Sciences de la vie: le fonds AmorChem est prêt à investir dans des entreprises

Publié le 18/02/2011 à 12:20, mis à jour le 18/02/2011 à 12:35

Sciences de la vie: le fonds AmorChem est prêt à investir dans des entreprises

Publié le 18/02/2011 à 12:20, mis à jour le 18/02/2011 à 12:35

Par La Presse Canadienne

Photo: Bloomberg

Le ministre du Développement économique, Clément Gignac, a annoncé vendredi que le fonds d'amorçage AmorChem avait complété son financement et qu'il dispose de 41,3 millions $ à investir dans des entreprises du secteur des sciences de la vie.


Le fonds AmorChem permettra d'intégrer au Québec un nouveau modèle de développement qui visera à valider et à faire progresser vers la commercialisation des produits thérapeutiques, de diagnostic et d'instrumentation médicale provenant des universités, des entreprises et des centres de recherche du Québec, a expliqué le ministre.


Alors que l'industrie biopharmaceutique connaît d'importantes restructurations, AmorChem bonifiera l'offre québécoise en matière de capital de risque pour le démarrage dans le secteur des sciences de la vie, a-t-il ajouté.


Le fonds sera dirigé par une équipe expérimentée en capital de risque formée du gestionnaire Louis Lacasse ainsi que des docteures Élizabeth Douville et Inès Holzbaur. Ceux-ci travailleront en collaboration avec la compagnie pharmaceutique Merck, de même qu'avec des comités d'experts venant des milieux scientifiques et pharmaceutiques.


Le financement d'AmorChem est assuré par le gouvernement du Québec, par l'entremise d'Investissement Québec (16,5 millions $), le Fonds de solidarité FTQ (10,9 millions $), FIER Partenaires (5,6 millions $), et divers partenaires privés (8,25 millions $).


Plus: Merck investit 6,8 M$ dans un fonds de recherche du Québec


Plus: Québec lancera un fonds de capital de risque dans les sciences de la vie


Plus: Kirkland: Merck Frosst déménage



À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Les marchés doivent-ils craindre l'Ebola?

24/10/2014 | Pierre Czyzowicz

BLOGUE. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus importante depuis la découverte du virus en 1976. Au-delà de la tragédie humaine, quels sont les impacts financiers et économiques?

Des résultats qui supportent la reprise boursière

24/10/2014 | Jean Gagnon

La reprise des marchés boursiers après la volatilité du début du mois d’octobre a ...

Bourse: Toronto et New York ferment au vert

24/10/2014 | AFP

Les marchés boursiers ont poursuivi leur ascension, aidés par les bons résultats ...