Desjardins Sécurité financière améliore son bénéfice au 3e trimestre

Publié le 21/11/2012 à 09:26

Desjardins Sécurité financière améliore son bénéfice au 3e trimestre

Publié le 21/11/2012 à 09:26

Par La Presse Canadienne

[Photo : Benjamin Nantel]

Le résultat net de Desjardins Sécurité financière s'est établi à 73,5 millions $ au troisième trimestre comparativement à 42,1 millions $ pour le même trimestre en 2011, une hausse de 74,7 pour cent.


Les ventes d'assurance atteignent un niveau semblable à celui d'il y a un an puisqu'elles totalisent 113,2 millions $ comparativement à 112,4 millions $ au troisième trimestre de 2011,


Du côté de l'épargne, les ventes totales s'élèvent à 380,6 millions $ par rapport à 307,6 millions $ pour la période correspondante en 2011, une augmentation de 23,7 pour cent. La volatilité des marchés et la bonne expérience en assurance et en épargne pour les particuliers expliquent principalement la variation du troisième trimestre de 2012 comparativement au même trimestre en 2011.


Desjardins Sécurité financière est une filiale du Mouvement des caisses Desjardins. Spécialisée en assurance vie, en assurance santé et en épargne-retraite, tant individuelles que collectives, Desjardins Sécurité financière emploie plus de 3 600 personnes. Elle gère et administre un actif de 34,9 milliards $. La compagnie a des bureaux dans plusieurs villes du pays dont Vancouver, Calgary, Winnipeg, Toronto, Ottawa, Montréal, Québec, Lévis, Halifax et St. John's.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

L'immobilier et ses rendements infinis

22/08/2014 | Yvan Cournoyer

BLOGUE. Comment financer avec créativité vos acquisitions à 100%.

Surprenants bénéfices

25/02/2014 | Bernard Mooney

BLOGUE. Les bénéfices du S&P 500 sont au rendez-vous depuis quatre ans

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Procter & Gamble, ou ce qu'il faut éviter de faire de son portefeuille

24/10/2014 | Philippe Leblanc

BLOGUE. Hier matin, le géant Procter & Gamble a annoncé qu’il comptait se séparer de sa ...

Les marchés doivent-ils craindre l'Ebola?

24/10/2014 | Pierre Czyzowicz

BLOGUE. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus importante depuis la découverte du virus en 1976. Au-delà de la tragédie humaine, quels sont les impacts financiers et économiques?

La marche est haute pour les Québécoises BRP et Uni-Sélect

Face à leurs rivales Polaris et O'Reilly, la marche est vraiment haute pour BRP et Uni-Sélect.