300M$US un an plus tôt. Une façon d’ajouter un petit côté humanitaire à cette période hautement axée sur le consumérisme.




2- Montréal pourrait récupérer l’énergie de ses cyclistes pour alimenter ses bâtiments. On le sait, Amsterdam est le paradis du cycliste. Là-bas, on estime que les quelque 2 millions de kilomètres pédalés chaque jour génèrent l’équivalent de 19,5 millions de watts-heures, l’équivalent de la consommation électrique de milliers de maisons. Et pour faire le lien entre les deux, des entrepreneurs ont créé le système de porte-vélos S-Park, qui récupère l’énergie accumulée dans une roue (avant) qu’on doit d’abord installer sur son vélo. Il suffit d’y garer ensuite son vélo pour que l’énergie soit transférée au réseau public. Selon les créateurs du S-Park, un porte-vélo de 30 places peut générer jusqu’à 1 kilowatt-heure par jour, sans aucun effort particulier une fois son installation faite, raconte Fast Company.


S-Park


3- Les super riches ont déjà un plan B plus ingénieux que les bons vieux paradis fiscaux. D’énormes entrepôts construits à même le terrain d’aéroports internationaux permettent de stocker des articles en transit d’un pays à l’autre, mais tant qu’ils ne sont pas en route vers leur destination finale, ils n’ont pas à être taxés ou dédouanés. Jouant sur ce flou fiscal, de plus en plus de gens possédant une fortune en objets d’art ou autres ont trouvé une façon d’éviter de payer de l’impôt sur leurs actifs, sans recourir à des paradis fiscaux traditionnels, explique The Economist.


4- Uber songe à acheter les trottinettes en libre-service de Bird ou de Lime. Le géant du covoiturage voit dans les vélos et les trottinettes électriques en libre-service un complément direct de son offre, qui consiste à aider les gens à se déplacer rapidement dans les grands centres. Les vélos et trottinettes en libre-service sont très efficaces pour combler ce qu’on a surnommé «le dernier kilomètre», cette portion de trajet que les transports motorisés ou en commun n’arrivent pas à effectuer. Uber possède déjà une participation minoritaire dans Lime Bikes, mais selon The Information, son rival Bird serait plutôt dans sa mire, ce qui pourrait lui coûter plusieurs milliards de dollars.


uber


5- Le chiffre du jour : 8 (le rang du Canada comme pôle d’intelligence artificielle). On risque d’entendre beaucoup parler d’IA cette semaine, avec une importante conférence sur le sujet ayant lieu à Montréal, mais la place du Canada dans ce secteur est bien modeste quand on la compare à celle de la Chine, des États-Unis, du Japon, de la Grande-Bretagne, de l’Inde ou de la France. Du moins, si on se fie à ce classement international sur le site UI Path. Le nombre d’emplois qu’on y compte (649) paraît mieux si on le compare à la population totale du pays, ce qui place le Canada au 5e rang.


6- Chaussures Payless a berné des influenceurs avec de fausses chaussures de luxe valant 20$. La chaîne de chaussures américaine a fait parler d’elle la semaine dernière en reprenant une ancienne boutique Armani et en la renommant «Palessi», afin d’y vendre des chaussures soi-disant très chic avec un prix affiché de 200 à 600 $US. Après en avoir vendu pour 3000$US à des influenceurs de la mode triés sur le volet, ses représentants sur place ont révélé le subterfuge, et remboursé les acheteurs. Le résultat a été publié sur YouTube :




7- L’iPhone a le même problème que le Big Mac. Qu’ont en commun un téléphone vendu au-delà de 1000$ et un hamburger à 5 $? Au-delà de chiffres de ventes ronflants, ils souffrent d’une demande qui s’essouffle de plus en plus. Apple s’en tire mieux que McDonald’s en haussant le prix de ses produits, et donc ses revenus, ce qui réduit l’effet d’un marché qui stagne depuis maintenant 18 mois, constate Bloomberg.


8- Votre prochaine maison sera-t-elle dessinée par Airbnb? La populaire application de location à court terme veut aller au-delà de la recherche d’hébergement en proposant désormais ses propres services de conception de ces mêmes hébergements. Dès l’an prochain, Airbnb présentera les premiers prototypes de son projet Backyard, qui vise, à terme, à produire des habitations en tout genre, allant de petits logements préusinés à des maisons unifamiliales plus complexes. Des matériaux écologiques, une conception écoénergétique, tout est au programme, assure l’entreprise. «Nous utiliserons les vastes ressources d’Airbnb pour concevoir un bâtiment qui change au gré des besoins des occupants au fil du temps», résume un communiqué repris par Digital Trends.


airbnb


9- Sauver les océans grâce aux résidus d’acier? En 2004, la société Nippon Steel a déposé au fond de la mer des résidus de mâchefer tirés de sa production d’acier mêlés de pulpe de bois, afin d’en déterminer les effets. Un an plus tard, la vie marine était de retour, certaines espèces récupérant à un rythme 220 fois plus rapide que dans un environnement naturel. Dix ans plus tard, le projet a été étudié de plus près, avec des résultats similaires. Résultat : Nippon Steel compte vendre jusqu’à 1 million de tonnes de mâchefer par an aux pêcheurs intéressés à revitaliser les fonds marins, raconte Bloomberg.


machefer


10- Assistez en direct au lancement d’une fusée Falcon 9 transportant 64 satellites. La mission SSO-A décollera à 13 heures, heure du Québec, aujourd’hui, un petit miracle de logistique alors que SpaceX continue de rendre l’orbite terrestre plus accessible pour les entreprises désirant s’y installer.




Sources: Bloomberg, communiqués, Digital Trends, Fast Company, The Economist, The Information, UI Path, YouTube.



Suivez-moi sur Twitter:





NDLR: L'article des «10 Choses à savoir» reste un exercice de revue de presse. Les avis et opinions qui y sont rapportés ne reflètent pas nécessairement ceux et celles de la rédaction de Les Affaires.

À suivre dans cette section


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

10 choses à savoir mardi

18/12/2018 | Alain McKenna

Les milléniaux tous millionnaires à 45 ans? Vedettes d'Instagram à 2 ans, des taxis volants pour Montréal!

10 choses à savoir lundi

17/12/2018 | Alain McKenna

Sauvez la planète, buvez du gaz à effet de serre! Finis, les cadeaux de Noël. La fin pour les tablettes numériques?

À la une

Vidéotron vend sa filiale 4Degrés Colocation

18/12/2018 | Denis Lalonde

Vidéotron vend 4Degrés Colocation à la société américaine Vantage Data Centers pour un montant de 259M$.

Trump fait pression sur la Fed, qui devrait faire la sourde oreille

18/12/2018 | AFP

La Réserve fédérale devrait faire la sourde oreille à une mise en garde de Donald Trump et relever ses taux d'intérêt.

Le pétrole chute de 6,6% à New York, à son plus bas en 15 mois

18/12/2018 | AFP

La production d'or noir atteint des niveaux records en Russie et aux États-Unis alors que la demande s'essouffle.