10 choses à savoir lundi

Publié le 16/10/2017 à 08:22

10 choses à savoir lundi

Publié le 16/10/2017 à 08:22

Par Yannick Clérouin et Alain McKenna

Point 4: Ces cabanes dans les arbres sont en réalité des salles de réunion! (Photo: Microsoft)

Couche-Tard pourrait-elle s'associer à ce futur géant du pot? Des congés de maladie pour soigner votre chien, Uber fait le contraire de ce qu'il dit et 7 autres choses à savoir en ce lundi 16 octobre.


1- Couche-Tard souhaiterait-elle conclure une entente de distribution de marijuana avec la jeune pousse Cannabis Wheaton? La société dirigée par Alain Bouchard n’a pas caché son intérêt pour la vente de ce produit qui devrait être approuvé en juillet prochain au Canada. Tandis que les provinces dévoilent au compte-goutte leur politique de mise en marché du pot, Cannabis Wheaton(CWB, 0,99$), qui se décrit comme la première entreprise de «streaming» de marijuana–elle finance des producteurs établis dans six provinces, dont un au Québec et reçoit des redevances de la vente de leur production–, a conclu une entente avec une «chaîne de dépanneurs pancanadienne» qui lui permettra de vendre du cannabis récréatif dans quelque 350 établissements du pays pour une période de 10 ans. En retour, la chaîne de dépanneurs dont le nom n’a pas été dévoilé s’engage à acheter jusqu’à 1 million d’actions de l’entreprise à 1$ l’unité au cours des cinq prochaines années. Les dépanneurs représentent un partenaire de choix pour distribuer de la marijuana, étant donné leur longue expérience dans la vente de produits du tabac, a indiqué le PDG de Cannabis Wheaton, Chuck Rifici. On doute que le partenaire de Cannabis Wheaton soit Couche-Tard(Tor., ATD.B), car celle-ci possède 2000 établissements au pays. Cela dit, la question mérite d’être posée: l’entreprise québécoise viserait-elle signer un accord similaire? Il y a de nombreux facteurs inconnus dans cette annonce, mais celle-ci va certainement susciter l’attention de la direction de Couche-Tard.


2- Grâce à elle, vous pourrez prendre un congé de maladie pour soigner votre chien. Seul bémol : seulement en Italie pour le moment… Mais on pourrait bien trouver des émules ailleurs dans le monde sous peu. Et quel argument a utilisé Anna, la maîtresse de Cucciola, un setter anglais de 13 ans, afin de convaincre son patron du sérieux de la situation? «Mes chiens sont ma famille. J’ai demandé un congé payé pour prendre soin de mon chien malade, et quand j’ai vu qu’ils considéraient ces journées comme des congés, je me suis fâchée», raconte-t-elle, au quotidien La Stampa. Elle a donc demandé l’aide d’un organisme local de défense des droits des animaux, afin de négocier avec son employeur, l’Université La Sapienza de Rome. Celle-ci a finalement consenti à lui payer deux journées de maladie. «Désormais, tous ceux qui se trouveront dans la même situation pourront citer cet important précédent», croit Gianluca Felicetti, qui dirige l’organisme en question, appelé Lega Anti Vivisezione. Propriétaires d’animaux, prenez bonne note…


Anna


3- Uber fait exactement le contraire de ce qu’elle prétend. Si vous demandez à un promoteur du service de taxi californien de définir Uber, il finira sans doute par dire qu’il s’agit d’une application dont l’effet est positif sur son environnement puisqu’elle aide à réduire le nombre de véhicules sur les routes en favorisant le partage du parc automobile déjà en circulation. Or, rien n’est plus faux : les applications comme Uber et sa rivale américaine Lyft ont un effet à la hausse sur la propriété automobile, en plus de faire baisser l’utilisation des services de transport en commun, du vélo et de la marche. Le résultat qui en découle, selon une étude menée sur l’ensemble du territoire américain par le Centre d’études Davis sur les transports de l’Université de Californie, est une hausse du nombre moyen de kilomètres parcourus en voiture, et surtout, un accroissement de la congestion et de la circulation dans les centres urbains où ces services sont utilisés. «Ces applications sont complémentaires au transport collectif et réduisent la propriété automobile pour une petite portion des citoyens, mais dans leur ensemble, elles détournent les gens de moyens de transport plus durables au profit de véhicules ayant un taux d’occupation beaucoup plus faible», résume Regina Clewlow, coauteure de l’étude, au SF Gate.


