10 choses à savoir jeudi

Publié le 16/11/2017 à 08:19

10 choses à savoir jeudi

Publié le 16/11/2017 à 08:19

Par Yannick Clérouin et Alain McKenna

Point 9: Avec ses nouveaux Superchargers, Tesla se prend-elle pour un Couche-Tard de luxe? (Photo: Tesla)

Loblaw livrera l'épicerie en 1h ou moins, Ottawa, pôle nord-américain pour femmes entrepreneures, non, Jeff Bezos n'est pas la personnalité de l'année de Fortune et 7 autres nouvelles à lire en ce jeudi 16 novembre.


1- Instacart, qui livre des épiceries en une heure ou moins, fait son entrée au Canada. Grâce à une entente de partenariat avec la chaîne Loblaw, le service de livraison fort populaire aux États-Unis sera offert dans la région de Toronto à partir du 6 décembre prochain, puis à Vancouver le mois suivant. Les autres grandes villes du pays suivront plus tard en 2018. Les clients intéressés pourront choisir parmi les 30000 produits proposés en ligne par Loblaw, Real Canadian Superstore et T&T, et le tout leur sera livré dans l'heure. «Percer ce premier marché à l'international avec Loblaw et le Choix du Président est de bon augure», affirme Apoorva Mehta, chef de la direction d'Instacart, par communiqué. «J'ai grandi au Canada et je sais que la technologie propre à Instacart contribuera à rendre [l'offre de Loblaw] encore plus pratique et attrayante.»


2- Ottawa, pôle nord-américain des femmes entrepreneures. À l'heure où un scandale d'inconduite sexuelle n'attend pas l'autre, et où on constate quotidiennement l'ampleur des inégalités tant professionnelles que sociales entre hommes et femmes, la capitale nationale compte miser sur le désir de se lancer en affaires de celles-ci afin de faire grandir son secteur technologique. Surtout que dans les technos, elles sont grandement sous-représentées. Le gouvernement fédéral vient donc d'annoncer l'ajout d'un montant de 50 millions $ à une enveloppe déjà garnie de 20M$ afin de créer un fonds d'investissement ottavien visant à financer des projets de start-ups technologiques dirigées par des femmes. «Avec ce nouvel investissement, ce fonds devient le plus important en son genre en Amérique du Nord», a déclaré Bardish Chagger, ministre fédéral des PME, dans un communiqué repris par le Globe & Mail. Les entrepreneures intéressées auront ainsi accès à 60M$ en investissement potentiel direct, la BDC réservant 10M$ à des initiatives indirectes pour favoriser la croissance de cet écosystème de start-ups menées par des femmes.


3- Surprise! Jeff Bezos n'est pas la personnalité de l'année de Fortune. Même si on souviendra de 2017 comme l’année d’Amazon, où le géant du commerce en ligne a conquis une multitude de nouveaux marchés et surtout ravagé des pans entiers du secteur du détail, il n’a pas été retenu comme la personnalité d’affaires de l’année par le magazine Fortune. Il figure parmi les 11 candidats de la courte liste, mais c’est plutôt Jensen Huang, PDG de Nvidia, qui a remporté les honneurs. L’équipe du magazine a passé en revue la performance financière de 2000 entreprises dans le monde, analysant la croissance de leurs revenus et des bénéfices, ainsi que d’autres indicateurs tels que le rendement de l’action et le rendement du capital investi sur une période de 12 et 36 mois. Et bien entendu, elle a finalisé son choix avec une délibération éditoriale. M. Huang a cofondé Nvidia il y a 24 ans et gère toujours le fabricant de puces informatiques établi à Santa Clara, en Californie. Sa société conçoit et fabrique logiciels et microprocesseurs qui alimentent les jeux vidéo, mais est aussi derrière un nombre croissant de semiconducteurs utilisés dans l’intelligence artificielle et les véhicules autonomes. La performance de son titre est époustouflante: 1271% en quatre ans. L’homme dans la mi-cinquantaine arbore un tatou du logo de son entreprise. Lisez pourquoi, dans le profil de Fortune.


