La salubrité des hôpitaux du Québec questionnée

Publié le 26/11/2012 à 16:08, mis à jour le 27/11/2012 à 13:34

La salubrité des hôpitaux du Québec questionnée

Publié le 26/11/2012 à 16:08, mis à jour le 27/11/2012 à 13:34

Par Martin Jolicoeur

(Photo: Bloomberg)

Les centaines de M$ d’investissements dans la recherche et la construction de nouveaux hôpitaux au Québec sont les bienvenus. Mais qu’en est-il de l’entretien et de la propreté des laboratoires et hôpitaux existants?


L’épineuse question a été soulevée lundi au cours d’une conférence de presse organisée à Montréal par la pharmaceutique Merck Canada, en partenariat avec Montréal InVivo, la grappe des sciences de la vie et des technologies de la santé du Montréal métropolitain. 


«Que fait-on pour l’entretien des bâtiments existants? Et surtout, que fait-on contre les infections nosocomiales qui se propagent dans nos hôpitaux ?» a demandé Pierre Trudel, à l’occasion d’une période de questions réservée aux membres de la presse. Les infections nosocomiales sont celles que les patients peuvent contracter durant leur séjour dans un centre hospitalier.


Pierre Trudel n’est pas journaliste. Il dirige depuis 2009 Lab 1, une entreprise de Laval spécialisée dans le «nettoyage et la désinfection critiques» de bâtiments utilisés par les industries pharmaceutique et alimentaire.


«Je ne veux pas critiquer le système ou faire peur indûment à la population. Mais je ne peux vous cacher que je suis préoccupé par l’état actuel de nos hôpitaux. Je suis préoccupé, mais également inquiet.»


Cette inquiétude vient principalement du manque d’écoute qu’il reçoit des directions des centres hospitaliers du Québec, pourtant aux prises de plus en plus avec des problèmes de propagation de bactéries qui infectent et compliquent l’état de leurs patients. Dans le pire des cas, plusieurs d’entre-eux y laissent leur vie chaque année au Québec.


À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Les marchés doivent-ils craindre l'Ebola?

24/10/2014 | Pierre Czyzowicz

BLOGUE. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus importante depuis la découverte du virus en 1976. Au-delà de la tragédie humaine, quels sont les impacts financiers et économiques?

Des résultats qui supportent la reprise boursière

24/10/2014 | Jean Gagnon

La reprise des marchés boursiers après la volatilité du début du mois d’octobre a ...

Bourse: Toronto et New York ferment au vert

24/10/2014 | AFP

Les marchés boursiers ont poursuivi leur ascension, aidés par les bons résultats ...