4- Ces cabanes dans les arbres sont les nouveaux bureaux de Microsoft. On savait les entreprises de la côte ouest américaine créatives lorsque venait le temps de séduire les nouveaux employés, mais Microsoft vient probablement d’établir une nouvelle marque, en inaugurant la semaine dernière un réseau de maisonnettes et de terrasses en bois juchées dans les arbres de son campus de Redmond, dans l’État de Washington. À 4 mètres de hauteur, les trois structures offriront du WiFi, du courant et même un petit foyer à gaz. «Les gens nous disent qu’ils préfèrent aller travailler dehors. La première chose qu’on remarque en arrivant sur place, c’est le silence des lieux et des gens. C’est fascinant : on absorbe l’ambiance et ça change notre perception du travail et de notre façon de l’accomplir», résume Bret Boulter, qui a mené à terme le projet pour Microsoft, sur le blogue de l’entreprise. En effet, on est loin des cubicules tassés des bureaux du centre-ville…




5- Samsung lancera «officiellement» un Galaxy à écran dépliable en 2018. Les écrans mur à mur du Galaxy S8 et du iPhone X ne seront pas considérés comme le dernier cri de la mobilité informatique bien longtemps. Selon ce que le président de la division mobile de Samsung a déclaré il y a quelques jours, le fabricant coréen compte lancer un téléphone dont l’écran pourrait être replié en deux, dès l’an prochain. L’appareil, que Koh Dong-Jin associe à sa gamme de «phablettes» Galaxy Note, pourrait porter le nom de Galaxy X, ce qui ne manquerait pas de faire tiquer Apple, son iPhone X devant être mis en marché le mois prochain. Surtout que si le fabricant de Cupertino compte rivaliser d’audace avec Samsung, sa solution serait de s’associer à un autre fabricant coréen, LG Electronics, qui ne pourra lui fournir les composants nécessaires avant 2020. Comme l’explique Forbes, ça donnerait à Samsung une bonne longueur d’avance avec cette technologie, à condition qu’elle soit bien ficelée…


X


X


6- Le scénario s'annonce positif à l'ouverture lundi à Wall Street. Le chef de file du divertissement en ligne Netflix présente ses résultats du troisième trimestre. Au Canada, il y aura publication de l'Enquête sur les perspectives des entreprises de la Banque du Canada pour le troisième trimestre. Dans notre revue boursière complète, il est question de l’effet sur le titre de Bombardier du futur incertain de certains actifs de sa division aéronautique, de Toromont Industries, et de Maxar Technologies.


7- Ce couple vous dira comment acheter une Tesla sans avoir à payer un rond. Dans leur cas, ce n’est pas une, mais deux voitures électriques de la marque californienne qui ont ainsi été achetées dans qu’il ne leur en coûte un sou. Façon de parler : Chad et Min Hurin sont les propriétaires d’une berline Model S et d’un VUS Model X, mais ne croyaient même pas avoir les moyens de s’offrir un seul de ces deux véhicules dont le prix de détail unitaire se situe bien au-delà des 90000$. Ils ont donc décidé de les offrir en location à des tiers, en commençant par la Model S, via une application d’autopartage appelée Turo qui tente de se faire une niche dans le marché des véhicules un peu plus luxueux. Cet «Airbnb de l’automobile» propose de louer les véhicules de gens n’en ayant pas besoin à la journée, à un tarif variant entre 30 et 300 dollars, selon le cas. Entre mai et septembre, ça a permis au couple californien d’amasser 25000$US, soit suffisamment pour payer la mensualité de leurs deux Tesla, les assurances, et même d’autres dépenses. «Nous n’avons pas eu à débourser un sou depuis le versement initial sur les deux voitures», disent-ils à Business Insider. Mieux encore: onze de leurs «clients» ont acheté une Tesla grâce à eux, ce qui leur a donné un rabais sur des bardeaux solaires du fabricant… Et ils seront parmi les convives au dévoilement du camion-remorque électrique qu’Elon Musk compte présenter au public en novembre. Pas mal!


