Comment la Laurentienne entend se démarquer


Édition du 14 Octobre 2017

Huitième au pays, la Banque Laurentienne refuse de concéder la victoire aux plus grandes institutions financières canadiennes. La banque régionale montréalaise «ne gagnait pas au Québec», mais elle s'est dotée d'un plan pour renverser la vapeur, ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Perspectives négatives pour la Banque Laurentienne

L'agence de notation DBRS sert un avertissement à la banque qui pourrait racheter jusqu'à 304 M$ de prêts hypothécaires.

Banques: à quoi s'attendre pour finir l'année?

Le 4e trimestre s'annonce fort respectable, mais après un gain de 10% les banques doivent mériter leur évaluation.

À la une

Bourse: une séquence haussière historique

Le S&P 500 vient d'atteindre un nouveau jalon spectaculaire.

À surveiller: Uni-Sélect, Rogers et Banque CIBC

Que faire avec les titres d'Uni-Sélect, Rogers et Banque CIBC?

L'offre de MTY pour Mikes déçoit, mais une surenchère semble peu probable

MTY n'est pas à l'abri d'une contre-offre, mais le cours d'Imvescor indique que peu y croient.