4- Combattre le prix grimpant de l'immobilier en recyclant les stationnements incitatifs? Ça aurait aussi le bénéfice additionnel d'inciter les nouveaux occupants de ces espaces à privilégier le transport collectif plutôt que l'achat d'une automobile. Et c'est l'avenue étudiée par l'organisme newyorkais Regional Plan Association afin d'aider à décongestionner les routes particulièrement achalandées des États de New York, du New Jersey et du Connecticut. Construire des logements abordables dans ces stationnements offrirait du même coup à des ménages aux revenus plus modestes un premier accès à la propriété. «Un tel développement fait plus que loger les gens. Ça soutient l'économie via la création de nouveaux commerces de proximité. L'espace est là, le potentiel est là, deux choses qui sont incroyablement difficiles à trouver en ville», résume Moses Gates, directeur du design pour l'organisme, à Fast Company. Il reste seulement à la Regional Plan Association à convaincre les banlieues que de tels logements sont plus attrayants que les grandes surfaces asphaltées bordant leurs terminus d'autobus.


5- Une première carte débit pour payer à l'aide de Bitcoin et Ethereum. La valeur de ces deux monnaies virtuelles ne cesse de prendre de l'ampleur, mais ça demeure pour le moment bien spéculatif : les acheteurs misent sur le fait que d'autres acheteurs investiront dans ces monnaies, afin d'en dégager un profit. Pour sortir le phénomène de cette spirale qui a toutes les apparences d'une bulle financière, un ex-cadre de Crédit Suisse a décidé de créer une nouvelle carte bancaire qui permettra aux gens possédant des monnaies virtuelles, comme le Bitcoin, Ethereum, Ripple, etc., de payer à partir de ces monnaies. Appelée Dragoncard, cette carte a été lancée en Angleterre mardi dernier, par une société appelée London Bank Exchange. La carte débit est lancée en partenariat avec Visa, et la banque Wavecrest établie à Gibraltar. Il suffira d'associer ses différents comptes de monnaie virtuelle à la carte via une application mobile, pour ensuite les échanger contre des biens et services payables à l'aide de cette carte. «Nous souhaitons faire tomber les barrières limitant les cryptomonnaies afin de les rendre plus accessibles pour le grand public», résume Ben Dives, PDG de la London Bank Exchange, à Business Insider.


LBX


6- La faiblesse des derniers jours devrait faire place à un rebond jeudi. Les Bourses américaines pointent en effet vers une ouverture en hausse, les investisseurs déplaçant leur attention des décisions politiques aux résultats d'entreprise et aux statistiques économiques. Plusieurs détaillants américains présentent leur plus récente performance trimestrielle ce jeudi, dont Wal-Mart, Best Buy, Gap et Williams-Sonoma. Chez nous, comme vous pouvez le lire dans notre revue boursière complète, on parlera beaucoup de Loblaw, aujourd'hui, ainsi que des pans de croissance du spécialiste du camionnage TFI International, et des résultats «stellaires» de Calian Group.


7- Il est possible de pirater des avions à distance. S'il est possible de prendre les commandes à distance d'un avion de ligne, le plus inquiétant est qu'il semble que ce soit difficile à contrecarrer, selon les chercheurs américains qui ont publié les détails à ce sujet lors d'un sommet sur la cybersécurité qui a eu lieu la semaine dernière. L'opération a eu lieu l'an dernier, à partir d'un Boeing 757. «Nous avons mis la main sur l'appareil le 19 septembre 2016. Deux jours plus tard, j'avais réussi à pénétrer ses défenses à distance, sans aucune aide de l'intérieur de l'appareil», affirme Robert Hickey, un membre du département américain de Sécurité intérieure impliqué dans le projet. De quoi inquiéter les pilotes des grandes sociétés aériennes, explique le site Avionics, qui ajoute, heureusement, que les avions les plus récents, comme le Boeing 787, ont un niveau de sécurité plus élevé. Mais tant que ces modèles un peu plus âgés sont en circulation, un risque demeure. «Surtout qu'il n'existe aucun expert en cybersécurité dans les équipes d'entretien» des grandes lignes aériennes, résume M. Hickey.


