Un concurrent de Communauto veut se stationner à Montréal

Publié le 21/02/2013 à 16:37, mis à jour le 11/10/2013 à 21:01

Un concurrent de Communauto veut se stationner à Montréal

Publié le 21/02/2013 à 16:37, mis à jour le 11/10/2013 à 21:01

Par Stéphane Rolland

Photo:Bloomberg

PRIMEUR. Un concurrent de Communauto veut s’implanter à Montréal. Car2Go Canada a entamé des démarches auprès de la Ville afin d’implanter ses activités dans la métropole québécoise, a appris LesAffaires.com.


La filiale du constructeur automobile allemand Daimler fait du lobbying auprès de la ville de Montréal. L’entreprise d’autopartage veut obtenir des permis de stationnement pour ses véhicules, peut-on lire dans son inscription au registre des lobbyistes. L’enregistrement sera actif jusqu’en novembre.


PLUS: La dernière bouchée d'Avis Budget pourrait servir à Communauto


Car2Go est né en Allemagne en 2008. Elle est présente dans une vingtaine de villes en Europe et en Amérique du Nord. C'est à Vancouver qu'elle a fait ses premiers pas au Canada au printemps 2011. Elle est présente à Calgary et À Toronto.


Le « libre-service » de Car2Go diffère un peu de celui d’« autopartage » de Communauto. Le concept de l’entreprise allemande ressemble à celui du Bixi (bicyclettes libre-service à Montréal). L’utilisateur peut emprunter les automobiles sans réservation et sans obligation de les rapporter au même endroit.


Simultanément à l’arrivée de Car2Go à Vancouver, Communauto avait annoncé son intention de lancer un projet libre-service à Montréal. Près de 400 automobiles devaient être déployées à cette fin d’ici le printemps 2012. Le projet ne s’est pas encore concrétisé.


C’est Simon-Pierre Diamond, de Hill+Knowlton Stratégies, qui est responsable du mandat de lobbying. Élu lors de la vague adéquiste de 2007, M. Diamond est connu pour avoir été le plus jeune député élu à l’Assemblée nationale (record battu par Léo Bureau-Blouin, le militant étudiant devenu député du Parti québécois). Son changement d’allégeance au Parti libéral du Québec a aussi fait la manchette en 2010. La firme de communication et d’affaires publiques recevra entre 10 000 $ et 50 000 $ pour ses services.


M. Diamond et les relations médias de Car2Go n’étaient pas disponibles pour commentaires immédiats.

Sur le même sujet

Quand assemblage rime avec innovation

Édition du 15 Novembre 2014 | Marc Bouchard

Les grands constructeurs possèdent des dizaines d'usines partout dans le monde. La production mondiale avoisine les 88 ...

Simuler pour mieux comprendre

Édition du 15 Novembre 2014 | Marc Bouchard

La simulation est un exercice bien connu dans l'aviation. En fait, les heures passées sur un simulateur sont non ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Québec met fin à la gratuité des services de procréation assistée

L'accès gratuit et illimité au programme de procréation assistée sera bientôt chose du passé.

L'or et la Suisse

BLOGUE. En 1999, la Suisse décidait de délaisser la couverture-or à la suite d'un référendum gagnant. La décision pourrait être renversée le 30 novembre prochain.

Ottawa nage dans les surplus

Le gouvernement fédéral a affiché un excédent de 400M$ en septembre, par rapport à une perte de 3,8G$ il y a un an.