Finies les piles au lithium-ion?


Édition du 05 Mars 2016

Finies les piles au lithium-ion?


Édition du 05 Mars 2016

Par Martin Jolicoeur

[Photo : Bloomberg]

L’industrie aérienne n’hésite plus à montrer du doigt les piles au lithium-ion rechargeables comme responsables d’un nombre croissant d’incidents aériens mortels.


À lire aussi:
Transport aérien : de nouveaux défis et les moyens d'y faire face


Ces batteries, appréciées pour leur grande capacité électrique, sont devenues des pièces maîtresses de nombreux produits, des téléphones intelligents aux ordinateurs portables, en passant par les jouets électroniques et les voitures électriques. Et ce ne serait encore que le début : on s’attend à une croissance de leur utilisation de 20 % par année pour les 10 à 15 prochaines années. Panasonic, Samsung Electronics et LG Electronics figurent parmi les plus grands manufacturiers de ces piles rechargeables au lithium.


Le hic est que ces piles ont été reconnues comme principales responsables d’importants incidents survenus pendant leur transport aérien, explique Dave Brennan, directeur adjoint, sûreté et standard, de l’IATA : incendies, écrasements, entraînant jusqu’à la mort de passagers et de membres d’équipage.


Des experts croient que le transport de lots de ces batteries ait pu jouer un rôle dans la disparition du Boeing 777 du vol MH370 de Malaysia Airlines, disparu en mars 2014 entre Kuala Lumpur et Beijing. En plus des 239 passagers et membres de l’équipage, cet appareil transportait aussi 2 450 kilos de batteries au lithium-ion et chargeurs, d’après les autorités malaisiennes (des lots de marchandises sont souvent embarqués à bord de vols de passagers).


En septembre 2010, un avion de transport de marchandises exploité par UPS avec 81 000 exemplaires de ces mêmes batteries a pris feu et s’est écrasé peu après son départ de Dubaï, tuant ses deux membres d’équipage. En juillet 2011, l’équipage d’un avion-cargo d’Asiana Airlines a connu le même sort à la suite d’un incendie qui a précipité l’appareil dans la mer de Chine orientale.


Sous la pression, l’OACI a interdit le transport de cargaisons de piles au lithium-ion dans les soutes des avions de passagers. L’interdiction entrera en vigueur le 1er avril prochain et devrait être maintenue jusqu’en 2018, année prévue de l’introduction d’emballages de piles plus résistants. Mais à long terme, plusieurs croient que les industries utilisatrices de ces piles sont mûres pour le développement d’une autre technologie moins risquée.


À lire aussi:
Transport aérien : de nouveaux défis et les moyens d'y faire face


Suivez Martin Jolicoeur sur Twitter @JolicoeurNews


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Le transport aérien s'engage à limiter ses émissions carbone

06/10/2016 | AFP

Le transport aérien a adopté jeudi un mécanisme de limitation des émissions carbone.

Transport aérien : de nouveaux défis et les moyens d'y faire face

Édition du 05 Mars 2016 | Martin Jolicoeur

Les temps changent. Et comme toute autre industrie, le secteur du transport aérien n'a d'autre choix que de s'adapter. ...

À la une

Investissement Québec doit prendre plus de risques, dit Fitzgibbon

19/02/2019 | François Normand

«Il y a une carence dans la chaîne de capitaux avec le capital de démarrage», affirme le ministre de l'Économie.

Ce qu'il faut retenir de la performance de Walmart Canada

La hausse de 1,1% des ventes comparables au 4e trimestre est bien pâle par rapport au bond de 4,2% aux États-Unis.

Walmart surprend au quatrième trimestre, l'action bondit

19/02/2019 | AFP

Walmart a annoncé mardi des résultats trimestriels meilleurs que prévu, et le titre grimpait de près de 4% à New York.