La cyberguerre fait rage au Proche-Orient

Publié le 19/10/2012 à 06:41, mis à jour le 18/10/2013 à 14:47

La cyberguerre fait rage au Proche-Orient

Publié le 19/10/2012 à 06:41, mis à jour le 18/10/2013 à 14:47

Par AFP

Un virus informatique a causé de lourds dégats chez Saudi Aramco, première pétrolière mondiale. Photo: Bloomberg

La cyberguerre fait rage au Proche-Orient où compagnies pétrolières et gazières sont visées par des attaques massives sur leurs ordinateurs et un nouveau virus a été découvert cette semaine.


Les Etats-Unis et Israël, largement soupçonnés d'être à l'origine des toutes premières destructions de matériel par un virus informatique, en Iran, s'inquiètent désormais des capacités de riposte de leurs adversaires.


«Les efforts visant à mener des cyberattaques contre les systèmes informatiques israéliens se sont multipliés», a déclaré dimanche le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.


Le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta a fait allusion pour la première fois le 11 octobre au virus Shamoon, responsable selon lui de «l'attaque la plus destructrice jamais lancée dans le secteur privé».


30 000 ordinateurs détruits


Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Cliffs met sa menace à exécution et ferme sa mine du lac Bloom, près de Fermont

Cliffs Natural Resources ferme sa mine de fer du lac Bloom, près de Fermont, où travaillent plus de 500 personnes.

L'OPEP est-elle toujours pertinente ?

16:07 | Jean Gagnon

Les milieux financiers se questionnent sur la capacité de l'OPEP à équilibrer l’offre et la demande mondiale de pétrole.

Le lien entre les prix de l'immobilier et de l'essence

BLOGUE. La comparaison entre les prix des résidences unifamiliales et de l'essence est frappante.