8- Alphabet investit 70M$ dans la fin des labels musicaux. Les grandes étiquettes musicales sont-elles dépassées? Les artistes n'ont plus besoin d'elles pour vendre leur musique aux consommateurs, maintenant que les services numériques existent pour faire le pont. Voyant que les nouveaux outils pour rejoindre son public sont dans les mains de sociétés technologiques, et non plus des studios et des labels, un ex-dirigeant d'un de ces groupes musicaux a reçu 70 millions $US de la part d'Alphabet (la société-mère de Google) afin de lancer UnitedMasters. L'agence promet de distribuer la musique des artistes associés sur toutes les plateformes numériques de l'heure, incluant Spotify, YouTube et Soundcloud, et partagera les redevances avec eux, mais leur laissera tous les droits sur leurs chansons. UnitedMaster fournira en prime les outils d'analytique et de marketing permettant aux artistes de mieux cibler leur public. «Nous désirons amplifier le message des artistes dans le numérique. Mieux comprendre qui sont les fans, et savoir comment élargir son auditoire, sont une première étape pour nous», résume le directeur produit d'UnitedMasters, Jack Krawczyk, sur Medium. D'autres outils, comme un moyen de gérer de lucratifs partenariats commerciaux, seraient également dans les plans.


9- Avec le lounge de ses nouveaux Superchargers, Tesla se prend-elle pour un Couche-Tard de luxe? Les stations de recharge que Tesla a installées un peu partout en Amérique du Nord permettent déjà de faire le plein rapidement quand la pile de sa voiture électrique est à plat. Une nouvelle station tout juste ouverte en Californie indique une nouvelle ambition pour l'entreprise d'Elon Musk : les conducteurs aussi pourront faire le plein d'énergie, constate Techcrunch. De quoi donner des idées à Alain Bouchard, fondateur d'Alimentation Couche-Tard? Peut-être. Située à Kettleman City, la nouvelle station a droit à un lounge complet, comme ceux que les voyageurs réguliers visitent dans les aéroports en attendant leur vol. Au programme: nourriture, breuvages maison, fauteuils, WiFi gratuit, une zone pour les enfants et un parc pour animaux domestiques. De leur côté, les chargeurs rapides sont alimentés par des batteries Powerpack elles-mêmes rechargées par des capteurs solaires installés dans le stationnement. C'est la classe!


Tesla


Tesla


10- Brassez votre propre bière maison sans souci grâce à cette machine tout-en-un. La popularité des bières artisanales et la possibilité de brasser sa propre bière à la maison ont mené à un phénomène nouveau mais grandissant : celui des machines à bière automatisées. HOPii est la plus récente en lice. À partir d'une bouteille de moût fait préalablement chez HOPii, puis de levure, et des autres ingrédients permettant de finir la recette, on en tire une bière en fût qu'on promet évidemment parfaite. À voir :




Sources: Avionics, Business Insider, communiqués, Fast Company, Les Affaires, Medium, Techcrunch, The Globe & Mail, Youtube.



Vous aimez les 10 choses? Suivez-nous sur Twitter pour en avoir plus:







NDLR: L'article des «10 Choses à savoir» reste un exercice de revue de presse. Les avis et opinions qui y sont rapportés ne reflètent pas nécessairement ceux et celles de la rédaction de Les Affaires.



 

À suivre dans cette section


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

10 choses à savoir cette fin de semaine

17/11/2018 | Alain McKenna

Les écoliers montréalais pourront continuer à coder, des sacs de croustilles compostables...

10 choses à savoir vendredi

16/11/2018 | Alain McKenna

Désertées, ces prisons deviennent des hôtels, bannir le plastique, ça tue, 23 000$ pour marier un hologramme!

À la une

L'Action de grâce arrive tôt en Bourse

BLOGUE. Les investisseurs en mal de bonne nouvelles ont eu droit à une véritable superfecta pour terminer la semaine.

La guerre en Asie est-elle inévitable?

17/11/2018 | François Normand

ANALYSE - Les similitudes entre l'Europe en 1914 et l'Asie de l'Est en 2018 sont troublantes. Voici pourquoi.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

17/11/2018 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.