«Toutes les options seront considérées» chez SNC-Lavalin

Publié le 01/10/2012 à 10:21, mis à jour le 01/10/2012 à 11:21

«Toutes les options seront considérées» chez SNC-Lavalin

Publié le 01/10/2012 à 10:21, mis à jour le 01/10/2012 à 11:21

Par Mathieu Lavallée

[Photo : LesAffaires.com]

Vente d’actifs ou vente de l’entreprise, essaimage, déménagement du siège social… Toutes les options sont sur la table pour redresser SNC-Lavalin et générer de la croissance, a confié son nouveau président et chef de la direction Robert G. Card ce lundi.


« Ce n’est jamais approprié d’exclure à l’avance des options », a affirmé M. Card lorsque questionné sur les rumeurs entourant de possibles transactions pour SNC-Lavalin. Il s’agissait de sa première téléconférence avec les analystes financiers et les journalistes. M. Card, nommé à la tête de l’entreprise au mois d’août, entre en fonction aujourd’hui même.


À son avis, il y a beaucoup de choses à considérer avant de prendre quelque décision que ce soit, en consultant à la fois les membres de l’entreprise et les clients. « Nous allons attendre et nous verrons », a souligné celui qui veut d’abord mieux connaître l’entreprise.


Plus tôt pendant la conférence, M. Card a indiqué que « toutes les options seront considérées afin de générer de la valeur pour les actionnaires et de la croissance pour les employés ». Il a avoué du même coup que le secteur est en consolidation et qu’il y a beaucoup de fusions et acquisitions en ce moment.


Page suivante : première journée mouvementée


PLUS :


Qu'est-ce qui attend le nouveau PDG de SNC-Lavalin?


SNC-Lavalin a son nouveau président


SNC-Lavalin: les analystes voient d'un bon oeil l'arrivée d'un Américain


SNC-Lavalin: l'entorse au bilinguisme pour le nouveau patron


Sur le même sujet

Construction : les coûts mieux contrôlés au Québec que dans le reste du Canada

01/10/2014 | Marc Gosselin

Le Québec a mieux contrôlé l'inflation que le Canada au cours de la dernière décennie.

Excavations Payette poursuit Hexagone pour le forcer à vendre ses actifs

30/09/2014

Elle soutient avoir un contrat pour l'achat des actifs du Groupe Hexagone, vendus au Groupe TCI.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

La baisse des crédits d'impôt «dérange» le grand patron de Bombardier

13:58

Même s'il ne brandit pas la menace de délocaliser certaines activités, le président et chef ...

Stephen Harper annoncera des baisses d'impôt pour «toutes les familles»

Le premier ministre Stephen Harper annoncera jeudi après-midi des baisses d'impôt pour l'ensemble des ...

Comment une PME montréalaise a conquis 250 millions de Chinois

Le partenariat entre Azzimov, une PME du Plateau Mont-Royal, et Jiangsu Telecom, une filiale du géant China ...