Valeant a perdu 1,22G$US au troisième trimestre

Publié le 08/11/2016 à 09:54

Valeant a perdu 1,22G$US au troisième trimestre

Publié le 08/11/2016 à 09:54

Par AFP

(Photo: LesAffaires.com)

Le groupe pharmaceutique Valeant (Tor., VRX) a creusé ses pertes aux troisième trimestre à plus d'un milliard de dollars avec la dépréciation de la société Salix acquise à grand frais l'an dernier et maintenant mise en vente. 


Mardi, le laboratoire canadien a annoncé une perte de 1,2s milliard de dollars américains au troisième trimestre 2016, après un peu plus de 300 millions pour le trimestre précédent. Pour la période juillet à septembre 2015, le groupe avait dégagé un bénéfice de 57 millions.


Cette énorme perte s'explique par une charge de dépréciation d'actifs de 1,05 milliard $US dont la quasi totalité pour Salix Pharmaceuticals que Valeant a acheté l'an dernier pour plus de 10 milliards de dollars. La semaine dernière, après des spéculations boursières, le laboratoire canadien avait indiqué réfléchir à des cessions d'actifs, dont Salix au groupe japonais Takeda Pharmaceuticals. 


Pour le troisième trimestre, Valeant a réalisé un chiffre d'affaires de 2,5 milliards $US (G$US), en baisse de 11% sur les 2,8 G$USde la même période l'an dernier, en raison des ventes en berne et dans une moindre mesure à cause des effets de changes et des cessions.


Avec des coûts d'exploitation en hausse et le bond des charges pour dépréciation d'actifs et de restructuration, Valeant a vu son résultat brut d'exploitation passer de 450 millions entre juillet et septembre l'an dernier, à un résultat négatif de 863 millions cette année.


Hors charges, Valeant a affiché un bénéfice de 543 millions de dollars, en chute de 36% sur le même trimestre en 2015. Sur cette base, et ramené à une action, le bénéfice est ressorti à 1,55 dollar, soit bien inférieur aux prévisions des analystes dont la moyenne était de 1,76 dollar.


Face aux difficultés depuis maintenant plus d'un an, avec soupçons de manipulation comptable, enquêtes sur les pratiques commerciales et ses politiques de prix, ou encore les poursuites contre les anciens dirigeants, le nouveau patron de Valeant assure suivre son plan de redressement.


«Au cours du trimestre, nous avons fait des progrès vers l'établissement du nouveau Valeant», a déclaré le PDG de Valeant Joseph Papa qui a succédé en début d'année à Michael Pearson.


En dépit d'une nouvelle révision en baisse des prévisions de résultats pour l'ensemble de l'année, Joseph Papa reste optimiste dans la capacité de Valeant à redresser la barre. 


Après déjà une révision de ses prévisions de résultats en juin, le groupe Valeant a une nouvelle fois abaissé ses objectifs avec des ventes entre 9,55 et 9,65 milliards de dollars, soit 500 millions de moins.


Pour le bénéfice net par action, l'objectif est maintenant entre 5,3 et 5,5 dollars à comparer à une précédente fourchette de 6,60 à 7$US.


L'action de la société plongeait de plus de 27%, ou de 7,07$, à 18,44$ à la Bourse de Toronto en début de séance.


 


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai

Sur le même sujet

Conviction ou entêtement?

Mis à jour le 04/02/2018 | Les investigateurs financiers

BLOGUE INVITÉ. En Bourse, l'entêtement peut coûter bien cher. Gare au succès, car il développe parfois ce vilain défaut!

Valeant «héroïne» d'une série Netflix

26/01/2018 | François Remy

La série documentaire «Dirty Money» rouvre les plaies de la pharmaceutique lavalloise.

À la une

Stornoway réglera ses problèmes de bris de diamants en 2018

«C’est notre tâche de l’amener à un niveau acceptable, et c’est l’année pour le faire», dit Matt Manson.

Gildan rationalise pour financer son virage en ligne

Frappé par la crise des détaillants, le roi des t-shirts regroupe deux divisions pour fouetter sa performance.

Classement minier: le Québec remonte au deuxième rang canadien

Le Québec reprend ainsi la place que lui avait ravie l’année précédente le Manitoba.