Homéopathie: nouveaux recours collectifs contre Laboratoires Boiron

Publié le 17/01/2013 à 10:34, mis à jour le 23/01/2013 à 10:00

Homéopathie: nouveaux recours collectifs contre Laboratoires Boiron

Publié le 17/01/2013 à 10:34, mis à jour le 23/01/2013 à 10:00

Par Dominique Froment

Presque un an après avoir réglé pour 12M$ une série de recours collectifs en Californie pour publicité mensongère, les Laboratoires Boiron font face à une poursuite de 30M$ au Canada menée par le cabinet d'avocats Roy, Elliott and O'Connor LLP, conseillé au niveau scientifique par la section canadienne de Center for Inquiry. La poursuite canadienne inclut Shoppers Drug Mart/Pharmaprix.


Les deux recours portent sur le produit vedette de la société française, leader mondial de l’homéopathie, Oscillococcinum, censé soulager la grippe.


Ariel Fenster, professeur et membre fondateur de l’Organisation pour la science et la société de l’Université McGill, a été le seul à relever cette affaire. Il est en effet étonnant qu’aucune publication française n’est fait mention de ce règlement de 12 millions survenu au printemps dernier aux États-Unis. D’autant plus que Boiron est une société à capital ouvert.


Sur son blogue, M. Fenster explique que l’homéopathie repose sur deux principes. Le premier, celui de la similarité, stipule que si, à haute dose, une substance cause certains symptômes, elle peut être utilisée sous une forme diluée pour traiter un patient souffrant de ce type de symptômes. Le deuxième principe veut que, d'après la loi des infinitésimaux, plus la solution est diluée, plus elle est efficace.


«Dans le cas de l'Oscillococcinum, lorsque l'on apprend comment ce médicament est préparé, il est facile de comprendre pourquoi Boiron n'avait pas beaucoup de choix de régler hors cours», affirme M. Fenster.


Sur le même sujet

Comment éviter le suicide d'un de vos employés?

Mis à jour le 29/01/2015 | Olivier Schmouker

BLOGUE. À force de parler du bien-ĂȘtre au travail, on en occulte le mal-ĂȘtre. Et ses consĂ©quences parfois dramatiques.

Responsabiliser collectivement les médecins et débureaucratiser

Édition du 31 Janvier 2015 | Jean-Paul GagnĂ©

BLOGUE. Connaissez-vous un service pour lequel les clients sont libres de commander toutes sortes de soins sans en ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

De tuile en tuile pour Bombardier et des chicanes à prévoir

Bombardier fait rĂ©guliĂšrement les manchettes depuis le dĂ©but de l’annĂ©e mais pas pour les bonnes raisons.

REER ou RVER : lequel choisir ?

08:11 | Dominique Lamy

Faut-il préférer le RVER, ce nouveau venu, au bon vieux REER?

Dix tendances en tourisme pour 2015

Édition du 31 Janvier 2015 | Martin Jolicoeur

S’il existe une industrie qui n’évolue pas en vase clos, c’est bien celle du tourisme. ...