Homéopathie: nouveaux recours collectifs contre Laboratoires Boiron

Publié le 17/01/2013 à 10:34, mis à jour le 23/01/2013 à 10:00

Homéopathie: nouveaux recours collectifs contre Laboratoires Boiron

Publié le 17/01/2013 à 10:34, mis à jour le 23/01/2013 à 10:00

Par Dominique Froment

Presque un an après avoir réglé pour 12M$ une série de recours collectifs en Californie pour publicité mensongère, les Laboratoires Boiron font face à une poursuite de 30M$ au Canada menée par le cabinet d'avocats Roy, Elliott and O'Connor LLP, conseillé au niveau scientifique par la section canadienne de Center for Inquiry. La poursuite canadienne inclut Shoppers Drug Mart/Pharmaprix.


Les deux recours portent sur le produit vedette de la société française, leader mondial de l’homéopathie, Oscillococcinum, censé soulager la grippe.


Ariel Fenster, professeur et membre fondateur de l’Organisation pour la science et la société de l’Université McGill, a été le seul à relever cette affaire. Il est en effet étonnant qu’aucune publication française n’est fait mention de ce règlement de 12 millions survenu au printemps dernier aux États-Unis. D’autant plus que Boiron est une société à capital ouvert.


Sur son blogue, M. Fenster explique que l’homéopathie repose sur deux principes. Le premier, celui de la similarité, stipule que si, à haute dose, une substance cause certains symptômes, elle peut être utilisée sous une forme diluée pour traiter un patient souffrant de ce type de symptômes. Le deuxième principe veut que, d'après la loi des infinitésimaux, plus la solution est diluée, plus elle est efficace.


«Dans le cas de l'Oscillococcinum, lorsque l'on apprend comment ce médicament est préparé, il est facile de comprendre pourquoi Boiron n'avait pas beaucoup de choix de régler hors cours», affirme M. Fenster.


Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Pas question de «marchander» le projet de loi 3, prévient Moreau

Québec n'entend pas reculer sur la réforme des retraites, prévient le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau.

Trouble en vue au paradis (fiscal)

Il y a 14 minutes | François Pouliot

BLOGUE. L'administration Obama vient de s'attaquer Ă  l'Ă©vitement fiscal. Chez Valeant, on deviendrait plus nerveux.

Restez zen face au recul des PME en Bourse

La faiblesse des PME en Bourse réduit l'évaluation élevée de ces titres et n'aura pas d'effet de contagion sur le S&P.