Turo


8- Avec «assez d’argent pour nourrir toute la Serbie», Novak Djokovic ouvre un resto gratuit. Depuis qu’il s’est retiré des compétitions internationales de tennis à la fin juillet, le temps de soigner une blessure tenace au coude, le joueur de tennis professionnel a eu beaucoup de temps pour penser à d’autres projets. Un de ceux-là s’est confirmé le weekend dernier, alors qu’il inaugurait un nouveau restaurant où tous les plats seront servis gratuitement. L’objectif de Djokovic est de venir en aide aux plus démunis. «L’argent n’est pas un problème pour moi. Je veux redonner à la Serbie ce que la Serbie m’a donné. L’alimentation est le combustible auquel j’attribue toute ma réussite : une alimentation saine est ce qui m’a le plus changé», affirme le numéro six mondial, au Figaro. Novak Djokovic suit depuis longtemps un régime sans gluten dont il fait régulièrement l’apologie. Peut-être vient-il de permettre à une nouvelle génération de joueurs de tennis serbes de voir le jour…


novak


9- On a peut-être inventé la centrale énergétique qui sauvera le climat planétaire. Le 11 octobre dernier en Islande, l’usine de filtration de l’air Climeworks a été officiellement activée. Financée conjointement par un trio d’entreprises suisse (Climeworks), canadienne (Carbon Engineering) et américaine (Global Thermostat), cette centrale à géothermie pompe le gaz carbonique de l’air et le transforme en sédiments qu’elle enfouit dans le sol. À raison de 50 tonnes métriques de CO2 par an, c'est encore bien peu : l’équivalent des émissions annuelles d’un seul foyer nord-américain. On est loin des 40000 milliards de tonnes de gaz émises mondialement chaque année! Ça en fait tout de même la première centrale à «émissions négatives», qui absorbe davantage de gaz à effet de serre qu’elle en produit. Le processus est relativement complexe, et tire profit de la composition particulière du sous-sol islandais, ce qui fait douter plus d’un chercheur de la viabilité à grande échelle de ce projet, explique Quartz. N’empêche, cette centrale a franchi une étape importante en convaincant plusieurs experts de son bon fonctionnement. Reste maintenant à trouver des partenaires pour élargir le projet à d'autres coins de la planète.


climeworks


10- Le chien est le meilleur ami… de cette boule robotisée télécommandée. On ne sait trop si Pebby est un jouet pour animal de compagnie ou pour leur maître, mais chose sûre, il est clairement dans l’air du temps : la petite boule est dotée d’une caméra et d’une connexion WiFI qui permettent de le guider à distance afin de divertir chien et chat pendant son absence. S’ajoute à cela un capteur d’activité qui s’accroche au collier de l’animal, permettant de savoir si ce dernier a été assez actif durant la journée. Si ce n’est pas le cas, c’est l’heure d'animer Pebby, qui deviendra rapidement le meilleur ami du chien, du chat… et de son propriétaire.




Sources: Business Insider, communiqués, Forbes, La Stampa, Le Figaro, Les Affaires, Quartz, SF Gate, Youtube.


Vous aimez les 10 choses? Suivez-nous sur Twitter pour en avoir plus:



NDLR: L'article des «10 Choses à savoir» reste un exercice de revue de presse. Les avis et opinions qui y sont rapportés ne reflètent pas nécessairement ceux et celles de la rédaction de Les Affaires.


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

eCommerce

Mardi 30 janvier


image

Financement PME

Mercredi 31 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril

Sur le même sujet

10 choses à savoir vendredi

17/11/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna

Ce Québécois parmi les 30 Under 30 de Forbes, un train japonais inspirant pour la STM, ces rues blanches à Montréal?

10 choses à savoir jeudi

16/11/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna

Loblaw livrera votre épicerie en 1h, cet homme qui a «volé» la tête à Bezos, des Couche-Tard de luxe pour Tesla?

OPINION 10 choses à savoir mercredi
15/11/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna
10 choses à savoir lundi
13/11/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna
10 choses à savoir vendredi
10/11/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna

À la une

La Chine veut détrôner le dollar américain avec le pétroyuan

ANALYSE. Le projet de la Chine a le potentiel de créer un mouvement de plaques tectoniques financier dans le monde.

Theratechnologies, le point de bascule en 2018

En dépit d’un délai de trois mois dans l’approbation de son médicament, le décollage des ventes est pour 2018.

Traquer les anomalies de marché

BLOGUE INVITÉ. C'est le travail d'un investisseur à long terme de les trouver.