Uniboard investit 3 M$ dans son usine de Sayabec, au Québec

Publié le 23/08/2012 à 09:51

Uniboard investit 3 M$ dans son usine de Sayabec, au Québec

Publié le 23/08/2012 à 09:51

Par La Presse Canadienne

La firme Uniboard a annoncé jeudi un investissement de 3 millions $ visant à augmenter ses capacités de production de mélamine thermofusionnée et à améliorer l'efficacité de ses activités dans ses installations de Sayabec, au Québec.


L'usine Uniboard de Sayabec réalisera des investissements dans la presse no 3 de sa chaîne de production de mélamine thermofusionnée. Les travaux débuteront lors du quatrième trimestre de 2012 et s'achèveront en janvier 2013.


Ces mises à jour permettront d'offrir une plus large gamme de finis, notamment les finis RIOMC et les finis ultrabrillants lancés dernièrement.


Uniboard Canada est l'un des principaux producteurs de bois reconstitué en Amérique du Nord, avec une capacité de production de plus de 640 millions de pieds carrés de panneaux de particules bruts, de panneaux de fibres à densité moyenne et de panneaux de fibres à haute densité dont plus de 50 pour cent sont convertis en mélamine et en produits de planchers stratifiés à valeur ajoutée.

Sur le même sujet

Agrile du frêne : une épidémie qui crée des occasions

Édition du 22 Août 2015 | Simon Diotte

Depuis son apparition sur le continent, en 2002 Ă  Detroit, l'agrile du frĂŞne, un petit insecte ravageur de 7 Ă  14 mm ...

Terres Ă  bois : oĂą s'en vont les prix ?

Édition du 13 Juin 2015 | Dominique Lamy

Un nombre grandissant de propriétaires forestiers éprouvent de la difficulté à rentabiliser la production de bois. ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Le marché a plus besoin de croissance que de liquidités

Les Bourses ont du mal à se ressaisir parce que l’incertitude règne quant aux perspectives pour l'économie mondiale.

10 erreurs fatales lors d'un «pitch»

BLOGUE. Parler trop de soi et de son produit plutôt qu'expliquer comment on créera de la valeur, ça ne paie pas.

Dollarama entre dans le club sélect de la Bourse de Toronto

Avec moins de six ans en Bourse, le détaillant montréalais se hisse dans l'indice TSX 60