La RBC abandonne les dates d'expiration sur les cartes cadeaux Visa

Publié le 21/11/2012 à 09:42

La RBC abandonne les dates d'expiration sur les cartes cadeaux Visa

Publié le 21/11/2012 à 09:42

Par La Presse Canadienne

[Photo : Bloomberg]

La plus importante banque du Canada abandonne les dates d'expiration et la plupart des frais qui s'appliquaient à ses cartes-cadeaux Visa.


La Banque Royale du Canada (TSX:RY) a pris cette décision quatre semaine après l'annonce, par le ministre fédéral des Finances Jim Flaherty, de réformes à l'intention du secteur des cartes-cadeaux.


RBC a expliqué que des frais uniques de 3,95 $ continueront à s'appliquer pour émettre la carte, mais que l'argent qui y est porté demeurera disponible en tout temps.


RBC a ajouté que ses cartes continueront à afficher une date d'expiration, mais qu'une nouvelle carte pourra être obtenue sans frais si des fonds ont été inutilisés après cette date.


M. Flaherty a déclaré le mois dernier que le gouvernement est d'avis qu'il n'est pas approprié pour les consommateurs de perdre de l'argent si tous les fonds portés à la carte n'ont pas été dépensés avant la date d'expiration.


Il a indiqué que le gouvernement souhaite que les conditions d'utilisation de ces cartes soient énoncées plus clairement.

Sur le même sujet

Banques: la Royale pour sa stature, la BMO pour sa croissance américaine et la TD en punition

Édition du 13 Décembre 2014 | Dominique Beauchamp

La croissance des banques ralentit, avant même que l'activité immobilière n'ait basculé. Et que dire de la chute ...

À surveiller: Tupperware, Banque Royale et Intact

04/12/2014 | François Pouliot

Que faire avec les titres de Tupperware, Banque Royale et Intact? Voici quelques recommandations d’analystes ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Hausse des tarifs des CPE: pas de solutions fiscales miracles, mais ...

20/12/2014 | Stéphane Rolland

Voici quelques solutions fiscales pour atténuer l’impact de la hausse des frais de garde décrétée par Québec.

Poutine joue à la roulette russe

20/12/2014 | François Normand

ANALYSE. La politique étrangère de Vladimir Poutine risque de plonger la Russie dans une longue crise économique.

Donner, ça se calcule

Édition de Novembre 2014 | Dominique Froment

Les dons spontanés, c'est bon pour le moral, mais ce n'est pas la meilleure façon de soutenir une ...