Les courtiers en hypothèques jugent trop sévères les nouvelles règles

Publié le 19/11/2012 à 16:00, mis à jour le 19/11/2012 à 16:04

Les courtiers en hypothèques jugent trop sévères les nouvelles règles

Publié le 19/11/2012 à 16:00, mis à jour le 19/11/2012 à 16:04

Par La Presse Canadienne

[Photo : Bloomberg]

Les courtiers en hypothèques du Canada affirment que les modifications récemment apportées à la réglementation fédérale ont enlevé trop de souffle à un marché immobilier déjà au ralenti et ils aimeraient que les responsables des politiques se penchent sur les besoins de leur secteur.


L'Association canadienne des conseillers hypothécaires accrédités (ACCHA) a indiqué lundi qu'un sondage mené en octobre auprès de 2000 clients, pour le compte de l'organisme, laissait croire que les acheteurs d'une première maison étaient durement touchés par les nouvelles règles.


Will Dunning, économiste en chef de l'ACCHA, a indiqué que le marché de la revente était déjà affecté par le nombre restreint d'acheteurs d'une première maison.


Le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, a affirmé que les nouvelles règles visaient à faire face au problème des résidences vendues au-dessus du prix du marché dans certaines villes et certains segments d'habitations. Il a ajouté que le resserrement de la réglementation réduisait le risque d'endettement exagéré des consommateurs.


Le gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney, a également prévenu que l'endettement personnel des Canadiens s'était hissé à un niveau sans précédent, ce qui représente un risque pour l'économie si jamais les consommateurs ne sont pas en mesure de rembourser leurs dettes lorsque les taux d'intérêt augmenteront.

Sur le même sujet

Comment le marché du travail se porte-t-il vraiment?

29/08/2014 | Florent Francoeur

Un marché de l’emploi en santé est souvent l’indice d’une économie en ...

États-Unis: baisse surprise des dépenses des consommateurs

29/08/2014

Il s'agit du premier recul depuis janvier, au moment où l'économie américaine était grippée par l'hiver rigoureux.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Gates dans le train gagnant, mais pas Buffett

En misant sur le CN, Bill Gates s’est enrichi de 1,8 G$ en 2014.

Révision des programmes: Martin Coiteux demande l'avis des citoyens

16:15

Alors qu'il s'apprête à revoir la pertinence de l'ensemble des services gouvernementaux, le gouvernement ...

Fermeture de l'usine Laurentide de Produits Forestiers Résolu de Shawinigan

16:34

L'usine Laurentide de Produits forestiers Résolu située à Shawinigan, fermera ses portes et fera 275 mises à pied.