Les banques canadiennes défieront encore la gravité

Publié le 26/11/2012 à 10:51

Les banques canadiennes défieront encore la gravité

Publié le 26/11/2012 à 10:51

Par Stéphane Rolland

Photo:Bloomberg

Les profits des banques canadiennes devraient encore défier la gravité lorsqu’elles dévoileront leurs résultats du quatrième trimestre (terminé le 31 octobre). Les analystes anticipent une croissance de 17 % des bénéfices, malgré une économie mondiale au ralenti et l’endettement record des ménages canadiens.


Ces prévisions peuvent surprendre tandis que l’économie mondiale a connu des faiblesses en Chine, en Europe et chez nos voisins du sud.


Au Canada, c’est l’endettement des ménages, une importante source de revenus pour les banques, qui inquiète. À 162 % des revenus disponibles, selon les données récemment révisées par Statistique Canada, de nombreuses voix se demandent si l’élastique n’est pas trop étiré. Les marges d’intérêt des banques sont sous pression tandis qu’elles luttent pour séduire un bassin plus modeste d’emprunteurs.


Les banques devraient cependant profiter de revenus plus élevés pour le courtage et les frais de consultations, selon Sumit Malhotra, analyste de Macquarie Capital Markets. « Malgré la multiplication des vents contraires, les banques canadiennes sont en voie de terminer leur exercice 2012 avec une solide performance. »


Les analystes anticipent toujours un ralentissement à court moyen terme. Après une croissance des profits à deux décimales, la progression serait de 4 % en 2013 et de 6 % en 2014, selon les prévisions de Philippe Hardy, de RBC Marchés des capitaux.

Sur le même sujet

Portez attention aux détails dans le calcul du retour sur l'équité

La direction d'une entreprise jouit d'une certaine lattitude pour calculer son rendement sur l'équité!

Courtage Direct Banque Nationale lance un portefeuille automatique de FNB

04/10/2014 | Stéphane Rolland

Le service InvestCube vise les investisseurs à long terme qui veulent limiter les heures qu'ils consacrent à l'analyse.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Bombardier: on verra mieux en 2016

30/10/2014 | François Pouliot

BLOGUE. Meilleurs résultats que prévu, chez Bombardier. Décollage en vue?

L'or dégringole à son plus bas en plus de quatre ans

Il y a 37 minutes

Les investisseurs délaissent le métal précieux devenu plus coûteux avec la hausse du dollar américain, entre autres.

Sun Life: recruter pour mieux saisir les occasions d'affaires propres au Québec

30/10/2014 | Stéphane Rolland

Le nouveau président québécois de l'assureur croit que de nouveaux talents l'aideront à cibler les occasions d’affaires.