«Toutes les options seront considérées» chez SNC-Lavalin

Publié le 01/10/2012 à 10:21, mis à jour le 01/10/2012 à 11:21

«Toutes les options seront considérées» chez SNC-Lavalin

Publié le 01/10/2012 à 10:21, mis à jour le 01/10/2012 à 11:21

Par Mathieu Lavallée

[Photo : LesAffaires.com]

Vente d’actifs ou vente de l’entreprise, essaimage, déménagement du siège social… Toutes les options sont sur la table pour redresser SNC-Lavalin et générer de la croissance, a confié son nouveau président et chef de la direction Robert G. Card ce lundi.


« Ce n’est jamais approprié d’exclure à l’avance des options », a affirmé M. Card lorsque questionné sur les rumeurs entourant de possibles transactions pour SNC-Lavalin. Il s’agissait de sa première téléconférence avec les analystes financiers et les journalistes. M. Card, nommé à la tête de l’entreprise au mois d’août, entre en fonction aujourd’hui même.


À son avis, il y a beaucoup de choses à considérer avant de prendre quelque décision que ce soit, en consultant à la fois les membres de l’entreprise et les clients. « Nous allons attendre et nous verrons », a souligné celui qui veut d’abord mieux connaître l’entreprise.


Plus tôt pendant la conférence, M. Card a indiqué que « toutes les options seront considérées afin de générer de la valeur pour les actionnaires et de la croissance pour les employés ». Il a avoué du même coup que le secteur est en consolidation et qu’il y a beaucoup de fusions et acquisitions en ce moment.


Page suivante : première journée mouvementée


PLUS :


Qu'est-ce qui attend le nouveau PDG de SNC-Lavalin?


SNC-Lavalin a son nouveau président


SNC-Lavalin: les analystes voient d'un bon oeil l'arrivée d'un Américain


SNC-Lavalin: l'entorse au bilinguisme pour le nouveau patron


À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Construction : les coûts mieux contrôlés au Québec que dans le reste du Canada

01/10/2014 | Marc Gosselin

Le Québec a mieux contrôlé l'inflation que le Canada au cours de la dernière décennie.

Excavations Payette poursuit Hexagone pour le forcer à vendre ses actifs

30/09/2014

Elle soutient avoir un contrat pour l'achat des actifs du Groupe Hexagone, vendus au Groupe TCI.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Procter & Gamble, ou ce qu'il faut éviter de faire de son portefeuille

24/10/2014 | Philippe Leblanc

BLOGUE. Hier matin, le géant Procter & Gamble a annoncé qu’il comptait se séparer de sa ...

Les marchés doivent-ils craindre l'Ebola?

24/10/2014 | Pierre Czyzowicz

BLOGUE. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus importante depuis la découverte du virus en 1976. Au-delà de la tragédie humaine, quels sont les impacts financiers et économiques?

La marche est haute pour les Québécoises BRP et Uni-Sélect

Face à leurs rivales Polaris et O'Reilly, la marche est vraiment haute pour BRP et Uni-Sélect.