Merck et Pfizer coopèrent pour développer un traitement pour le diabète

Publié le 29/04/2013 à 09:49

Merck et Pfizer coopèrent pour développer un traitement pour le diabète

Publié le 29/04/2013 à 09:49

Par AFP

Les groupes pharmaceutiques américains Merck et Pfizer vont s'associer pour développer et commercialiser un nouveau traitement potentiel contre le diabète de type 2, selon un communiqué commun publié lundi.


L'accord, qui vaut pour le monde entier à l'exception du Japon, porte sur une molécule de Pfizer, l'ertugliflozin, pour laquelle des tests cliniques de phase III, dernière étape avant une éventuelle commercialisation, devraient être lancés cette année.


Pfizer a reçu un premier paiement de 60 millions de dollars et des versements ultérieurs sont prévus lorsque seront franchies certaines étapes du développement clinique, de la procédure d'autorisation et de la commercialisation, précise le communiqué.


Merck et Pfizer prévoient de partager à 60-40 les revenus potentiels tirés de la molécule, ainsi que certains coûts.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Médicaments: la solution de Québec solidaire pour économiser 2,3 milliards

24/03/2014

Françoise David veut mettre sur pied Pharma-Québec pour gérer l'achat de médicaments et instaurer un régime universel.

Paladin: l'offre d'Endo, une excellente porte de sortie pour les actionnaires

Mis à jour le 06/11/2013

Les actionnaires de Laboratoires Paladin devraient être doublement heureux de l’offre de 2 milliards pour ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Corruption chez Bombardier?: le CA doit clarifier l'affaire

29/01/2015 | François Pouliot

BLOGUE. Nous avons de nouveaux détails sur les allégations de corruption chez Bombardier.Le CA doit clarifier l'affaire.

Canadian Oil Sands réduit son dividende plus que prévu

06:06

Le portrait s'est assombri davantage que prévu pour la société active dans le projet Syncrude.

Dollar canadien: nouvelle journée, nouveau creux

Le huard a glissé sous les 79 cents américains jeudi, tandis que les déboires s'accumulent pour le secteur pétrolier.