Les PCAA aident la Caisse de dépôt à obtenir un rendement de 9,6%

Publié le 27/02/2013 à 10:46, mis à jour le 27/02/2013 à 12:25

Les PCAA aident la Caisse de dépôt à obtenir un rendement de 9,6%

Publié le 27/02/2013 à 10:46, mis à jour le 27/02/2013 à 12:25

Par Stéphane Rolland

Michael Sabia, président et chef de la direction de La Caisse de dépôt et placement du Québec [Photo : LesAffaires.com]

La Caisse de dépôt et placement du Québec a enregistré un rendement de 9,6% en 2012. Grâce à l’aide d’une récupération inattendue sur les papiers commerciaux (PCAA), l’institution surpasse son indice de référence, selon les données dévoilées mercredi.


La Caisse dépasse légèrement son propre indice de référence à 9,3%. Depuis janvier 2009, le rendement est de 9,2%. C’est un peu plus que les 9% de son indice de référence.


L’institution aurait toutefois sous-performée l’indice en 2012 sans l’apport des PCAA, qui lui ont donné bien des maux de tête lors de la crise financière de 2009. La Caisse a récupéré 1,67 G$, toujours en 2012.


Lisez notre texte: Les hôtels, une ombre à la bonne performance de l'immobilier


La Caisse retrouve ainsi environ 80% des sommes investies dans cette catégorie d’actif. Au plus bas, ce ratio était de près de 55%.


Pour 2012, la Caisse se situe dans le troisième quartile des rendements des caisses de retraite canadiennes ayant un actif de plus de 1 G$ recensé par RBC services aux investisseurs. La médiane est de 9,9% pour cet indicateur.


La RRQ


Les sept déposants de la Caisse ont enregistré un rendement d’entre 8,2% et 10,5%, toujours en 2012. Le rendement des déposants n’est pas rendu public, à l’exception de celui de la Régie des rentes du Québec (RRQ).


La RRQ a obtenu le meilleur rendement à 10,5%. L’an dernier, elle avait obtenu le pire rendement à 2,8%. Sur trois ans, le rendement est de 9,1%.


Par actif, la Caisse dépasse légèrement son indice de référence dans ses placements à revenu fixe, mais se trouve légèrement en dessous pour les actions et les placements sensibles à l’inflation (obligations à rendement réel, infrastructure et immobilier).


Déception pour les actions canadiennes

Sur le même sujet

Sabia dénonce l'obsession pour les rendements à court terme

Mis à jour le 26/11/2014 | La Presse Canadienne

L'obsession des rendements à court terme contribue à la volatilité de l'économie mondiale, dénonce Michael Sabia.

Osisko-Virginia: la superfusion qui redonne espoir au Québec

Édition du 22 Novembre 2014 | François Pouliot

BLOGUE. C'était au printemps. Au terme d'une résistance exemplaire, Osisko hissait le drapeau blanc ; le Québec ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

La Bourse du Québec Inc. en voie de déclasser Toronto pour une deuxième année de suite

27/11/2014 | Yannick Clérouin et Rachel Tousignant

La chute des poids lourds pétroliers permet à la Bourse québécoise d’accroître l'écart avec la Bourse de Toronto.

L'OPEP serait-elle en train de tuer Énergie Est?

27/11/2014 | François Pouliot

BLOGUE. Quelle est la plus importante embûche pour Énergie Est? Gabriel Nadeau-Dubois ou l'OPEP?

Les cinq détaillants «wow» du Québec

Édition du 29 Novembre 2014 | Les Affaires

Léger dévoile en exclusivité avec Les Affaires son Indice Wow des chaînes offrant la meilleure expérience de magasinage.