Sans fil : Public Mobile arrive à Montréal

Publié le 18/03/2010 à 12:34

Sans fil : Public Mobile arrive à Montréal

Publié le 18/03/2010 à 12:34

Par La Presse Canadienne

Public Mobile, un nouveau joueur dans le domaine du sans fil, amorcera ses activités à la mi-mai dans les marchés de Montréal et de Toronto.


L'entreprise, qui a annoncé l'ouverture de 10 magasins à Montréal et 15 magasins à Toronto, entend offrir un service d'appels et de textos illimités pour 40 $ par mois.


Les clients peuvent maintenant acheter leur téléphone qu'ils pourront activer au moment de la mise en service du réseau.


Alek Krstajic, chef de la direction de Public Mobile, s'attend à doubler le nombre de magasins d'ici la mi-mai.


Public Mobile est l'un des nouveaux venus dans le marché du sans fil, qui est actuellement dominé par Rogers, Bell et Telus.


Une nouvelle entreprise, Wind Mobile, qui a été lancée en décembre, n'aurait réussi à attirer que 30 000 abonnés jusqu'à maintenant.


Public Mobile entend pour sa part attirer les Canadiens qui ne possèdent pas encore de téléphone cellulaire.


 


image

Objectif Nord

Mardi 26 septembre


image

Contrats publics

Mercredi 11 octobre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

E-Commerce

Mardi 30 janvier

À la une

«C'est une des choses qui tuent les studios de jeux vidéo»

25/09/2017 | Denis Lalonde

Voici la réalité des studios indépendants, ou indies, dans le jargon de l'industrie...

Sans le savoir, ce PDG québécois vient de se lancer un ultimatum

Édition du 16 Septembre 2017 | Yannick Clérouin

CHRONIQUE. J'ai une suggestion pour le patron de ProMetic, qui juge son entreprise sous-évaluée...

Le Québec, terreau fertile pour un leader populiste?

25/09/2017 | Olivier Schmouker

Aujourd'hui, 2 Québécois sur 3 se disent prêts à voter pour un leader populiste, selon un sondage Crop-Cogeco.