La Sûreté du Québec impose des compressions à sa division des crimes économiques

Publié le 15/11/2012 à 15:00

La Sûreté du Québec impose des compressions à sa division des crimes économiques

Publié le 15/11/2012 à 15:00

Par La Presse Canadienne

Alors que la population se préoccupe de plus en plus des cas de fraude, la Sûreté du Québec (SQ) impose des compressions budgétaires à sa division des crimes économiques.


Depuis quelques jours, les policiers de cette division ne peuvent plus effectuer de temps supplémentaire, sauf pour de rares exceptions. Comme la plupart des enquêteurs travaillaient régulièrement au-delà de leurs heures normales, les dossiers prennent du retard, a confié une source bien informée à La Presse Canadienne sous le couvert de l'anonymat.


Des coupes viennent également d'être décrétées en ce qui a trait aux dépenses de formation, de déplacements et de repas. Seules les demandes jugées essentielles sont désormais autorisées.


Une porte-parole de la SQ, Christine Coulombe, a confirmé jeudi qu'en raison du "contexte économique" actuel, "des choix budgétaires ont dû être faits". Le corps policier "révise ses façons de faire" et cherche à "faire mieux à coûts moindres", sans toutefois nuire aux services à la population et aux enquêtes, a-t-elle assuré.


La division des crimes économiques enquête notamment sur des affaires de fraude, d'abus de confiance, de télémarketing frauduleux et d'usurpation d'identité à des fins de détournement de fonds.


Pour l'instant, l'Unité permanente anticorruption, qui regroupe des membres de plusieurs corps policiers, et l'escouade Marteau, une entité de la SQ qui cible l'industrie de la construction, ne seraient pas touchées par les compressions budgétaires.


image

eCommerce B2B

Mardi 29 mai


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

SNC-Lavalin règle deux actions collectives pour 110 M$

22/05/2018 | Julien Arsenault, PC

Les réclamations totalisaient près de 1,25 milliard $. Le règlement annoncé ce mardi correspond aux attentes du marché.

Valeant débourse 96 M$US pour régler l'affaire Allergan

29/12/2017 | LesAffaires.com et AFP

Le groupe pharma canadien et Pershing Square verseront ensemble 290 M$ après la tentative de prise contrôle avortée.

À la une

Comment le néolibéralisme a nourri le populisme

ANALYSE - Cette idéologie a favorisé la croissance des inégalités à l'origine de la montée du populisme en Occident.

C2 Montréal: pas de Snoop Dogg pour moi. Je préfère les huîtres

25/05/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. Fabriquer du béton et du plastique à partir de coquilles d'huîtres? Ces jeunes Françaises y sont arrivé.

Bourse: la tête en vacances, les pros font fi de deux bonnes nouvelles

BLOGUE. Partis pour le long week-end, les pros n'ont pas réagi à la baisse bénéfique du pétrole et des taux.