Une enquête sur des pratiques commerciales d'Amex est lancée

Publié le 05/09/2018 à 16:23

Une enquête sur des pratiques commerciales d'Amex est lancée

Publié le 05/09/2018 à 16:23

Par AFP

[Photo: 123rf]

Les autorités américaines ont lancé une enquête sur les pratiques commerciales de l'émetteur de cartes bancaires American Express (Amex), soupçonné d'avoir gonflé les taux de change appliqués à des entreprises clientes, a indiqué mercredi à l'AFP une source proche du dossier.


Ces informations ont affecté le titre en fin de séance à Wall Street, où il a terminé en baisse de 1,24%.


L'enquête, conduite par la Police fédérale (FBI) sous la houlette du département de la Justice, est encore au stade préliminaire, a ajouté cette source, confirmant des informations du Wall Street Journal.


Elle se concentre sur les pratiques du département des paiements internationaux d'Amex, selon cette source qui a requis l'anonymat, et fait suite à une enquête du Wall Street Journal en juillet.


Dans cet article, le quotidien des milieux d'affaires américains affirmait que les commerciaux d'Amex attiraient les entreprises, en l'occurrence les PME, en leur proposant des taux de change inférieurs à ceux offerts par les rivaux. Une fois l'entreprise devenue cliente, ils relevaient les taux sans l'en informer.


Ces commerciaux pouvaient parfois aller jusqu'à augmenter leur marge de 3 points par rapport au taux de change.


Cette pratique, encouragée par la culture de la rémunération à la commission, aurait débuté au moins en 2004 et visait à permettre à cette unité d'Amex d'atteindre ses objectifs en termes de hausse des revenus.


Contactée par l'AFP, Amex a indiqué prendre ces allégations «très au sérieux».


«Nous sommes persuadés que nos transactions sur des paiements nécessitant des conversions des devises ont été effectuées et rapportées de façon honnête et transparente, en ligne avec les taux autorisés par nos clients», a déclaré, dans un courriel, Marina Norville, une porte-parole.


Et d'ajouter: «nous avons lancé un examen des comptes mené par une partie tierce pour déterminer si nos principes ont été respectés. Si nous découvrons que ça n'a pas été le cas, nous réglerons les problèmes et prendrons les mesures nécessaires pour s'assurer que ça ne se reproduise plus».


Contacté par l'AFP, le ministère de la Justice n'a pas répondu dans l'immédiat.


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

MasterCard, Visa et Amex réduisent les frais aux marchands

Ils économiseront 100 $ pour chaque tranche de 100 000 $ de ventes réglées par carte de crédit dans leur commerce.

À surveiller: Lumenpulse, Semafo et American Express

Mis à jour le 09/03/2017 | Stéphane Rolland

Que faire avec les titres de Lumenpulse, Semafo et American Express? Voici quelques recommandations.

À la une

Les «turbulences» aux États-Unis sont une occasion pour le Canada, selon Mitch Garber

13/11/2018 | François Normand

Voici le plan de match du président du conseil d'Investir au Canada pour attirer davantage d'investisseurs étrangers.

Bourse: Wall Street termine sur une note négative

Mis à jour le 13/11/2018 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La séance était très hésitante entre la faiblesse du secteur de l’énergie, le repli de grands noms.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

13/11/2018 | LesAffaires.com et AFP

«Les facteurs baissiers sont nombreux.»