Libre-échange: le Canada céderait sur les brevets pharmaceutiques avec l'UE

Publié le 13/11/2012 à 15:05, mis à jour le 13/11/2012 à 15:06

Libre-échange: le Canada céderait sur les brevets pharmaceutiques avec l'UE

Publié le 13/11/2012 à 15:05, mis à jour le 13/11/2012 à 15:06

Par La Presse Canadienne

Les négociations pour un accord de libre-échange avec l'Union européenne tirent à leur fin et le gouvernement canadien semble prêt à céder, du moins en partie, aux demandes européennes concernant les brevets pharmaceutiques _ une concession qui pourrait coûter 900 millions $ aux Canadiens chaque année.


Le ministre fédéral du Commerce international, Ed Fast, se rendra à Bruxelles la semaine prochaine pour y rencontrer son homologue européen afin de franchir une nouvelle étape dans les pourparlers canado-européens.


M. Fast et son collègue de l'Agriculture, Gerry Ritz, espèrent finaliser les derniers détails et en venir à une entente finale au cours des prochaines semaines, tout en lançant une campagne de relations publiques qui cherchera à convaincre les Canadiens des bienfaits d'un éventuel accord.


Des sources au gouvernement et dans l'industrie indiquent que M. Fast est prêt à accorder à l'Union européenne une plus longue période de protection pour les médicaments d'origine, en dépit des pressions exercées par le secteur canadien du médicament générique et par les provinces qui rejettent toute augmentation du coût des médicaments.


Une entente signifierait que les gouvernements, les employeurs et les consommateurs devraient acheter des médicaments d'origine _ plus chers _ pendant plus longtemps, plutôt que de se procurer les versions génériques plus abordables.


Selon des estimations du gouvernement, cette mesure coûterait de 367 millions $ à 903 millions $ par année, selon divers scénarios.

Sur le même sujet

Google et Verizon s'entendent sur les brevets

16/12/2014 | AFP

Le géant internet Google et le poids lourd américain des télécoms Verizon ont ...

Ecouteurs: Bose porte plainte contre Beats

25/07/2014 | AFP

Bose accule la société rachetée par Apple de violer sa technologie de réduction du bruit.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Bourse: Wall Street hésite à rebondir une quatrième journée

Il y a 11 minutes | lesaffaires.com

Le marché boursier américain hésite à poursuivre son élan. Toronto est plombée par le pétrole.

Uni-Sélect remet graduellement le pied sur l'accélérateur

Édition du 20 Décembre 2014 | Dominique Beauchamp

Exclusif. Notre entrevue éditoriale avec Richard Roy, le pdg d'Uni-Sélect.

Poutine joue à la roulette russe

20/12/2014 | François Normand

ANALYSE. La politique étrangère de Vladimir Poutine risque de plonger la Russie dans une longue crise économique.