Bourse de Londres : après Toronto, le Nasdaq ?

Publié le 07/03/2011 à 08:04, mis à jour le 07/03/2011 à 09:15

Bourse de Londres : après Toronto, le Nasdaq ?

Publié le 07/03/2011 à 08:04, mis à jour le 07/03/2011 à 09:15

Par lesaffaires.com

Photo : Bloomberg

À peine quelques semaines après avoir annoncé une fusion aux allures d'acquisitions avec la Bourse de Toronto (Groupe TMX), la Bourse de Londres (London Stock Exchange Group) a l'intention d'avaler la bourse électronique américaine Nasdaq, selon le Sunday Times.


Une fois que les bourses de Toronto et Londres auront complété leur regroupement, la nouvelle entité a l'intention d'approcher le Nasdaq plus tard cette année, révèle le journal britannique.


En 2006, le Nasdaq a d'ailleurs lancé une offre publique d'achat hostile sur sa rivale londonienne, mais sans succès.


Au début du mois de février, le Groupe TMX et le London Stock Exchange Group ont annoncé leur projet de fusion qui créerait une première plateforme mondiale de cotation spécialisée pour les compagnies des secteurs des ressources naturelles et de l'énergie.


DOSSIER : Fusion des bourses de Toronto et Londres

Sur le même sujet

Bourses: les marchés fragilisés par les tensions géopolitiques

29/09/2014 | AFP

La Bourse de New York a clôturé en baisse lundi, restant sur ses gardes face à plusieurs foyers de ...

Bourse: Wall Street remonte à la mi-journée, Encana gagne 2%

29/09/2014 | AFP

Les Bourses nord-américaines évoluent toujours le rouge à la mi-journée, mais effacent une partie de leurs pertes.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Le hockey de la LNH: TVA en sortira-t-il gagnant ou perdant?

Édition du 27 Septembre 2014 | François Pouliot

BLOGUE. Le télédiffuseur a marqué un grand en obtenant les droits de télédiffusion. Reste à voir s'il fera des profits.

Élaine Zakaïb veut relancer Jacob

29/09/2014 | Martin Jolicoeur

L’ex-ministre Élaine Zakaïb quitte la politique et court au secours de Jacob.

eBay accepter d'envoyer PayPal en Bourse, l'action grimpe

Il y a 2 minutes

L’action du géant du commerce en ligne grimpe de 11% après avoir annoncé qu'elle séparait ses activités en deux.