Un concurrent de Communauto veut se stationner à Montréal

Publié le 21/02/2013 à 16:37, mis à jour le 11/10/2013 à 21:01

Un concurrent de Communauto veut se stationner à Montréal

Publié le 21/02/2013 à 16:37, mis à jour le 11/10/2013 à 21:01

Par Stéphane Rolland

Photo:Bloomberg

PRIMEUR. Un concurrent de Communauto veut s’implanter à Montréal. Car2Go Canada a entamé des démarches auprès de la Ville afin d’implanter ses activités dans la métropole québécoise, a appris LesAffaires.com.


La filiale du constructeur automobile allemand Daimler fait du lobbying auprès de la ville de Montréal. L’entreprise d’autopartage veut obtenir des permis de stationnement pour ses véhicules, peut-on lire dans son inscription au registre des lobbyistes. L’enregistrement sera actif jusqu’en novembre.


PLUS: La dernière bouchée d'Avis Budget pourrait servir à Communauto


Car2Go est né en Allemagne en 2008. Elle est présente dans une vingtaine de villes en Europe et en Amérique du Nord. C'est à Vancouver qu'elle a fait ses premiers pas au Canada au printemps 2011. Elle est présente à Calgary et À Toronto.


Le « libre-service » de Car2Go diffère un peu de celui d’« autopartage » de Communauto. Le concept de l’entreprise allemande ressemble à celui du Bixi (bicyclettes libre-service à Montréal). L’utilisateur peut emprunter les automobiles sans réservation et sans obligation de les rapporter au même endroit.


Simultanément à l’arrivée de Car2Go à Vancouver, Communauto avait annoncé son intention de lancer un projet libre-service à Montréal. Près de 400 automobiles devaient être déployées à cette fin d’ici le printemps 2012. Le projet ne s’est pas encore concrétisé.


C’est Simon-Pierre Diamond, de Hill+Knowlton Stratégies, qui est responsable du mandat de lobbying. Élu lors de la vague adéquiste de 2007, M. Diamond est connu pour avoir été le plus jeune député élu à l’Assemblée nationale (record battu par Léo Bureau-Blouin, le militant étudiant devenu député du Parti québécois). Son changement d’allégeance au Parti libéral du Québec a aussi fait la manchette en 2010. La firme de communication et d’affaires publiques recevra entre 10 000 $ et 50 000 $ pour ses services.


M. Diamond et les relations médias de Car2Go n’étaient pas disponibles pour commentaires immédiats.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

«Nous continuons de croire à l'avenir de General Motors au Canada» - Stephen K. Carlisle, pdg de GM Canada

Édition du 14 Février 2015 | Benoît Charette

Une année en dents de scie pour le géant qui a fait face à un nombre record de 80 rappels pour une seule année, ...

«Le risque calculé fait partie intégrante de notre stratégie» - Dianne Craig, pdg de Ford du Canada

Édition du 14 Février 2015 | Benoît Charette

L'atmosphère est au beau fixe chez Ford du Canada, qui vient de remporter pour une 5e année consécutive le titre du ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

10 choses à savoir jeudi

Il y a 48 minutes | Gaële Fontaine et Yannick Clérouin

L'emploi n'a jamais été d'aussi faible qualité, Lehman n'existe plus mais verse des primes, Branson partage sa richesse.

Déficit zéro: il faut le reporter, disent 3 économistes

04/03/2015 | François Pouliot

BLOGUE. Le déficit zéro pourrait être reporté de trois ans, avance même un économiste. Est-ce la bonne solution?

Le marché de l'emploi n’a pas été aussi mauvais depuis longtemps, selon la CIBC

Il y a 7 minutes | lesaffaires.com

Les conditions de travail des Canadiens se dégradent à un creux historique.