Bourse de Londres : après Toronto, le Nasdaq ?

Publié le 07/03/2011 à 08:04, mis à jour le 07/03/2011 à 09:15

Bourse de Londres : après Toronto, le Nasdaq ?

Publié le 07/03/2011 à 08:04, mis à jour le 07/03/2011 à 09:15

Par lesaffaires.com

Photo : Bloomberg

À peine quelques semaines après avoir annoncé une fusion aux allures d'acquisitions avec la Bourse de Toronto (Groupe TMX), la Bourse de Londres (London Stock Exchange Group) a l'intention d'avaler la bourse électronique américaine Nasdaq, selon le Sunday Times.


Une fois que les bourses de Toronto et Londres auront complété leur regroupement, la nouvelle entité a l'intention d'approcher le Nasdaq plus tard cette année, révèle le journal britannique.


En 2006, le Nasdaq a d'ailleurs lancé une offre publique d'achat hostile sur sa rivale londonienne, mais sans succès.


Au début du mois de février, le Groupe TMX et le London Stock Exchange Group ont annoncé leur projet de fusion qui créerait une première plateforme mondiale de cotation spécialisée pour les compagnies des secteurs des ressources naturelles et de l'énergie.


DOSSIER : Fusion des bourses de Toronto et Londres

TSX (Groupe)

X
50,97 $
1,82 %

Nasdaq Stock Market Inc (The)

48,69 $
1,73 %

Sur le même sujet

Bourse: du vert Ă  New York, Toronto poursuit son rebond

Mis à jour le 19/12/2014 | LesAffaires.com et AFP

La Bourse de Toronto a poursuivi son rebond vendredi, pendant que la hausse perdait de la vigueur Ă  New York.

Wall Street se prépare à conserver son élan vendredi

19/12/2014 | lesaffaires.com

Les marchés boursiers américains se dirigent vers une séance au vert au lendemain d’une journée record.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Hausse des tarifs des CPE: pas de solutions fiscales miracles, mais ...

Voici quelques solutions fiscales pour atténuer l’impact de la hausse des frais de garde décrétée par Québec.

Poutine joue Ă  la roulette russe

ANALYSE. La politique étrangère de Vladimir Poutine risque de plonger la Russie dans une longue crise économique.

Donner, ça se calcule

Édition de Novembre 2014 | Dominique Froment

Les dons spontanés, c'est bon pour le moral, mais ce n'est pas la meilleure façon de soutenir une ...