La Bourse de Toronto radie l'action de Biosyntech

Publié le 19/05/2010 à 10:35

La Bourse de Toronto radie l'action de Biosyntech

Publié le 19/05/2010 à 10:35

Par Martin Jolicoeur

La Bourse de Toronto a pris la décision de radier les actions ordinaires de Biosyntech, de Laval, laquelle s'est placée sous la protection de la Loi sur la faillite la semaine dernière.


Les actions de sa cote seront radiées à la clôture des marchés le 17 juin 2010, en raison du défaut l'entreprise de se conformer aux exigences de maintien de l'inscription à la cote de la Bourse de Toronto.


PLUS: Biosyntech se place sous la protection de la loi sur la faillite


Suivant l'annonce par Biosyntech, le 12 mai dernier, la négociation des actions ordinaires de Biosyntech avait été suspendue, et le demeurera  jusqu'à la radiation de la cote, le 17 juin.


La meilleure solution


Fondée en 1995, et inscrite à la Bourse de Toronto depuis 2004, BioSyntech se spécialise dans le développement, la fabrication et la commercialisation de thermogels biothérapeutiques innovateurs, destinés à la médecine régénérative (réparation tissulaire) et à l'administration de produits thérapeutiques


BioSyntech «a pris cette décision après des consultations approfondies avec ses conseillers et un examen poussé de toutes les autres solutions possibles envisagées dans le cadre de l'examen de ses options stratégiques», disait alors le communiqué de l'entreprise. Il s'agit, prétend la direction, de "la meilleure solution» pour protéger les intérêts de l'entreprise, ses employés, ses partenaires et ses créanciers.


Un CA dirigé par ex-vp de la SGF


PricewaterhouseCoopers agit à titre de syndic dans le cadre du processus de restructuration. L'entreprise a prévenu qu'elle entendait  se prévaloir des dispositions de la loi et déposer un avis d'intention de soumettre une proposition à ses créanciers au cours des prochains jours ou semaines.


Cette décision a été accompagnée d'un geste d'éclat: celui de la démission en bloc de tous les membres du conseil d'administration de BioSyntech. Le conseil était présidé par André Archibald, ex-vice-président principal, Sciences de la vie pour la Société générale de financement du Québec (SGF), société d’investissement appartenant à l’État.


Le 25 mars dernier, BioSyntech annonçait avoir obtenu un prêt d'investissement Québec d'un M$ en vue de financer les crédits d’impôt remboursables de BioSyntech pour 2009. L'entreprise avait obenu un taux préférentiel de 4 % par année.


 

Sur le même sujet

L'ère des ordinateurs qui lisent dans nos pensées est proche, selon Ariel Garten, pdg d'InteraXon

26/09/2014 | Julien Brault

Selon la pdg d'InteraXon, la start-up derrière le Muse, les casques d'EEG seront omniprésents d'ici quelques années.

Ces étudiants montréalais ont obtenu 30 000 $ pour fabriquer du pot biosynthétique

19/09/2014 | Julien Brault

Nombreux sont les étudiants de 2e et 3e cycle qui expérimentent avec le pot. Deux Montréalais en ont fait une start-up.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

eBay: une sage décision de distribuer PayPal

BLOGUE. Il y a encore des conseils qui font passer les intérêts des actionnaires avant ceux des dirigeants

Air Canada reliera Toronto Ă  Tremblant cet hiver

À l’instar de Porter Airlines, Air Canada proposera des vols directs entre Toronto et Mont-Tremblant cet hiver.

Retraite: «se payer soi-même», le truc des Québécois

La majorité des Québécois qui réussissent à épargner le font grâce à l'épargne systématique.