Des relations de plus en plus personnalisées avec les clients


Édition du 15 Août 2015

S'ils veulent rester en affaires, les concessionnaires automobiles n'ont pas le choix. Ils doivent revoir leur modèle de service à la clientèle. Et la pression ne vient pas que des clients. Elle vient d'en haut : des constructeurs.
À lire aussi:Des nouveautés pour la rentréeMoins ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Uni-Sélect déçoit encore, l'action plonge de 20%

Le distributeur de pièces automobiles teste la patience de ses actionnaires qui espèrent encore une mise aux enchères.

Les prêts automobiles ne sont pas les prochains «subprimes»

Mis à jour le 18/02/2019 | Dominique Beauchamp

La hausse des prêts automobiles défaillants inquiète, mais il ne faut pas y voir la prochaine crise.

À la une

CDPQ : des enjeux de gouvernance font ombrage aux bons résultats

Les déboires de la filiale Otéra Capital ouvrent la voie à une réflexion plus large.

Michael Sabia à la défense de SNC-Lavalin

« C’est important de comprendre l’ampleur du changement qu’il y a eu dans cette société», rappelle-t-il.

La Caisse échappe aux pertes

La Caisse a affiché un rendement de 4,2% en 2018, malgré une année difficile sur les marchés boursiers mondiaux.